Coordonnées 844

Publié 20 février 2019

Recorded février 2019

-
-
733 m
251 m
0
4,3
8,7
17,34 km

Vu 104 fois, téléchargé 8 fois

près de Gigondas, Provence-Alpes-Côte d'Azur (France)

|
Afficher l'original
Les Dentelles de Montmirail sont un ensemble de crêtes calcaires sur les pentes du Mont Ventoux et près d'Avignon. Malgré sa faible altitude, votre visite nous surprendra sûrement!

Nous commençons à grimper aux Dents Sarrassines , l’arête centrale et la plus spectaculaire de toutes avec les formations les plus pointues. Nous pouvons également trouver plusieurs trous le long de la crête.

Nous allons maintenant grimper sur le plus haut sommet des Dentelles: le Rocher du Turc . Pour y accéder, il faut regarder la route qui longe la face sud des murs sur un point de repère qui marque le début de la falaise jusqu'à la Chambre du Turc: les vestiges d'une ancienne fortification utilisant les cavités du mur . L'escalade est simple, et dans la dernière partie pour entrer dans la Chambre du Turc, nous trouverons une balustrade en fer. De l'intérieur de la chambre, vous devez grimper dans un trou étroit où vous devez enlever les sacs à dos. L'escalade n'est pas difficile mais le rocher est très poli. Nous laissons quatre agrafes au sommet du trou et nous laissons de l'autre côté de la crête, d'où nous montons jusqu'au sommet, simples mais légèrement exposées. Nous revenons plus tard sur la route en défaisant tout ce tronçon.

Nous allons continuer le chemin sous la crête jusqu'à ce que nous nous tournions vers le fossé équipé d'une chaîne (assez inutile en montée) qui nous permet d'accéder au sommet de la crête. Nous redescendrons en suivant la crête en direction de la piste de l'autre côté (nord) et nous ferons une légère ascension vers le Rocher du Midi , où une table d'orientation indique les principaux sommets et lieux proches. Nous suivons ensuite la piste jusqu'au pied du Grand Montmirail. Nous pourrions également descendre directement ici en suivant les marques avant de revenir à l’espace équipé, nous épargnant toute cette partie du coffre-fort.

Nous montons au Grand Montmirail par un sentier qui se détourne de la route et monte dans les éboulis. Le sommet le plus élevé n’est pas vraiment clair, mais j’ai placé le point de cheminement où les cartes IGN placent le point et le nom le plus haut. Nous allons reprendre l'arête chaque fois que nous pouvons monter (jalons), bien qu'il soit parfois nécessaire d'entourer un mur par l'une des deux pentes. Enfin, le sentier balisé redescend de la crête au sentier principal que nous avons quitté auparavant.

Le prochain objectif est le rocher qui se trouve sur la chapelle St-Cristophe, sans nom pour les cartes IGN mais d'aspect imposant. Je dois dire que c'est le plus difficile de tout ce que nous avons fait ... Nous commençons à suivre un chemin derrière la chapelle, qui passe par un panneau d'orientation et se dirige vers un mur équipé d'une assurance. Comme le mur a beaucoup de trous et de bonnes proies, il est possible de grimper (et de descendre) sans corde. Vient ensuite une section d’environ 3 mètres de flanquement horizontal "équipée" d’un cordon précaire. Cela peut être fait sans toucher mais c'est exposé. Ensuite, nous trouvons un mur assez droit d'environ 2 m, équipé d'une chaîne. Plus difficile à monter que dans la descente. Après le mur, le terrain, toujours droit, devient plus facile jusque juste avant le point le plus élevé, où nous trouvons un nouveau mur d’environ 4 m avec des agrafes et une corde (mais pas une ferrata). Nous pouvons parcourir toute la crête jusqu'à un fossé très marqué. Ici, je remarque qu’il ya un pont népalais (!!) dans la partie inférieure de l’intervalle, et juste de là où je suis sur le pont, une installation de rappel ... Donc je ne peux pas me passer de corde et c’est quand Je décide de défaire la façon dont j'ai grimpé. Ensuite, lorsque nous avons roulé le rocher à la base, cela me faisait un peu avant l'installation du rappel d'avoir une corde avec des nœuds qui permettraient d'abaisser le côté inférieur droit du mur. D'en haut, je ne l'ai pas vu car il était un peu ombragé par l'arbuste (et je n'ai pas remarqué que je ne savais pas qu'il était là). En tout cas, il est très exposé de le faire sans s’assurer!

Le reste de l'itinéraire n'a aucune difficulté. Il vaut la peine de prolonger l'ascension jusqu'au croisement de la Crête de St-Amand, car cela nous donnera une très bonne vue sur l'ensemble des Dentelles.

TEMPS TOTAL: 8h

Commentaires

    You can or this trail