Temps en mouvement  8 hours 32 minutes

Durée  2 days 4 hours 45 minutes

Coordonnées 5251

Publié 1 juillet 2019

Recorded juillet 2019

  • Rating

     
  • Information

     
  • Easy to follow

     
  • Scenery

     
-
-
4 863 m
1 416 m
0
7,7
15
30,99 km

Vu 1279 fois, téléchargé 43 fois

près de Bionnassay, Auvergne-Rhône-Alpes (France)

|
Afficher l'original
Nous avons laissé la voiture au parking Le Crozat à Bionmassay. Nous trouvons un premier panneau qui indique le Col de Voza, c'est là qu'il faut aller. A côté se trouve une fanfare municipale qui prévient ceux qui ont l'intention de gravir le Mont-Blanc de porter l'équipement obligatoire selon la fanfare. Si nous n'utilisons pas cet équipement, nous nous exposons à une forte pénalité.

Nous avons atteint le Col de Voza après une montée assez raide mais entourée d'une prairie alpine, un régal pour les yeux. On tourne à droite et on voit un panneau pour Bellevue, on y va. Ici à Bellevue, nous avons la possibilité de prendre le tram qui nous conduirait au Nid d'Aigle, mais cette année il y a des travaux en cours dans le tunnel et cela vous laisse à mi-chemin, nous avons donc décidé de remonter l'accotement de la route.

Nous arrivons au Nid d'Aigle et nous nous reposons un peu avant de nous lancer dans la montée épuisante. Au Nid d'Aigle, nous voyons déjà le premier panneau direction Tete Rousse. Nous continuons la marche en voyant toujours le glacier et l'Aigulle de Bionmassay sur notre droite, c'est spectaculaire je ne peux pas dire le contraire ... Lors de l'ascension vers Tete Rousse nous enfilons nos crampons alors que la neige et la glace font leur apparition.

La montée finale est épuisante et la fatigue que nous portons déjà s'y ajoute, nous voyons le refuge libre sur notre demi-ascension gauche. Ensuite, nous voyons une carrière à travers laquelle nous montons le long d'un chemin balisé et parfois escaladé à l'aide de nos mains, ici nous enlevons nos crampons.

Après avoir passé la carrière maintenant, si nous voyons déjà le refuge de Tête Rousse, en 10 minutes nous arrivons, pour pouvoir nous reposer.

Nous quittons le refuge de Tete Rousse et nous nous dirigeons vers «le bowling», avant de passer par une esplanade où vous pourrez bivouaquer. Nous avons commencé une légère montée et en quelques minutes nous avons atteint le bowling. Le passage peut être sécurisé car il y a un câble aérien. Avec beaucoup de prudence en raison de chutes de pierres ou d'un éventuel glissement on le traverse, il ne fait que 20 mètres mais avec beaucoup de tension. Nous avons eu de la chance et il n'y a pas eu de glissements de terrain lors de notre passage.

Une fois passé le bowling, nous entamons la montée ludique et dangereuse du couloir du Grand Couloir ou du Gouter vers le refuge du Gouter. C'est une montée où il faut être très prudent, car un échec nous conduirait à une chute mortelle, aussi des chutes de pierres soit par des alpinistes plus hauts, soit des glissements de terrain naturels entrent dans les risques du Grand Couloir.

Pour faciliter la montée il y a de nombreuses marches, notamment dans la partie finale, équipées de câble où l'on peut s'assurer. Nous atteignons l'ancien refuge du Gouter, il ne nous reste qu'une légère montée et quelques mètres pour rejoindre le nouveau refuge du Gouter, un refuge moderne inauguré il y a quelques années.

Nous passons le refuge du Gouter et commençons le voyage vers le sommet du Mont Blanc. Nous entamons la montée épuisante vers le col de la Dôme du Gouter, il s'agit essentiellement d'un flanc à gauche pour éviter les fissures sur notre route.

Nous atteignons le col de la Dôme, à ce point nous entamons une légère descente jusqu'à trouver le refuge d'urgence Vallot. De là commence l'ascension la plus exposée, surmontant les bords de neige acérés qui nous mèneront enfin au sommet du Mont Blanc et à la dernière arête des Bosses.

Après avoir passé le bord des Bosses nous voyons enfin le large pic enneigé du Mont Blanc, joie et satisfaction pour le grand effort qui nous a amené ici nous envahir à travers le corps. Heureux du cap franchi, nous avons entamé la descente avec beaucoup de précaution, surtout tout le tronçon d'arêtes, en passant par le glacier (crevasses cachées) jusqu'au refuge du Gouter.

Nous avons quitté le refuge du Gouter, nous nous sommes d'abord dirigés vers l'ancien refuge. De là, nous commençons la descente, défaisant le chemin fait lors de la montée. Nous avons atteint le Nid d'Aigle et avons décidé d'emprunter un autre chemin alternatif avec une vue magnifique sur le glacier de Bionnassay. Nous arrivons au parking Crozat pour terminer cette montée.
--------------------------------------------

DEGRÉ TECHNIQUE (PD)

Pentes de roche, de neige et / ou de glace avec des pentes raides toujours supérieures à 45%, bien qu'elles puissent être escaladées à pied. Crêtes et crêtes aériennes étroites. Monté de quelques difficultés, jusqu'à III degré. Glaciers fissurés. L'utilisation d'une corde peut être nécessaire à plusieurs reprises.

DEGRÉ D'ENGAGEMENT (III)

Itinéraire long. Dangers objectifs dans une partie de l'ascension, descente délicate
Photo

Foto

Photo

Foto

Photo

Foto

Photo

Foto

Photo

Foto

Photo

Foto

Photo

Foto

Photo

Foto

Photo

Foto

Photo

Foto

Photo

Foto

Photo

Foto

Photo

Foto

Photo

Foto

Photo

Foto

Photo

Foto

Photo

Foto

Photo

Foto

Photo

Foto

Photo

Foto

Photo

Foto

Photo

Foto

Photo

Foto

Photo

Foto

Photo

Foto

Photo

Foto

Photo

Foto

Photo

Foto

Photo

Foto

Photo

Foto

Photo

Foto

Photo

Foto

Photo

Foto

Photo

Foto

Photo

Foto

Photo

Foto

Photo

Foto

Photo

Foto

Photo

Foto

Photo

Foto

Photo

Foto

Photo

Foto

Photo

Foto

Photo

Foto

Photo

Foto

Photo

Foto

Photo

Foto

Photo

Foto

Photo

Foto

Photo

Foto

3 commentaires

  • Photo de Lync81

    Lync81 3 juil. 2019

    Por fin lo has conseguido!! Chapo

  • yiwenli 28 juil. 2019

    Felicitades

  • Photo de Altahay

    Altahay 20 sept. 2019

    Enhorabuena!

You can or this trail