Durée  12 hours 51 minutes

Coordonnées 3182

Uploaded 27 juillet 2014

Recorded juillet 2014

-
-
3 060 m
1 123 m
0
5,7
11
22,6 km

Vu 2022 fois, téléchargé 110 fois

près de Gouaux-de-Larboust, Midi-Pyrénées (France)

|
Afficher l'original
Ascension aux Spijeoles, un des sommets du cirque d'Espingo situé dans la partie française des Pyrénées centrales, légèrement séparé au nord et dans une situation perpendiculaire par rapport au cordon principal dans la région du Perdiguero - comme cela se produit également Avec le Grand Quayrat, situé plus à l'est, il offre des vues fantastiques sur les falaises et les sommets les plus proches (Gourgs Blancs, Perdiguero ...) ainsi que sur les plus éloignés, y compris les sommets de la plupart des principaux massifs de la ville. Cette région de la chaîne des Pyrénées (Posets, Bachimala, Vignemale ...), ainsi que des vues spectaculaires sur les différentes falaises glaciaires des environs (cirque d'Espingo, Gourgs Blancs ...) et leurs seaux avec de beaux étangs (Espingo, Saussat, Glacé, Milieu, Isclots, Caillauas ...).

Bien que ce ne soit pas compliqué sur le plan technique, il s’agit d’une montée exigeante du point de vue de la dureté du terrain, avec de nombreuses sections de terrain et de blocs décomposés, avec quelques retombées dans la partie finale où il faut faire attention. En outre, il convient de garder à l’esprit que, jusqu’à tard dans l’été, les pentes de neige fréquentes provenant des épis de l’Est des Spijeoles sont fréquentes et que nous devrons traverser: il n’ya plus à transporter de crampons. le casque Par contre, et puisque la montée est assez longue et très inégale (apportant l’intérêt supplémentaire de la diversité de la végétation et des paysages que nous trouverons au fur et à mesure que nous nous rapprochons), cela peut aussi se faire à l’abri de Espingo au lieu de partir des fermes d'Astau, à environ deux heures et 900 mètres au-dessus de l'altitude.

Pour arriver au point de départ, un détour indiquant le lac d’Oô, dans la ville française de Cazeaux, près de Bagnères de Luchon, nous laissera à la place des fermes d’Astau (lieu de nombreux visiteurs et de plusieurs établissements commerciaux). ). Du parking sur une route dégagée, nous commencerons l’ascension du GR-10, ce qui nous amènera dans environ deux heures à la belle et fréquentée du lac d’Oô, que nous parcourrons vers la gauche en direction de Sur la gauche, puis sur le Coll d'Espingo (peu de temps avant le GR-10), on aboutit au grand cirque de glace où il y a plusieurs étangs (Espingo, Saussat, Portillon plus en haut ...) et à quelques mètres à notre droite, nous verrons le refuge d'Espingo. De ce point nous verrons déjà, entre les montagnes qui entourent le cirque d'Espingo, notre objectif à droite, au sud-ouest.

En continuant le long de la large vallée, en suivant une route pavée vers l'abri du Portilló, nous contournerons le lac Saussat sur sa rive ouest et, peu avant d'atteindre un pont sur la rivière, nous emprunterons un sentier côtier raide. Sens sud-est que, en s'inclinant et par des terres de plus en plus décomposées, il traverse plusieurs embouteillages et grimpe sous les contreforts des Spijeoles jusqu'à atteindre un large cou entre le Tusse de Montarqué et les mêmes Spijeoles.

De la colline, les vues sont magnifiques avec la crête des sommets qui va du Perdiguero au Pic Aoubert et qui ferment le Gourdon et les Spijeoles au-dessus de nous, et avec le lac Glacé (ou le lac du Port d'Oo) nos pieds Après la marche vers le nord-ouest, nous chercherons un canal, situé à droite de l’écart entre les Spijeoles et le Gourdon, qui nous permettra de surmonter l’arrière-train des fuseaux inférieurs des Spijeoles, nous aidant à le surmonter. En l'acceptant au sommet du pic, qui apparaîtra devant nous. Il ne nous reste plus qu'à avancer vers la droite, dans la direction est, par blocs et bien décomposés pour faire face à une cheminée oblique qui, sans trop de difficultés malgré les efforts de nos mains, nous mènera au sommet. , situé à droite, d'où l'on peut profiter d'une vue panoramique exceptionnelle sur les vallées, les festons, les cous, les sommets et les cordales dans toutes les directions.

Le retour se fera sur le même chemin d'escalade avec une légère variation (1) après avoir fait plus de 22 km et 2100 mètres de différence positive, comme le rapporte ibp, de données plus fiables que celles fournies par le GPS.

(1) La piste contient deux itinéraires différents, de montée et de descente, par la zone encombrée qu'il faut traverser pour atteindre le col entre le Tusse de Montarqué et le Spijeoles: le meilleur est celui du retour - le plus oriental, également le plus pressé et où on trouvera plus de jalons - puisque l'autre, l'ascension, remonte parallèlement à la congestion pour trouver des marches plus accessibles et progresse vers le cou avec un terrain plus abrupt et avec peu de traces de parcours.

Reportage photo complet:

View more external

Commentaires

    You can or this trail