-
-
1 187 m
734 m
0
2,2
4,3
8,64 km

Vu 3867 fois, téléchargé 34 fois

près de La Bâtie Verdun, Rhône-Alpes (France)

Point de départ : Cimetière de la Batie Verdun, en haut du village GPS UTM 31T 0690669 4910545 alt. 730m
Randonnée du dimanche menée par Clément Malbois, 17 participants. Longueur 9 kms, dénivelée 505m

Belle journée ensoleillée au départ de La Bâtie-Verdun, tout petit village perché dans la Haute Vallée de l'Ennuyé. Il est situé juste au pied du Col de Peyruergues qui la relie à la Haute Vallée de l'Ouvèze et Saint-Auban. C'est le pays de l'abricotier et il y a des vergers partout sur le grandes pentes largement ouvertes sur la vallée.
Nous sommes 17 randonneurs du dimanche à grimper au-dessus du hameau, dont nous pouvons voir la petite rangée de maisons bien alignées au premier plan et bien loin derrière, on devine Sainte-Jalle. Se détachant juste à côté dans les vergers encore nus, son château au corps élevé et austère a des allures féodales.
Nous quittons les cultures pour nous engager dans un vallon sauvage, sur une confortable piste forestière sans difficulté. Même si la montée n'est pas rude, elle est constante, sans replats, et se fait sur un long ruban de neige encore assez épais et encore bien ferme en début de balade.
Alternant les zones ombragées et les zones ensoleillées, toujours à la montée, nous finissons au bout de 3.5 km par atteindre la belle cuvette où se niche la bergerie de Gifort, encore déserte au milieu de ses nombreuses rangées de tilleuls, surplombée par deux magnifiques rochers. Bricolée d'ancien et de neuf, c'est un bâtiment important qui accueille moutons et bergers à la belle saison. En été, c'est aussi une oasis de verdure riche en eau puisque c'est juste un peu au-dessus que prennent naissance les sources de l'Ennuye. Pour l'instant, nous entendons son eau couler sous une épaisse chape de neige.
Nous partons à la découverte de l'environnement proche. Ici, ce serait le départ vers le Rocher Percé, si la neige n'avait mis son veto. Un détour nous mène au pied de la Vanige, qui donne toujours lieu à des anecdotes suggérant que ceux qui l'ont déjà "faite" sont de la race des héros... A l'horizon, dans le bleuté du ciel et de la neige, la Montagne de Buc à gauche et le Mont Ventoux bien de face, dans toute sa largeur. Une échappée à notre gauche offre une vue sur la Montagne de Pommerol qui nous est moins familière, avec le petit village de Lemps accroché au bas de ses pentes.
Le repas est tiré du sac sur un grand pré à côté de la bergerie. La convivialité du dimanche n'a rien à envier à celle du jeudi... mais un petit vent vient un peu abréger la sieste.
Avant de redescendre, nous faisons un petit crochet pour jeter un coup d'oeil à la maison ruinée se trouvant un peu en contrebas, coincée entre la Vanige et la Clavelière, et qui est, selon notre guide du jour, Clément, la maison natale d'un de nos amis de Randouvèze, Gaston Bonfils. Quelle solitude!
La neige a bien fondu depuis le matin et la descente est plutôt confortable. Tout le monde est content de cette belle journée qui nous fait enfin entrevoir les beaux jours. Merci à Clément d'avoir eu l'idée de mettre cette balade au programme car elle était une nouveauté pour la plupart d'entre nous.
Annie Molinet Photographe et scribe du jour

Commentaires

    You can or this trail