-
-
543 m
414 m
0
2,2
4,5
8,96 km

Vu 1146 fois, téléchargé 37 fois

près de Planners, Walloon Region (Belgique)

Extrait de : http://lepromeneurnaturaliste.over-blog.com/

Note personnelle: Magnifique ballade que je déconseille néanmoins en cas de période trop humide rendant une partie du parcours impraticable.

Départ de la Ferme Libert, cet incontournable rendez-vous dominical qui offre aux familles et aux retraités ses délicieuses gaufres en forme de cœur, nappées d’une bonne couche de crème fraîche. Malgré les vacances, l’auberge ne semble guère fréquentée aujourd’hui, et il y a de nombreuses places dans le parking.

Je suis tout d’abord le GR, qui, en légère descente, s’enfonce immédiatement en forêt, par un chemin d’exploitation bien agréable. Sur la droite, quelques rares trouées dans la végétation assurent de jolies vues sur la ville de Malmédy toute proche.

Malmédy:

Le chemin oblique vers la gauche, à angle droit, et domine pendant quelque temps une vallée boisée où se niche le village de Bévercé. La forêt est moins dense ici, et lacérée de nombreuses coupes récentes.

Petit à petit, le chemin se rétrécit, et c’est un joli sentier qui descend dans la vallée du ruisseau torrentueux de TroMarêt, que je traverse sur un pont de bois. Juste après, je tourne à gauche et remonte lentement le ruisseau par un sentier extrêmement pittoresque, mais assez difficile, car il oblige constamment à franchir des racines d’arbres profuses et des rochers très irréguliers. On est néanmoins amplement récompensé de ses efforts par l’environnement très sauvage dans lequel on évolue.

Tros Marêt:

Ce sentier se prolonge sur deux kilomètres environ, au cours desquels on n’oubliera pas, à un petit carrefour, de quitter le GR pour obliquer à gauche, au plus près de l’eau (balisage jaune) puis s’élargit, tout en continuant à remonter le ruisseau, jusqu’à une aire de pique-nique bienvenue.

Après m’y être reposé un peu, je prends un sentier à gauche dans les buissons puis, cent mètres plus loin et toujours à gauche, un large chemin empierré qui me permet de traverser tout le bois de Moupâ,, une nouvelle fois sur deux bons kilomètres. Belles vues sur la gauche, vers la forêt et plus loin la campagne verdoyante.

A un moment donné, et après deux ou trois carrefours que l’on dépasse sans changer de direction, ce chemin s’interrompt brusquement à une sorte de rond-point, et je continue tout droit sur un sentier chaotique qui m’amène à une hutte circulaire installée au milieu de nulle part. Elle est aménagée pour le pique-nique, et présente toutes les garanties du calme le plus absolu.

Après une nouvelle pose, je prends à gauche un sentier qui, le long du ruisseau de Targnon, traverse d’abord une sorte de fagne, puis sur un chemin de caillebottis, une tourbière où croît une importante population de Narthecium ossifragum, une plante rare en Belgique, mais parfois abondante dans ses stations.

Caillebottis Ossifrage:

J’arrive à la lisière d’un bois, que je vais contourner en demi-cercle vers la gauche, pour finalement retrouver un chemin forestier, qui m’amène en légère montée à la « Croix Géron », ancienne frontière entre la Belgique et la Prusse. J’y abandonne la forêt et à travers des prés d’où s’exhale une agréable odeur de foin, je regagne en une dizaine de minutes la Ferme Libert, d’où je suis parti.

Une promenade tout à fait magnifique, mais assez difficile en de nombreux endroits, et donc à éviter si vous êtes peu sûrs sur vos jambes, ou accompagnés d’enfants en bas âge. Les autres se régaleront comme moi-même, je l’ai fait.

View more external

Commentaires

    You can or this trail