-
-
995 m
767 m
0
3,4
6,8
13,59 km

Vu 4780 fois, téléchargé 83 fois

près de Banon, Provence-Alpes-Côte d'Azur (France)

Grosse participation pour cette randonnée, proposée par Reine, aux limites du plateau de Vaucluse, mais déjà dans les Alpes de Haute Provençe, pas très loin de Banon, village réputé pour ses fromages de chèvres dans tout l’hexagone, voire au-delà!
Rendez- est donné à Ferrassières, pour aller ensuite à notre point de départ, sur un parking de bord de route au lieu dit: Couravoune et empruntons de suite le GR de Pays « Tour de la montagne de Lure », qui nous conduit par de bons sentiers vers Les Moulins de Montsallier, qui est un village en ruines, ou antan existaient des moulins à vent, maintenant ruinés mais qui ont gardé, si on a un tant soit peu d’imagination leur cachet !
L’église, restaurée est maintenant propriété privée, mais dans les ruines alentour on peut admirer, les aires à battre en calades, et les anciennes granges voûtées, enfin ce qu’il en reste!
Puis par Saint pierre et « La coueste chaude » nous arrivons au-dessus de Banon, où là, nous ferons un arrêt prolongé, pour visiter, soit la fromagerie du centre ville, soit la charcuterie au même endroit, pour la nourriture corporelle, soit pour la majorité du groupe, la librairie des « Bleuets » qui vaut vraiment que l’on s’y arrête, pour la nourriture de l’esprit s’entend!
Après un arrêt significatif sur la place principale, nous voilà repartis, via le vieux village, vers les cimetières et les hauts du village pour trouver un endroit où faire la pause de midi.
L’endroit est trouvé, à l’abri du petit vent, avec suffisamment de place pour tous, et le pique nique commence par un apéritif offert par André, qui nous quitte pour aller retrouver sa région d’origine : le Lyonnais, merci André, reviens quand tu veux, ce sera un plaisir de te revoir!
Après le casse croûte, nous repartons, sur une dorsale et ensuite hors piste, pour retrouver, le fond du ravin de « la Riaille », un beau bassin avec des poissons rouges et de l’eau claire, mais malgré tout des crapauds ont trépassé, étrange, n’est il pas ?
Puis nous remonterons, par un sentier forestier, à partir de cabanette, pour retrouver Couravoune et nos véhicules; retour vers Saint Trinit, où nous ferons une halte, pour le pot de l’amitié qui clôturera cette randonnée, aux confins des plateaux de Vaucluse.
Nous avons fait environ 14 km et quelques 500m de dénivelée totale positive.
Clément Malbois.

Commentaires

    You can or this trail