• Photo de chemin-de-saint-guilhem J07 sainte-enimie→meyrueis
  • Photo de chemin-de-saint-guilhem J07 sainte-enimie→meyrueis
  • Photo de chemin-de-saint-guilhem J07 sainte-enimie→meyrueis
  • Photo de chemin-de-saint-guilhem J07 sainte-enimie→meyrueis
  • Photo de chemin-de-saint-guilhem J07 sainte-enimie→meyrueis
  • Photo de chemin-de-saint-guilhem J07 sainte-enimie→meyrueis

Difficulté technique   Difficile

Durée  7 hours 47 minutes

Coordonnées 2541

Uploaded 17 juin 2015

Recorded juin 2015

-
-
1 138 m
450 m
0
7,5
15
30,08 km

Vu 696 fois, téléchargé 5 fois

près de Sainte-Enimie, Région Languedoc-Roussillon (France)

A Trip exported from GARMIN Dakota 20
→ ATTENTION : après Chamblon j'ai poursuivi sur le GR60 délaissant l'itinéraire proposé par le topo de la FFRP puis après avoir traversé le Causse Méjean, j'ai emprunté le GRP Tour du Méjean longeant les falaises qui dominent les gorges de la Jonte. Sauvagerie et vautours assurés !
Itinéraire bien balisé. Difficulté T2. Temps couvert, quelques éclaircies.
L'étape est longue avec un bon dénivelé alors que la météo annonce des orages, un départ très matinal s'imposait. Le petit déjeuner est à 8 h, aussi Cindy l'accueillante propriétaire de l'hôtel m'avait apporté une collation fort copieuse en soirée.
Dès le départ, ça pente ! À froid, il y a mieux, mais je ne pouvais qu'admirer le travail des anciens qui ont bâti le sentier : pente régulière et importants murs de soutènement. Une heure et quart plus tard et 500 m plus haut je quitte les gorges du Tarn et pénètre dans le Causse Méjean, des paysages surprenants, toujours à plus de 1’000 m d'altitude. Grandiose, d'autant que le ciel s'éclaircit et que le soleil perce. Peu après Chamblon, plutôt que de suivre l'itinéraire proposé je reste sur le GR60. Je ne le regretterai pas.
Des fleurs, encore des fleurs... un coup de cœur pour l'étrange « Carline ». Et puis des moutons, encore des moutons... Et quelle sauvagerie ! Par ici on est loin de tout, inutile d'ouvrir un téléphone portable, il n'y a pas de connexion...
Peu avant Nivoliers, un hameau de 5 ou 6 maisons, une escadrille de vautours vient me saluer, le temps de dégainer l'APN, et ils sont déjà loin. Mais dix minutes plus tard, je les retrouve, cette fois ils sont une vingtaine, volant face au vent du sud à des altitudes diverses. À Nivoliers, je perds le GR, une balise curieusement absente... Dans ce petit hameau, il y a au moins trois gîtes, des rivalités conduiraient-elles à quelques égarements ? Le GR retrouvé, un panneau annonce les chevaux préhistoriques de Przewalski ouais, mais je ne les ai pas vu !
À mon point haut du jour (1'200 m) alors que je sors d'un bois de pins, c'est un vautour qui fait une apparition fulgurante, un virage sur l'aile et il disparaît. Je le retrouve un peu plus loin, alors qu'il est accompagné de quelques congénères. Aux Aures, le GR continue direction sud-est. Comme je m'écarte de plus en plus de l'itinéraire normal, il est temps de retrouver le bon sens (le mien et celui de la direction de Meyrueis, terme de mon étape). J'ai donc suivi le GRP Tour du Méjean qui m'a fait suivre d'abord une petite route puis un sentier longeant les falaises qui dominent les gorges de la Jonte. Encore des vautours, en nombre, durant tout ce parcours. Fabuleux spectacle !
J'ai fini par arriver à Meyrueis, au gîte de la Draille, chez Caroline Doussière. Incontournable. Confort, gentillesse, accueil, qualité pour tout, une trentaine de places.
Quelle journée extraordinaire !
Christian
http://parcourir-le-monde.com

View more external

Gîte le Draille (Hostel) Meyrueis, Lozère, FRA
Hôtel Bleu Nuit (Hotel) Sainte-Enimie, Lozère, FRA 0466485001

Commentaires

    You can or this trail