Télécharger

Distance

2,88 km

Dénivelé positif

21 m

Difficulté technique

Facile

Dénivelé négatif

21 m

Altitude maxi

26 m

Trailrank

58

Altitude mini

5 m

Type d'itinéraire

En boucle

Temps en mouvement

une heure 21 minutes

Durée

2 heures 56 minutes

Coordonnées

502

Publié

12 avril 2019

Enregistré

avril 2019

Filtres avancés

Filtrer par mois ou date de l'enregistrement. Voir uniquement les itinéraires des personnes que vous suivez.

Démarrer Wikiloc Premium Mettez à niveau pour supprimer les annonces
Filtres avancés Filtres avancés
Soyez le premier à applaudir
Partager
-
-
26 m
5 m
2,88 km

Vu 505 fois, téléchargé 9 fois

près de Mátala, Crete (Greece)

Très joli village.
A 70 km d'Héraklion, ce site était déjà peuplé à l'époque du Néolithique, période durant laquelle des grottes artificielles ont été creusées dans les falaises autour de la plage pour enterrer les morts. Le village connut une certaine animation au cours des années 1960 et 1970, lorsque des hippies et adeptes d'une vie alternative en provenance des quatre coins du monde vinrent s'installer dans les grottes qui surplombent sur la gauche sa grande plage de sable, ainsi que sur les collines et les plages environnantes. Des chanteurs célèbres de l'époque comme Joni Mitchell (qui a immortalisé cette période dans sa chanson Carey en 1971), Cat Stevens, Bob Dylan... y ont séjourné quelque temps. Cependant, cette époque de liberté est depuis longtemps révolue. Aujourd'hui, la police interdit de passer la nuit dans ces habitations primitives et Matala s'est développée pour attirer un tourisme plus conventionnel. Elle a conservé pourtant de ce temps-là une allure décontractée où tout rappelle la période hippie, et la plage garde toujours son côté spectaculaire, bordée par ces fameuses grottes-tombeaux s'avançant dans la mer. Par mer calme, on aperçoit au fond de l'eau les restes d'une ancienne cité : Matala était l'un des ports de Phaestos. Au-delà des grottes, des formations rocheuses assez impressionnantes permettent une superbe balade sauvage en bord de mer.
La vie s'organise autour de l'artère principale, piétonne dès qu'elle pénètre dans le village, où s'enchaînent la plupart des boutiques touristiques avant de s'achever sur un marché à moitié couvert vendant un peu de tout. Les trottoirs de la place principale sont décorés de dessins à connotation (plus ou moins) hippie !
Photo

Photo

  • Photo de Photo
Photo

Photo

  • Photo de Photo
Photo

Photo

  • Photo de Photo
Photo

Photo

  • Photo de Photo
Photo

Photo

  • Photo de Photo
Photo

Photo

  • Photo de Photo
Photo

Photo

  • Photo de Photo
Photo

Photo

  • Photo de Photo
Photo

Photo

  • Photo de Photo
Photo

Photo

  • Photo de Photo
Photo

Photo

  • Photo de Photo
Photo

Photo

  • Photo de Photo
Photo

Photo

  • Photo de Photo
Photo

Photo

  • Photo de Photo
Photo

Photo

  • Photo de Photo
Photo

Photo

  • Photo de Photo
Photo

Photo

  • Photo de Photo
Photo

Photo

  • Photo de Photo
Photo

Photo

  • Photo de Photo
Photo

Photo

  • Photo de Photo
Photo

Photo

  • Photo de Photo
Photo

Photo

  • Photo de Photo
Photo

Photo

  • Photo de Photo
Photo

Photo

  • Photo de Photo
Photo

Photo

  • Photo de Photo
Photo

Photo

  • Photo de Photo
Photo

Photo

  • Photo de Photo
Photo

Photo

  • Photo de Photo
Photo

Photo

  • Photo de Photo
Photo

Photo

  • Photo de Photo
Photo

Photo

  • Photo de Photo
Photo

Photo

  • Photo de Photo
Photo

Photo

  • Photo de Photo
Photo

Photo

  • Photo de Photo

Commentaires

    Vous pouvez ou sur cet itinéraire