Coordonnées 376

Publié 27 mai 2019

-
-
2 680 m
2 151 m
0
3,2
6,4
12,88 km

Vu 63 fois, téléchargé 1 fois

près de Bayasse, Provence-Alpes-Côte d'Azur (France)

Tous les automobilistes qui parcourent les Alpes aujourd'hui connaissent la route de la Bonette entre Jausiers et St-Etienne-de-Tinée qui s'affiche comme la route la plus haute d'Europe. Ce qui est vrai si on considère seulement les routes inter-vallées revêtues et donc accessibles à tous.

L'ouverture de cette route de la Bonette remonte à 1961. Mais elle a considérablement modifié le tracé de l'ancienne route militaire du Col de Restefond qui avait été créée dès 1882 puis nettement améliorée vers 1930 pour permettre l'accès depuis Jausiers au Camp des Fourches, un ensemble de casernements militaires situés à 2260 m. d'altitude du côté Tinée.

De cette ancienne route militaire de Restefond, il reste 2 tronçons particulièrement intéressants : les 6 premiers kilomètres du tracé présenté ici et les 3 derniers kilomètres en fin de ce tracé.

Les 6 premiers kilomètres de ce tracé ont été abandonnés depuis longtemps mais ce tronçon est encore bien conservé. Il se détache de la route de la Bonette juste avant un pont côté 2155 m. par l'IGN, s'élève par une trentaine de lacets jusqu'au déversoir du lac Verdet avant de rejoindre par un tracé plus ou moins plat la route de la Bonette au pont côté 2407 m. On voit nettement en suivant ce tronçon les traces des travaux réalisés au début des années 30 quand chaque épingle a été considérablement élargie pour permettre aux camions militaires de pouvoir tourner.

Ce morceau est aujourd'hui fermé à la circulation des véhicules motorisés mais la partie qui se trouve entre le déversoir du lac Verdet et le pont 2407 m. était encore carrossable il y a quelques années et permettait d'aller se garer près du déversoir du lac Verdet.

A noter que ce beau petit lac situé à 2500 mètres d'altitude environ mérite une visite et est très facile à atteindre puisqu'en se garant sur la route de la Bonette au pont 2407 m., il suffit de marcher un kilomètre environ sur la vieille route militaire presque plate jusqu'au déversoir et, de là, grimper au lac par un petit sentier en 10 minutes.

Entre le pont côté 2407 m. et la Caserne de Restefond, le tracé de la route actuelle de la Bonette est proche de l'ancienne route militaire dont on peut suivre encore le tracé (ici utilisé) qui a tendance peu à peu à disparaître.

A partir de la Caserne de Restefond, la route actuelle de la Bonette emprunte le tracé de l'ancienne route militaire jusqu'à ce que cette dernière se détache sur la gauche. C'est le début du second tronçon intéressant qui fait un peu moins de 3 km. L'ancien tracé longe un court moment la route actuelle, passe devant des restes de casernements, franchit le Col de Restefond (2680 m.) avant de descendre sur le versant nord de la Cime des Trois Serrières. La piste passe au pied d'un important blockhaus avant de rejoindre la route actuelle de la Bonette au niveau du Col de Raspaillon ou des Granges Communes et donc de passer enfin du côté Ubaye au côté Tinée.

Ce morceau de l'ancienne piste militaire passant par le Col de Restefond est barré des 2 côtés, interdisant toute circulation.

A partir de là, je n'ai pas poursuivi le tracé sur Wikiloc car l'ancienne route militaire descendait au Camp des Fourches où elle se terminait mais la route actuelle de la Bonette a repris sans aucune modification son tracé.

La seule raison qui explique l'abandon de l'ancien tracé du Col de Restefond pour celui qui ceinture la Cime de la Bonette est la volonté qu'ont eue les décideurs au début des années 60 de construire une route pouvant prétendre être la plus haute des Alpes. Si on avait conservé le tracé militaire, le point culminant aurait été de 2680 m. au Col de Restefond mais, à ce moment-là, les routes franchissant le Passo dello Stelvio (2758 m.) en Italie et le Col de l'Iseran (2764 m.) seraient plus élevées. Même le Col de la Bonette, là où une brêche permet d'éviter de parcourir la boucle qui ceinture la Cime de la Bonette, n'est pas assez élevé (2715 m.) pour prétendre au titre visé. Il a donc fallu monter plus haut en faisant le tour de la Cime de la Bonette pour atteindre 2802 mètres au point culminant de la route et la partie était gagnée et, tant qu'à faire, la barre des 2800 mètres franchie !

Commentaires

    You can or this trail