Temps en mouvement  2 hours 27 minutes

Durée  3 hours 6 minutes

Coordonnées 1946

Publié 23 août 2019

Recorded août 2019

-
-
519 m
272 m
0
2,8
5,6
11,14 km

Vu 30 fois, téléchargé 2 fois

près de Sérilhac, Nouvelle-Aquitaine (France)

Une belle balade corrézienne, entre châtaigneraies, noyeraies et hameaux corréziens.
Itinéraire quasi intégralement sur la commune de Sérilhac, composé de sentiers forestiers, essentiellement en sous bois et incluant quelques tronçons de route permettant de beaux points de vues sur les vallées corréziennes.

Sérilhac est une commune de Corrèze, en région Nouvelle Aquitaine, à 20 km au sud-est de Brive-la-Gaillarde.

Le territoire vallonné (entre 194 et 552 m d'altitude) et verdoyant de la localité, vaste de 12 km², est bordé au nord par le cours de la Roanne, un affluent de la Corrèze. A quelques kilomètres au sud-est de Sérilhac, la vallée de la Dordogne serpente après avoir quitté le Massif central.

La commune qui fut une place forte prospère et convoitée durant la guerre de Cent ans est désormais une localité prisée des amateurs de tourisme vert, aux confins du Lot et à proximité de sites touristiques renommés, comme les villages de Turenne et Collonges-la-Rouge.

Après avoir payé un lourd tribut à l'exode rural, comptant à présent près de 280 habitants contre 2000 au XIXe siècle, son patrimoine et ses chemins de randonnée font de Sérilhac une étape plaisante… et apaisante.

Où se garer ?
parking possible sur la place de l'église ou le long de la route entre le centre bourg (église - mairie) et le foyer rural.

Départ de la balade devant le bâtiment de l'école - ancienne mairie.

Un peu d'histoire...
A l’ère féodale, Sérilhac relève de la vicomté de Turenne. En 1239, le vicomte
Raymond IV donne au chevalier Bertrand de Monceaux le fief et le repaire de
Sérilhac, qui passent ensuite aux Orhnac, puis aux Saint-Chamant. Pendant la
guerre de Cent Ans, les seigneurs de Sérilhac, par leur fidélité à la duchesse
d’Aquitaine, sont en constante opposition avec leurs suzerains de Turenne qui
changent régulièrement de camp. Cette opposition resurgit pendant les
guerres de religion puisque les vicomtes embrassent la réforme tandis que les
seigneurs de Sérilhac et du Pescher restent catholiques.
Après deux siècles relativement calmes, Sérilhac connaît quelques troubles
pendant la révolution (prêtres insermentés, jeunes hommes désertant les
armées républicaines, démantèlement des deux châteaux de Sérilhac et du
Pescher, etc...).
Au cours du XIX e siècle, la commune voit sa superficie largement réduite : elle
est en effet démembrée par deux fois, d’abord sous le mandat de Louis
Soleilhet, par la création de la commune de Lagleygeolle en 1869, puis par celle
du Pescher en 1897 sous le mandat de Jean-Firmin Mathieu. Ces deux villages
étant jusqu’alors rattachés au bourg de Sérilhac.
La population de Sérilhac passera de 1977 habitants en 1866 à 1751 en 1872 puis à
778 au recensement de 1901.
« D'or à trois corbeaux de sable posés 2 et 1, au franc canton coticé
d'or et de gueules de douze pièces » (armes des Ornhac et de Turenne). Le
blason a été voté par le conseil municipal le 15 janvier 1980.

View more external

Départ de la balade, devant l'école.
Vue sur la vallée de La Sourdoire et le village du Pescher
Noyeraie et village de Lagleygeole
Vue sur le château d'eau de Lescurotte au pied duquel nous passerons par la suite
Colline de Seruch
Balisage rouge et bleu (Rouge VTT - bleu randonnée pédestre)
Pâturages corréziens
Vallée de la Dordogne
Le Transcorrézien, dénommé familièrement "tacot" déservait au début des années 1920 plusieurs communes rurales de Corrèze. Sérilhac se trouvait sur la ligne qui reliait au début du XXe siècle Aubazine à Beaulieu et Beynat.
Vue du village de Sérilhac depuis la route en contrebas.
Elle est dédiée à Saint-Eutrope, évêque de Saintes (Charentes maritimes), martyrisé au IVée siècle. Ce saint guérisseur est très populaire dans le centre ouest de la France et de nombreuses paroisses, comme Sérilhac, se sont placées sous sa protection. L'eau de cette "bonne fontaine", fit l'objet, jusqu'au début du XXe siècle, de processions régulières.
Vue sur le village
Vue sur l'école en contrehaut
Comme les autres fontaines visibles sur la commune, elle était certainement en place dès le XVIIe siècle ou le XVIIIe siècle. Il faut remarquer ici la belle pierre de remploi, ornée d'un écu, à l'intérieur de la niche. Ses éléments architecturaux et les matériaux utilisés (grès brun, lauzes) sont fidèles aux modèles locaux traditionnels.
Les belles habitations du village qui domine la plaine, en pierre meulière, jalonnant des ruelles pittoresques, s'avèrent ensuite plaisantes à parcourir. Dans le bourg au gré des hameaux, d'autres éléments de patrimoine rural tels fontaines et fours à pain le plus souvent restaurés ne manquent pas non plus de charme.
Nouvelle mairie, qui réhabilité l'ancien presbytère, inaugurée en 2019.
C'est l'église dédiée à Saint Nicolas qui constitue la fierté du petit bourg en terme de patrimoine. De style roman, l'édifice a été bâti au XIIe siècle et fut fortifié durant la guerre de Cent ans. L'église fut ensuite agrandie après les guerres de Religion, aux XVIIe et XVIIIe siècles avant qu'un nouveau clocher ne soit réalisé au cours du XIXe siècle. A l'intérieur, on observe des fresques murales du XVIIe siècle et un ensemble de statues en bois sculpté polychrome. Un maître-autel en bois peint et doré ainsi qu'un Christ souffrant sur sa croix datant du XVe siècle de belle facture méritent également l'attention. On n'oubliera pas l'étonnant et imposant cadran solaire (large de 2 m) apposé sur le côté sud de l'église au XVIIIe siècle, où l'on déchiffre une devise latine : "Un Am horam time", c'est-à-dire "Crains une seule heure". L'église est ouverte tous les jours. Renseignements au 05 55 84 04 76.

1 comment

  • GP19190 28 août 2019

    Belle randonnée. Les photos et commentaires mettent bien en valeur les atouts de cette commune. Je vous recommande cette magnifique et pour les plus courageux, possibilité d'une boucle supplémentaire de 6,5 km.
    Et cerise sur le gâteau, les vetetistes peuvent s'en donner à cœur joie sur un parcours de 29 km.
    Bonne balade...

You can or this trail