Coordonnées 99

Uploaded 16 janvier 2012

Recorded janvier 2012

  • Rating

     
  • Information

     
  • Easy to follow

     
  • Scenery

     
-
-
60 m
11 m
0
0,8
1,5
3,04 km

Vu 1776 fois, téléchargé 4 fois

près de Bouliac, Aquitaine (France)

Cette petite boucle d’une heure vous emmènera sur les coteaux de Bouliac et de Latresne, autour du domaine de Macanan situé au débouché de la vallée du Pian.

Les points de vue sur la vallée de la Garonne et la métropole de Bordeaux sont nombreux et saisissants. Les sentiers empruntés sont de nature très variées et vous mèneront de surprises en surprises: anciens lavoirs bien cachés, vieille croix en pierre, habitations troglodytes, châteaux et vieux escaliers en pierre pour gravir les coteaux...

Page détaillée:
http://www.ville-bouliac.fr/p_detail_circuit.php?c=macanan

View more external

A mi-chemin du sentier du Costeriou, sur la droite quand on descend, on peut observer dans le talus, à moitié caché par les branchages et les broussailles, des restes de maçonnerie.

Il s’agit d’une source captée à mi pente et aménagée en puits et lavoir privés par les propriétaires du domaine Dinetty situé juste au dessus.

Au fil du temps, d’autres habitants du coin eurent la permission de venir se servir de ces installations pour y puiser de l’eau ou pour rincer le linge et partager les dernières nouvelles du village.
Cette demeure qui appartient à la famille Macanan jusqu'à la fin du XVIe siècle est l'enjeu d'une âpre rivalité entre les enfants d'Estienne Macanan, président du parlement de Bordeaux, et leur mère qu'ils s'efforcent de chasser avant qu’elle ne les déshérite.

En 1925, le domaine est acquis par le Dr Lacouture, père de l'historien et écrivain Jean Lacouture.

Les trois terrasses aménagées sur le coteau de la vallée du ruisseau du Pian sont soutenues par d’énormes murs et les trois bastions qui les interrompent.Si beaucoup de promeneurs ont vu en ces murs les vestiges d’un château fort, il n’en est rien. Il s’agit vraisemblablement de simples murs de soutènement destinés à assurer une organisation étagée des jardins du domaine ou une culture de vigne en terrasse.

La croix d'Ardit est une belle croix de chemin en pierre datant du 17e siècle. Elle est située à un endroit particulier, croisement de plusieurs routes et chemins, et point de rencontre des limites des communes de Carignan, Bouliac et Latresne ! Son positionnement n’est donc pas lié au hasard.

Ce lieu a pu être un lieu de péage dès le Moyen Age. En effet, la route allant de Carignan vers Bordeaux ou le port du Bastard à Latresne, traversait directement le domaine de Macanan. A moins de l’existence d’un droit de ban seigneurial oublié, les sommes collectées devaient servir en principe à l'entretien des routes empruntées si taxation il y avait. Quoiqu’il en soit, ces octrois n’empêchaient pas les routes d’être dans un état lamentable. Il est à noter néanmoins que le sentier du Costeriou qui descend vers le croisement de la Croix d’Ardit était jadis empierré comme l’illustre les nombreuses pierres restantes illustrant de fait son importance. Ce coin oppose encore bien des défis à l’historien pour la compréhension des choix qui l’ont façonné.
Joli petit lavoir et sa source au creux d'un vallon séparant la commune de Carignan-de-Bordeaux et Latresne.

Le nom "Bonnefond" vient de "Bonne Fontaine", indiquant que l'eau était de bonne qualité ou que le débit de la source était abondant.

Les habitants des hameaux alentours venaient ainsi rincer leur linge à cette fontaine et chercher de l'eau potable.
Le château Malherbes fut créé à la fin du XIVe siècle par Guilhem de Malherbes, chevalier revenant des croisades, et la présence d'une maison noble est attestée depuis le XVIe siècle.

Actuellement c'est une propriété viticole avec 13 hectares dans le vignoble des Premières-côtes-de-bordeaux qui sont plantés en divers cépages. Le domaine a aussi une activité de tourisme avec gites et salles pour séminaires et réceptions.

Le logis a été reconstruit au XIXe siècle dans un genre rappelant le XVIe siècle. Les communs sont antérieurs avec des parties du XVIIe siècle et la majorité construite au XVIIIe siècle. L'ensemble est dans un parc.
Au XVIIIe siècle, il y avait déjà à cet emplacement une demeure appelée “Marc”. En 1857, O. de Guillemanson, s’y fait construire une nouvelle demeure appelée “le château des Pervenches”. Ce château se composait d’un corps central à trois niveaux, avec deux ailes basses construites dans l’alignement mais qui furent détruites par le propriétaire suivant à la fin du XIXe siècle.

La demeure, maintenant appelée “Château Labarde”, est aujourd’hui bien cachée au fond de son parc. Adossée aux coteaux il est aujourd’hui pratiquement impossible de l’observer depuis la route. La situation était différente auparavant car la route qui longeait le bas des coteaux passait juste devant la demeure avant de déboucher directement à hauteur du portail de la propriété Macanan.
Ce domaine est idéalement situé à l’extrémité sud des coteaux de Bouliac, surplombant le débouché de la vallée du Pian et le domaine de Macanan.

Le lieu était anciennement appelé “canton”, signifiant le coin en occitan. A comprendre ici dans le sens du lieu situé à l'extérieur, au coin, un peu à l'écart.

Le domaine tient aujourd’hui son nom de Jean-Baptiste Dinety, négociant bordelais, qui le racheta en 1767. L’ensemble des bâtiments est assez typique de l’évolution des maisons de campagne. Modeste bourdieu de plains pieds au XVIIIe siècle, la maison fut agrandie plusieurs fois. Des étages furent ajoutés au XVIIIe siècle au grès de la prospérité des différents propriétaires, pratiquement tous négociants bordelais.
Attention, traversée dangereuse car peu de visibilité. Soyez prudent.

1 comment

  • Photo de FranckBag

    FranckBag 16 août 2018

    I have followed this trail  vérifié  View more

    Super parcours, merci pour le côté historique

You can or this trail