← Partie de 20160318 Escapa por Marruecos

 
-
-
2 227 m
465 m
0
65
129
258,75 km

Vu 684 fois, téléchargé 12 fois

près de Magramane, Souss-Massa-Drâa (Morocco)

|
Afficher l'original
Skoura - Marrakech.- Sur la route à nouveau. Au petit déjeuner, ils nous donnent déjà les nouvelles. Le port de Tizi-n-Tichka est fermé pour la neige. Il est possible qu'ils l'ouvrent à midi ... Tout cela a été déplacé bagages et le pilote parmi les célibataires. La moto sera remorquée jusqu'à Tanger et le bateau à côté du pilote. Si un conducteur et une moto pénètrent par la douane, un pilote et une motocyclette ou aucun n'apparaîtra. "Mot d'un ami" Le propriétaire de l'hôtel accompagne les 3 femmes à la sortie (environ 4 km de pierre de carrière non polie) et comme il s'agit d'une camionnette, j'encourage Javi à prendre les valises et le sac à déposer. aller plus léger Avec le désir de sortir de là, presque devant le leader de la route! Les alternatives: Agadir-Marrakech, à environ 600 km. contre les 178 qui traversent le port. Les responsables de la route décident d’accélérer les visites pour rejoindre l’hôtel à Marrakech via Agadir. Enfin sur la route "encore". Piando marque les temps. A Ouazazate, nous nous arrêtons pour prendre la photo de la belle entrée de la médina. Le point suivant, un magnifique restaurant avec vue panoramique sur le Ksur (patrimoine mondial), qui nous a convaincu de manger à 11h30, car ils ont préparé du couscous et du tajin. Nous mangeons tout sauf notre junior qui mange comme un citron vert et a toujours le petit déjeuner dans la trachée. A ce rythme, s'il n'y a plus d'événements imprévus, nous pouvons arriver à une heure décente à l'hôtel de Marrakech via Agadir !! Un arrêt technique pour demander à la gendarmerie nous fait repenser la situation, apparemment il a cessé de neiger, le port est ouvert, mais avec beaucoup de circulation de camions, environ 30 km de neige accumulée sur les bords de la route et peut-être beaucoup pluie ... À la majorité absolue, nous avons décidé de prendre des risques et de passer à travers.
L'une montre ces montagnes et l'autre l'asphalte. La montée a été lente, dépassant de très longs camions qui ne laissaient pas de place en courbe ou pour ceux qui descendaient. Nous sommes arrivés à la plaque indiquant l’altitude de 2 260 mètres. et nous avons pris la photo de rigueur sans nous sortir ou le casque. Le froid en premier, la pluie était plus ... La descente était un autre spectacle, vent, air, sol en très mauvais état, pluie, pluie ... S'étend sans asphalte, recouvert de pierres, de boue, de terre ... route, la montagne n'avait pas de porosité, toute l'eau glissait improvisait, cascades, torrents et rivières partout, la route de plus en plus compliquée, sections qui ressemblaient à des miroirs ... Encore beaucoup de circulation et très lent ... Arrivée à Marrakech à l'époque prévu nous avons compensé tous les efforts. Si nous avions traversé Agadir, il nous restait encore plus de deux heures pour arriver et pleuvoir. Cette nuit-là, nous avons apprécié les décisions prises et nos chefs de route qui ont eu toute la pression sur leur dos. Un applaudissement pour les détendre. (Chronique de Charo de la Cruz)

Commentaires

    You can or this trail