magarva
21 1 12

Durée  4 days 3 hours 15 minutes

Coordonnées 578

Publié 14 avril 2018

Recorded janvier 2018

-
-
976 m
-30 m
0
16
32
64,19 km

Vu 197 fois, téléchargé 3 fois

près de Argelers, Occitanie (France)

|
Afficher l'original
Itinéraire effectué du 28 décembre au 1er janvier 2018.

Nous avons commencé à la périphérie d'Argelès-sur-Mer et avons pris une piste sur le chemin de la chapelle de Sant Llorenç del Mony. Nous suivons le chemin jusqu'à ce que nous arrivions de la piste à un sentier bien balisé. Nous continuons à monter jusqu'à la caserne des Colomates, où nous passons la nuit. Un abri confortable mais sale (logique par contre). Il dispose de 4 matelas en mousse et d'un espace pour dormir plus de gens, cheminée, à l'extérieur de quelques tables en pierre, etc.

Le lendemain matin, nous sommes allés à Sant Quirze de Colera, en espérant que cette nuit-là nous passerions la nuit dans le magasin à travers ces vallées. Lorsque nous atteignons la frontière entre la France et l’Espagne, nous commençons une descente le long de la crête très molle, en suivant la clôture délabrée qui sépare les deux pays, rien à voir avec celui de Melilla. À la fin de cela, nous atteignons le Coll de Banyuls, où nous trouvons un refuge gratuit de la CEE (Centre Excursionista Empordanès). Ce refuge fait partie de l'itinéraire dels 4 refugis créé par le club, qui va de Roses à Albanyà en passant par les collines de l'Alt Empordà. Il est en très bon état et il y a de la place pour 10-14 personnes, je dirais. Nous avons décidé de rester là pour dormir en voyant le mauvais temps et le bon état du refuge. De plus, ce jour-là, nous avons été rejoints par trois autres camarades de la marche.

La troisième étape nous emmène à Colera, en passant par Sant Quirze de Colera et Vilamaniscle. De cette ville, une piste traverse les montagnes dans une douce ascension puis descend vers la ville côtière de Colera, maintenant vide à ces dates d’hiver. À ce stade, nous rejoignons le Camí de Ronda (GR-92) qui nous mènera au Cap Ras, entre les plaques de Garbet et de Grifeu. Dans la forêt de pins, entourée de criques, nous plantons nos tentes et passons la nuit, réfugiés du vent.

Le lendemain matin, nous suivons le Camí de Ronda, en passant par Llançà à Port de la Selva. De cette ville, nous changeons de GR pour prendre le GR-11, la traversée des Pyrénées, qui, dans sa dernière étape, arrive au Cap de Creus, et nous la suivons pour atteindre notre destination ce jour-là, Cala Tavallera. Cette crique cachée du Cap de Creus était notre refuge pour la nuit du 31 décembre, où nous supportons le froid jusqu'à 12 heures du soir pour prendre les raisins de la nouvelle année. Il y a une maison de pêcheur et, bien que nous l'ayons de nouveau fermée, cette fois c'était ouvert et nous avons pu y dîner tranquillement. Nous avons dormi très confortablement dans la pinède à côté de la crique.

Le 1er janvier, nous sommes arrivés au phare de Cap de Creus, le but de notre route où nous avons célébré avec une bière la fin de la promenade. Le parcours est simple en termes de difficultés techniques et physiques. Cela peut vraiment se faire en moins de jours, mais s'il n'y a pas de hâte et que vous voulez profiter des villes et des paysages, c'est un itinéraire fortement recommandé en hiver. En été, en plus de la multitude de personnes dans la région, il fait très chaud et il y a peu de fontaines publiques en cours de route.
3 personas bien
Refugio CEE
15 personas aprox
2 personas
bar la plaça

Commentaires

    You can or this trail