-
-
1 500 m
546 m
0
5,5
11
21,92 km

Vu 1422 fois, téléchargé 11 fois

près de Bourdeau, Région Rhône-Alpes (France)

A Trip exported from GARMIN Dakota 20
Nous avons laissé un véhicule à Saint-Sulpice petit village sur l’une des routes qui montent au col de l’Épine puis nous avons rejoint le col du Chat (638 m), départ de cette longue bambée. La première partie est une montée bien raide qui sollicite les mollets pour arriver au Roc Blanc (1'012 m) avec un superbe point de vue sur le lac du Bourget. On continue ensuite jusqu’au col de la Vacherie (1'068 m), puis on arrive sous la Dent du Chat dont on longe la base par son versant ouest en utilisant deux passages délicats avec la main courante. Au collu – dénommé Carrefour des 4 Sentiers (1'320 m) - l’accès à la Dent du Chat peut se faire par un passage équipé d’échelles et de mains courantes.
Nous avons fait une pause peu après au Molard Noir (1'452 m), superbe point de vue d’où le regard porte loin. Et puis nous avons repris notre chevauchée longeant la crête sur son versant est jusqu’au belvédère du relais de télévision (1'504 m) qu’il convient de contourner avant de prendre une belle piste qui suit toute la crête. Pause pique-nique à la Croix du Signal (1'458 m), encore un beau point de vue sur la cluse de Chambéry.
J’ai fait le choix de descendre du Château-Richard (1'370 m) par les échelles, une série de passages qui doivent s’avérer très délicats et exposés non recommandés par temps humide (il est possible de contourner par une piste plus longue mais sans difficulté).
Le col de l’Épine (987 m) s’atteint par une route forestière un peu fastidieuse. Peu avant nous sommes passés devant l’Hôtel des Abeilles, découvrant avec surprise qu’il s’agissait bien d’une construction pour héberger diverses familles d’abeilles que des panneaux d’explications font découvrir.
Ensuite c’est une longue route forestière qui nous a amené au col du Crucifix (915 m). Contrairement à la voie romaine qui gravit le versant chambérien en écharpe, la voie sarde a été construite sur ce même versant avec une pente régulière et plusieurs lacets. Nécessitant de nombreux murs de soutènements et entièrement pavée, les travaux durèrent … 77 ans pour se terminer en 1812 !
Quelle journée !
Christian
http://parcourir-le-monde.com
Difficulté T2/T3, balisage bon mais inégal.

View more external

Parking

Commentaires

    You can or this trail