Nikura

Coordonnées 980

Publié 6 septembre 2019

-
-
2 003 m
1 236 m
0
4,0
8,0
16,03 km

Vu 17 fois, téléchargé 0 fois

près de Villar-Saint-Pancrace, Provence-Alpes-Côte d'Azur (France)

Montée jusqu'au Fort de la Croix de Bretagne depuis Villar-Saint-Pancrace, en suivant l'ancienne route militaire. Superbe vue avec visite du fort en prime, puis redescente par les chalets de Pied-Sec et retour par la route des Ayes.
Le quartier de Sachas à Villar-Saint-Pancrace est caractéristique avec ses vieilles maisons et ses ruelles étroites.
Ancien quartier où se trouvaient des tanneries
Le quartier des Mourandes qui domine le village, avec son ancien four à pain collectif.
Église médiévale du village qui lui a donné son nom (c'était l'église paroissiale jusqu'en 1542, devenue par la suite une chapelle lorsque fut construite la grande église). Sa première attestation date du XIIe s.
Ancien four à chaux.
À gauche, le chemin part vers le barrage du Pont Baldy, et à droite commence l'ancienne route militaire qui monte jusqu'au Fort de la Croix de Bretagne en traçant vingt lacets dans les bois et les rochers. Un itinéraire indique qu'il faut prendre à gauche, mais il s'agit d'un accès au fort par un sentier qui se prend au niveau du barrage. La montée par la route offre néanmoins des points de vue plus ouverts sur la vallée.
Vue sur Villar-Saint-Pancrace, Puy-Saint-André et le Montbrison au fond.
Joli point de vue sur Briançon et le Fort du Randouillet depuis la cime du Rocher Gafouille.
Il est facile de perdre le compte du nombre de courbes en montant... Courage il en reste encore seize pour arriver jusqu'au fort !!!
Après quelques courbes en pleine forêt, vous aurez peut-être la chance de voir, ou au moins d'entendre crier quelques casse-noix mouchetés.
Arrivée dans la zone rocheuse de la route, au dessus des rochers de l'Aiglette, sans doute le point le plus impressionnant avec une vue à couper le souffle sur le fond de la vallée et le village de Villar-Saint-Pancrace en dessous.
Une des points les plus remarquables de la route, qui continue à flanc de montagne, creusée entre le rocher et un impressionant à pic sous le muret en contrebas...
Joli point de vue sur les chalets du Mélézin droit en face, au pied du Petit Puy, et à gauche on aperçoit la vallée des Ayes, avec les Pics des Chalanches et de Maravoise qui se dessinent tout au fond. Après la courbe la route continue et devient assez vertigineuse, avec pour seul garde-fou une vieille barrière de fer toute rouillée...
La route continue bordée par une vieille barrière de fer tordue et rouillée, jusqu'à arriver à la douzième courbe, qui offre une vue magnifique sur la ville de Briançon.
Après trois petite courbes, on continue à monter dans le bois... L'arrivée au fort se fait désirer, plus que cinq courbes encore !
Vue sur les chalets du Mélézin droit en face.
Dernière courbe avant l'arrivée au fort !!!
Restes d'un sentier militaire avec un mur de pierre remarquablement bien adapté à la pente.
Latrines à gauche, individuelles pour les officiers, collectives pour les autres. Au fond du couloir à gauche situé plus haut dans le virage, il y en a aussi des extérieures, peut-être pour les sentinelles, avec néanmoins une superbe vue...
Salles de très grandes dimensions et couloirs très profonds. Attention toutefois aux risques d'éboulement et à ne pas tomber car les passerelles d'accès sont cassées ou en très mauvais état, sans compter le manque de visibilité à l'intérieur... Éviter de rentrer donc.
Plusieurs salles reliées entre elles par un long couloir creusé dans la roche. Une ou deux écuries semble-t-il (des crochets pour attacher les chevaux semblent en attester), puis les réfectoires. Des troupeaux de vaches séjournent souvent dans le fort si bien que le sol est plein de bouses...
Un imposant four encore en bon état atteste qu'il s'agissait là des cuisines du fort, à côté des réfectoires. La plupart des murs sont remplis de graffitis de toutes les époques. Certains témoignent de l'époque où le fort été occupé, d'autres sont beaucoup moins anciens en revanche et proviennent soit de la main de militaires ayant effectué leur service à Briançon à une époque plus récente, soit ils ont été fait par des visiteurs au cours de ces dernières années.
Mât où flottait le drapeau au sommet du fort.
Depuis le sommet du fort, point de vue exceptionnel à 360 degré sur les différents forts, ainsi que sur tout le bassin Briançonnais.
Retour vers la route militaire en passant sous les ramparts du fort.
Ruines avec dessous, un ancien sentier militaire bordé de pierres.
À gauche de la route, on peut voir une ruine (amas de pierres de forme rectangulaire), et à côté un blockhaus de grandes dimensions avec plusieurs ouvertures, dont une donnant plus haut dans la forêt.
Petit blockhaus situé au bord de la route, probablement un ancien poste de contrôle.
Embranchement pour aller jusqu'au chalets de Pied-Sec. La route militaire continue à gauche, et ce petit sentier à droite descend lentement dans la forêt (aucune indication toutefois, il y a bien un piquet mais le panneau qu'il portait a dû être arraché).
Premiers chalets de Pied-Sec au nombre de trois. Un alpage isolé avec une vue surprenante. Attention les chalets sont construits en bordure d'un grand précipice appelé le Saou ("le saut" en patois). Mieux vaut donc ne pas trop descendre sous les chalets.
Ravin généralement sec, comme quoi l'endroit porte bien son nom...
Deuxième groupe de chalets de Pied-Sec. Deux chalets mitoyens et une ruine. Une vue magnifique qui ne doit pas faire oublier la présence du précipice en contrebas ! Après le panneau "Pied-Sec" la descente commence...
Ici commence la descente vers le fond de la vallée des Ayes. Le sentier descend très raide, tantôt dans le bois, tantôt au milieu des rochers.
Arrivée sur la route des Ayes. À gauche, vue sur la Roche (site d'escalade), à droite, la descente, avec vue sur le sentier qui vient d'être emprunté et les Rochers du Saou.
Les Preys sont une zone de pâturage située de chaque côté de la route (cette fois-ci il y avait des vaches). À droite on peut voir le précipice du Saou (en patois "le Saut"), qui se trouve juste au dessous des chalets de Pied-Sec.
Petite fontaine au bord de la route
Embranchement entre la route des Ayes et celle du Mélézin
Petite chapelle construite en 1686. Située à l'entrée de la Vallée des Ayes, elle domine le quartier du Soubeyran au dessus de Villar-Saint-Pancrace et offre un joli point de vue sur le village et sur Briançon.
Descente par le petit chemin du Serre et retour jusqu'au point de départ en longeant le Torrent des Ayes par le quartier de l'Armande.

Commentaires

    You can or this trail