Coordonnées 127

Publié 27 juin 2016

Recorded juin 2016

-
-
25 m
1 m
0
5,0
9,9
19,88 km

Vu 743 fois, téléchargé 12 fois

près de Nador, Oriental (Morocco)

|
Afficher l'original
Nador (berbère: Ennaḍur, arabe: الناظور) est une ville du Maroc, capitale de la province du même nom, située à environ 15 kilomètres au sud de la ville espagnole de Melilla et à 165 kilomètres d'Al Hoceima, dans le nord du pays. En 2013, elle comptait environ 300 000 habitants. La ville possède un aéroport international. Il est situé sur les rives de la Mar Chica, une lagune côtière unique dans la Méditerranée marocaine.

Bien qu'étant un site habité depuis l'Antiquité, l'actuel Nador a été fondé par les Espagnols en 1908 pour commencer l'exploitation des sites miniers d'Uixan (Compañía Española de Minas del Rif SA). Cette activité minière a entraîné une augmentation notable de la population et, dans les années 1920, les autorités du protectorat espagnol au Maroc ont planifié la ville avec des rues spacieuses et une conception orthogonale.
En 1934, le gouvernement espagnol a fait de Nador la capitale de la province de Quert, qui allait de la rivière Muluya (ancienne frontière avec le protectorat français d'Algérie d'alors) au fleuve Nekor, la plus grande des cinq provinces qui constituaient le protectorat, et pour cette raison, un grand bâtiment a été construit pour abriter l'administration espagnole, qui est actuellement le siège de la mairie. Peu à peu, Nador est devenue la ville la plus importante de la province. Il y avait une gare routière, une gare, une base d'hydravions, un aéroport, un cinéma, un terrain de football, un hôpital, des écoles et de nombreux bâtiments administratifs. La disposition de la vieille ville avec ses grands boulevards et ses maisons andalouses est toujours évidente dans la géographie urbaine de Nador.
À Nador, la majorité de la population a le rifeño comme langue maternelle et l'arabe est une langue minoritaire. Actuellement, le castillan est en augmentation en raison de la population de Melilla qui visite régulièrement Nador, et vice versa.
https://es.wikipedia.org/wiki/Nador

"La Légion 1921. La reconquête après le désastre annuel" (Ed. Almena), retrace l'histoire des légionnaires qui sont revenus à des postes dans le protectorat espagnol du Maroc
http://www.abc.es/historia-militar/20131013/abci-legion-salvo-melilla-201310121822.html

ÉPILOGUE

Enfin, Abd el Krim n'a pas attaqué Melilla, raisons? vous ne saurez jamais:

- certains disent qu'il a été effrayé par le massacre que son peuple a causé et n'a pas risqué un massacre à Melilla avec la répercussion internationale qu'il aurait eu (les Anglais et les Allemands étaient ses fournisseurs habituels d'armes)
- d'autres, qu'il ne s'agissait pas d'attaquer des postes isolés, que d'attaquer une ville avec son périmètre défensif, bien approvisionnée et avec une garnison prête à se battre jusqu'au bout
- ...

La réalité est qu'après Annuel, il a attaqué le commandement de Ceuta par Tetuán et ils ont été rejetés, plus tard il a attaqué les Espagnols dans la vallée de Chauen et il a également été rejeté. Il a de nouveau attaqué la commanderie de Melilla et a de nouveau été rejeté.

Et lorsque les Espagnols ont évacué la vallée de Chauen **, ils ont fait l'erreur d'attaquer les Français. Ceux-ci, malgré une armée professionnelle endurcie dans les guerres coloniales, ont eu leur annuel dans la vallée d'Uergha avec des pertes d'environ 7 000 hommes (entre morts et blessés) et étaient sur le point de perdre Fès et Taza.

Cette attaque conduirait la France et l'Espagne à exécuter un blocus naval en Méditerranée pour éliminer la contrebande d'armes et enfin au Débarquement d'Al Hoceima qui livrerait un coup mortel au cœur de la jeune République du Rif

** action qui a énormément mis en colère les Français qui, jusque-là, considéraient les problèmes que l'Espagne avait contre un peuple sous-développé comme assez divertissants, car la vallée de Chauen servait de bouchon entre le Rif et le protectorat français

http://www.google-earth.es/foros.php?t=5560&start=17

MELILLA
Melilla (en langues berbères: Mřič, Mritch) est une ville espagnole autonome située en Afrique du Nord, au bord de la mer Méditerranée, au cap de Tres Forcas.
Il fait partie de la région du Rif et borde le Maroc, en particulier avec les communes de Farjana (au nord et à l'ouest) et Beni Ansar (au sud), toutes deux appartenant à la province de Nador. Il est également inclus dans l'aire géographique naturelle de Guelaya.
La ville et ses territoires s'étendent sur 12,5 km2 de surface dans la partie est (est) du Cap Tres Forcas. Il abrite une population de 84 509 habitants et présente diverses particularités du fait de sa position géographique et de son histoire, tant dans la composition de sa population que dans son activité économique et culturelle (fruit de la coexistence exemplaire des chrétiens, musulmans, juifs et Hindous).
Il possède une forteresse construite entre le XVIe et le XVIIIe siècle, équipée d'entrepôts, de citernes, de bastions, de douves, de forts, de grottes, de mines, de chapelles (l'un d'eux, le seul ouvrage religieux gothique en Afrique) et d'hôpitaux, ce qui en fait le la plus complète de cette rive de la Méditerranée, à l'exception des forts extérieurs néo-médiévaux, construits à la fin du XIXe siècle.
Le patrimoine architectural de Melilla est considéré, avec celui de Barcelone et au-dessus de celui de Madrid ou de Valence, comme l'un des meilleurs représentants du style moderniste espagnol du début du XXe siècle. Actuellement, il reçoit chaque jour une population flottante des municipalités marocaines proches de son arrière-pays, ce qui fait que sa population a presque doublé à certaines occasions.

https://es.wikipedia.org/wiki/Melilla

Sur les traces de la catastrophe annuelle
2016-05-05 «Catastrophe annuelle». Étape 1. Al Hoceima à Trougout. Plages d'Isri, Isfiha, Souani. Rivière Nekor (MAROC)

2016-05-05 Catastrophe annuelle. Étape 2. Trougout - Boudinar, Amekran / Amakrane River, Monte Abarrán / Dar Uberrán (Maroc)

2016-05-06 Catastrophe annuelle. Étape de contournement 2. Boudinar - Fortification de Sidi Driss par route (Maroc)

2016-05-06 Catastrophe annuelle. Étape de contournement 2. Boudinar - fortification de Sidi Driss. Rivière Amekran (Maroc)

2016-05-06 Catastrophe annuelle. Étape 3. Boudinar, Igueriben, Annuel (Maroc)

2016-05-07 Catastrophe annuelle. Étape 4. Annuelle, Gorges d'Izumar. Tugunt (Maroc)

2016-05-07 Catastrophe annuelle. Étape 5. Tugunt, Dar El Kebdani, Kandoussi (Maroc)

2016-05-08 Catastrophe annuelle. Étape 6. Kandoussi, Monte Arrouit (Maroc)

2016-05-09 «Catastrophe annuelle». Étape 7: Monte Arruit, Alcazaba de Zeluán, Nador

2016-05-10 Catastrophe annuelle. Étape 8. Nador, Melilla (Maroc)

View more external

Waypoint

Aduana española Bni Ansar

Waypoint

Ayuntamiento Melilla

Waypoint

Boulevard Mohamed Ezzeraktouni

Waypoint

Mar Chica

Waypoint

Melilla

Waypoint

Paseo marítimo de Nador

Waypoint

Playa de la Hípica

Waypoint

Playa de Los Cárabos

Waypoint

Playa de San Lorenzo

Waypoint

Plaza de España

Waypoint

Puerto Deportivo. Club Marítimo

Waypoint

Puesto fronterizo Marroquí

Waypoint

Route de Taouima

Waypoint

Atalayon

1 comment

You can or this trail