Durée  5 hours 40 minutes

Coordonnées 7274

Uploaded 20 juillet 2015

Recorded juillet 2015

-
-
1 554 m
650 m
0
22
44
87,99 km

Vu 6738 fois, téléchargé 174 fois

près de Saint-Lary-Soulan, Région Midi-Pyrénées (France)

|
Afficher l'original
Aller-retour linéaire pour gravir les deux côtés de deux ports importants des Pyrénées: le col de Val Louron - Azet et le col de Peyresourde. Au cas où quelqu'un ne se souviendrait pas, du côté est de Peyresourde (la 3ème montée aujourd'hui), Contador a frappé 4 axes à Rasmussen dans le Tour'07 bien répondu par le Néerlandais.

Le parcours commence à Saint-Lary, dans le parking Telepherique comme hier, et comme hier, il quitte Saint-Lary en direction du tunnel Bielsa mais à quelques mètres du départ, il tourne à gauche pour commencer l'ascension du col d'azet , ou ce qui est pareil, à la station de ski de Val Louron. À peine 500 mètres se sont écoulés, n'a pas laissé le temps de transpirer et la route est déjà levée. Heureusement, les premiers kilomètres d'ascension sont très lisses, oscillant entre 3 et 5%, ce qui permet, s'il est pris calmement, d'entrer progressivement en chaleur. La journée est ensoleillée et on apprécie que la route traverse une forêt d'ombre abondante, la ferme est bonne, la circulation n'est pas abondante et la route est généreusement large pour que les voitures avancent sans danger mais bientôt vous atteignez la ville d'Azet et de là la montée se durcit. Au milieu de la ville, une rampe supérieure à 10% donne déjà une idée de ce qui vient car les prochains kilomètres seront maintenus à environ 8% de la pente moyenne, une pente qui dépassera rarement 10 à 11%, mais ni faible de 6-7% sauf en passant par un petit village. Les remontées mécaniques de la gare de Val Louron se trouvent à plusieurs kilomètres, ce qui donne une idée plus précise de ce qui manque à la montée. À 2 km du sommet, la route se ramollit mais fait attention à abaisser de nombreuses pignons dont le dernier kilomètre revient à 8%.

La descente vers Génos est une autre chose, elle est en construction et la route est dans un état pire que celui de l’autre côté du port. Heureusement, il ne s'agit pas d'une longue descente (environ 7 km) et la succession de virages en épingle à cheveux au milieu de la descente oblige déjà à modérer la vitesse. A Génos, l'indication du "Col du Peyresourde" traverse la zone commerciale de la ville, il aurait été préférable de continuer tout droit; En retour, il circule quelque temps à côté du Lago de Génos-Loudenvielle, ce qui est agréable.

Entouré du lac, la route monte et descend à travers deux villages (avec du bâton à une pente de 9%) jusqu'à un virage à droite qui implique un changement de route; et ici la promenade se termine, nous prenons ici la route qui monte au col de Peyresourde et le reste s'arrête au sommet. Tout comme la montée précédente à Val Louron, il n’ya pas de grandes pentes ou de pentes, la pente reste très constante autour de 8%, ce qui rend la montée un peu moins difficile, à mon avis. Après environ 7 km de montée, vous atteignez le sommet qui implique le changement de département, les Hautes Pyrénées sont abandonnées et vous entrez dans la Haute Garonne.

La descente vers Bagnères de Luchon est rapide, la route est en très bon état et il y a peu de virages serrés, bien qu'il y ait un tronçon de travail en alternance régulé par un feu tricolore. Vers la dernière partie de la descente, alterner quelques sections de plus de pente avec plusieurs pauses, ce qui donne une idée de ce qui sera le début de la remontée. Un arrêt à Bagneres de Luchon pour prendre un café et rentrer à vélo pour grimper à la descente.

Les premiers kilomètres d'ascension alternent des tronçons de pente soutenue à 6-7% avec des tronçons plus durs et avec un peu de repos, ce qui ne permet pas d'attraper un rythme soutenu, mais peu après le passage de Garin, à peine plus de 5 km la pente se stabilise autour de 8-9% et résiste au sommet, avec très peu de pauses. Dans ce département de la Haute-Garonne la montée n'est pas marquée comme les Hautes-Pyrénées, il n'y a pas de panneaux à chaque kilomètre marquant la pente moyenne et ce qui manque au sommet, ce que je ne sais pas si c'est bon ou mauvais, dépend de chacun. Il y a quelques indications de distance par rapport au sommet et peu d'autres choses. Je pense à quelques images de la scène du Tour'07 à quelques kilomètres au sommet et je reconnais plusieurs points où Contador a pris Rasmussen, en particulier les fourchettes atteignant la fin, où Rasmussen a été placé devant pour empêcher le corridor humain recommencer le pinteño. Et alors, avec mon esprit distrait, j'atteins le dernier kilomètre, les dernières courbes en épingle à cheveux et le droit de couronner.

La descente est très bonne, avec un bon asphalte et une bonne visibilité qui permettent de lancer le vélo à des vitesses inaccessibles dans de nombreux ports. 7 km jusqu'à la déviation à gauche en direction de Génos. Après Armentuele, je décide de ne plus contourner le lac et de suivre le chemin le plus direct, même si la route est plus étroite. Pour ce qui est de l’autre côté, il ya une petite montée et une chute avant d’atteindre Génos où la quatrième et dernière montée de la journée commence.

L'ascension est du col d'Azet est, à mon sens, plus difficile que l'ouest, et non pas à cause de la fatigue accumulée, mais parce que l'asphalte est en mauvais état et que la section intermédiaire des fourches est maintenue 3 ans. km à 9,5%. Les fourches partent exactement à 6 km du sommet et il serait préférable d’avoir sauvé quelque chose ici, car elles sont à deux kilomètres avec des rampes à 11% et des «pauses» à 8%; mais une fois les fourches terminées, la "fête" n'est pas terminée, le kilomètre suivant est également maintenu à 9% de la pente moyenne. Ceci, associé au mauvais état de l'asphalte, fera en sorte que plus d'un à la baisse "pour voir si j'ai une crevaison". Les 3 derniers kilomètres à 8% semblent être un cadeau et il est temps de "parier gros" et de laisser tomber ce qui reste, du sommet à la fin du parcours.

La descente, tout comme la dernière du Peyresourde, est très bonne, avec un bon asphalte et une bonne visibilité, même si la courbe est plus fermée. A 11 km de Saint-Lary où il attend le prix d'une bonne bière.

Il y a des sources dans pratiquement tous les villages et petites villes, parfois il y en a deux et même trois dans la même ville.

4 commentaires

  • Begurr 8 juil. 2016

    hola, los desniveles que marcan son correctos?? yo tengo un programa en el movil que me marca lo que quiere...

  • Photo de afernandez176

    afernandez176 8 juil. 2016

    Sí, los desniveles deberían estar bien, los sacó el gps. Me has hecho dudar y lo he comprobado sumando los desniveles de las 4 subidas un poco en bruto: 720 + 585 + 885 + 605 = 2795. Súmale algún pequeño sube y baja y te salen 2820 con facilidad.

  • Begurr 8 juil. 2016

    Chas gracias, Igual la hago este domingo....a ver

  • Photo de afernandez176

    afernandez176 9 juil. 2016

    Mucho ánimo!

You can or this trail