Durée  un jour 8 hours 20 minutes

Coordonnées 3715

Uploaded 16 septembre 2015

Recorded juillet 2015

-
-
3 925 m
1 554 m
0
4,4
8,8
17,65 km

Vu 1700 fois, téléchargé 94 fois

près de Ailefroide, Provence-Alpes-Côte d'Azur (France)

|
Afficher l'original
Montée par le corridor Coolidge et descente du glacier des Violettes.

L'itinéraire commence à Ailefroide, un petit centre de population doté d'un excellent terrain de camping au pied du mont Pelvoux. De l'Hôtel Engilberge, vous devez suivre une petite route pavée qui se termine par un parking avec des panneaux d'information sur le chemin du refuge Pelvoux.

Du parking, nous continuons le long d'un chemin qui court à droite du torrent Celse Nière. Le sentier, bien balisé, est très agréable et ne gagne pas trop en pente jusqu'à la jonction qui sépare les routes vers le refuge de Sélé et Pelvoux. Au carrefour nous continuons sur la droite, en remontant un chemin de zetas qui surmonte la pente raide jusqu'au refuge de Pelvoux. Le refuge de Pelvoux appartient à la CAF et il faut réserver avant de monter. À la fin du dîner, le garde-refuge a expliqué les conditions du corridor de Coolidge et le reste du voyage à travers le glacier des Violettes.

La montée commence juste dans le rocher derrière le refuge. Il faut monter quelques mètres et continuer sur un terrain un peu décomposé, jalonné de jalons jusqu'au passage du torrent Clot de l’Homme. Après avoir traversé, nous continuons à faire la traversée de droite à gauche sous les murs des Rochers Rouges, en traversant deux champs de neige et en escaladant la Bosse de Sialouze jusqu'au glacier.

Sur le glacier de Sialouze, nous faisons un grand virage à droite et montons le couloir de Coolidge. Le couloir se rétrécit au fur et à mesure que nous montons et comporte deux corniches rocheuses au sommet. Il a une pente allant jusqu’à 45 degrés, avec une couche de glace, et le sommet n’a pas été formé. Le rocher est très décomposé et il y a beaucoup de risques de lancer des pierres. La sortie nous laisse au glacier Pelvoux, où nous tournons à gauche et montons une pelle à neige facile jusqu'à Punta Puiseux (3943 mètres).

Après avoir quitté le sommet, nous sommes descendus au milieu du glacier Pelvoux, évitant des fissures. Vers la fin du glacier du Pelvoux, nous tournons à gauche et descendons une pente raide pour atteindre les séracs qui séparent le glacier Pelvoux du glacier des Violettes. Dans cette zone, il y a un rappel d'environ 15 mètres installé sur la glace et marqué d'un drapeau bleu. Je suppose que la position du rappel peut varier quelque peu chaque saison en fonction de la glace. Comme difficulté supplémentaire, il y avait quelques fissures intermédiaires dans le rappel. Une fois descendu, nous continuons à gauche vers un éperon rocheux où la route continue.

Nous suivons l'éperon rocheux jusqu'à un deuxième rappel, à environ 40 mètres. Nous descendons en unissant les deux cordes de 60 cordes que nous avons, mais nous vérifions qu'il y a un coffre-fort intermédiaire au milieu du rappel.

À la base du rappel, nous continuons à travers un terrain décomposé et une zone de détour facile vers une étape marquant l’accès à la troisième descente en rappel. Pour accéder à l'assurance, il y a une recépéation de quelque chose d'antenne. Le troisième rappel descend un canal d'environ 60 mètres. Le rappel est divisé en deux sections de 30 très justes. Après le rappel, nous retournons au glacier des Violettes, que nous traversons de l'autre côté et que nous devons gravir par une montée du II qui a une corde fixe.

Après la montée, nous trouvons le quatrième rappel, par un autre canal d'environ 30 mètres. Nous sommes allés dans une zone de moraine, avec un terrain très décomposé, et nous avons suivi l'itinéraire marqué par quelques étapes importantes jusqu'au cinquième rappel. C'est un saut d'environ 30 mètres qui nous mène au champ de neige Pelissier.

Le cinquième rappel est le dernier et continue à traverser le champ de neige, mais soyez prudent car vous devez laisser la gauche à l’altitude 2650. Après avoir quitté le toujours, localisez les empreintes et les jalons que nous continuons dans le ravin de Planes. Ce chemin à travers un terrain herbeux et à forte pente conduit à un autre passage plus important, le niveau 2100, qui se poursuit le long des Travers du Pelvoux.

De là, il y a deux options. Descendez le sentier d'Ailefroide, une grande corniche qui, selon les revues que j'ai lues, coûte un peu cher à localiser et est un peu difficile compte tenu de la fatigue accumulée.

Et l’autre option, qui était ce que nous avons fait, est de continuer le long du sentier principal qui continue vers le nord et qui finit par descendre la carrière du ravin de Neyre jusqu’à la Plana de la Pré de Madame Carle, à la hauteur du pont de Ban. À ce stade, ils sont venus nous chercher, mais pour ceux qui voulaient continuer à marcher, il y a un chemin qui descend le long de la route et le ruisseau de Saint-Pierre retourne à Ailefroide.

View more external

Commentaires

    You can or this trail