Temps de déplacement  3 hours 31 minutes

Durée  5 hours 21 minutes

Coordonnées 2351

Uploaded 8 juin 2019

Recorded juin 2019

-
-
668 m
340 m
0
3,4
6,7
13,45 km

Vu 6 fois, téléchargé 2 fois

près de Engenthal le Haut, Grand Est (France)

Pour la rando de ce jour, l’objectif est de visiter des ruines du Ringelsberg puis d’aller pique-niquer au niveau du Breitberg, à même le rocher, avec une jolie vue ainsi qu’un passage au Pfaffenlapp.
Le point de départ est le Col des Pandours, et son aire de stationnement bien vaste en bord de D218.
On part doucement par une descente sur le chemin forestier rectangle jaune barré de blanc, sur la droite de l’aire jusqu’au carrefour des Anlagen (PK 1.28). Sur ce carrefour se situe une table de pique-nique qui aurait grand besoin d’un rafraichissement, elle tombe littéralement en morceaux… On poursuit sur la droite en prenant le rectangle bleu et tout de suite après sur la gauche le sentier Rond Bleu (PK 1.32). C’est une montée assez franche pour ne pas dire très raide vers les premières ruines de la journée, à savoir le petit Ringelstein, situé sur le Petit Ringelsberg (PK 1.96). Le sentier suit la crête et la vue est sympathique bien qu’encombrée. On passe au milieu de rochers mousseux, c’est super joli à voir au petit matin. C’est un site dont on ne sait pas vraiment le dater, on le classe sur la carte IGN en site archéologique, à savoir qu’une hache à talon de bronze y a été trouvée, mais cela pourrait aussi être l’un des premiers châteaux-forts vers le 11ème siècle. Personne ne sait précisément mais ce qu’on remarque en arrivant sur les lieux (le sentier traverse le site de part en part), c’est qu’il est composé d’une vaste étendue placée au plus haut de la colline, entourée d’un mur d’environ 2m d’épaisseur, pour la fortifier. C’est un site intéressant à voir, le panorama autour est saturé par la végétation mais les ruines par elles-mêmes sont intéressantes.
On redescend ensuite sur le même sentier Rond Bleu, jusqu’au PK 2.45 où l’on tourne sur la droite en prenant le sentier disque bleu qui descend de façon assez directe et raide vers le château du Hohenstein. Au PK 2.78, on ne ratera pas le petit sentier sur la droite, en bordure de chemin forestier pour finir de descendre vers le Hohenstein (PK 3.10). Il ne reste pas non plus grand-chose de ce château mais on peut remarquer les restes d’un donjon, dont le bloc qui reste penche cruellement sur le côté mais reste solide. Sur l’essentiel de la surface du château, on pourra voir énormément de pierres disséminées un peu partout, vestiges d’un château qui semblait être vraiment spacieux. Le point de vue depuis le belvédère aménagé vaut à lui seul le coup d’œil. C’est magnifique !
Ensuite, on fait demi-tour et on remonte vers le sentier qui sépare les deux Ringelstein, jusqu’au PK 3.65. On reprend ensuite le sentier Rond Bleu qui continue sur la crête des Ringelsberg, vers le Grand Ringelstein. Ce superbe petit sentier monte constamment vers les ruines, et il est jonché de pierres et rochers, ce qui donne une impression moyenâgeuse à cette ballade. C’est un sentiment assez prenant quand on visite des ruines et on a vraiment l’impression de se baigner dans l’époque des Châteaux-forts, à savoir que l’on se met plus facilement à la place des hommes qui vivaient ici. Les conditions de vie devaient être difficiles, et eux ne faisait pas l’ascension pour le plaisir, mais par obligation. C’est toute la différence avec nous randonneurs !
On attend l’enceinte des ruines au PK 4.55, et le Château du Grand Ringelstein est le mieux conservé pour le moment. L’un des murs de fortification extérieur est même en superbe état, et une petite grotte sous l’un des rochers les plus hauts a été aménagé par les randonneurs en coin repas, ils ont même reconstitué un petit pan de mur par empilement pour se protéger des intempéries, ou pour bivouaquer, pourquoi pas. Je monterai au sommet des ruines pour prendre un café bien mérité et le temps d’admirer une vue magnifique sur la plaine d’Alsace, on devine au loin la Cathédrale, qui doit être bien plus visible par temps sec et sans pollution, ce qui devient rare…
Après cette petite pause, je redescend par le sentier rond bleu jusqu’au PK 5.38, en prenant garde de ne pas tomber car la pente est vraiment très raide et je manque par deux fois de glisser sur des cailloux qui roulent sous mes pas.
Je bifurquerai à gauche par le sentier disque jaune, un petit sentier en single qui offre un joli panorama à plusieurs reprises, entre les arbres, puis au PK 6.00 le Chevalet Jaune jusqu’en bas. La descente me tape les cuisses, et arrivé en bas, je prends le temps de me poser un peu, car cette descente est très longue te on va redémarrer en remontant direct.
Après un court moment sur le plat entre les sources captées du coin, on prend ensuite à gauche le Sentier chevalet Rouge (PK 6.50) qui va monter jusqu’au Breitberg ou presque. Au PK 9.13, on emprunte le Triangle Bleu pour arriver sur le rocher (PK 9.42) après une montée de 3km….
Je prendrai ici ma pause du midi avec un superbe point de vue, prenant le temps d’apprécier un bon repas tiré du sac, au soleil. C’est un superbe moment, de solitude certes, mais pour se ressourcer quel bonheur !
Je repars ensuite par le sentier Triangle Bleu jusqu’au Pk 10.03 où je tournerai à gauche pour prendre le sentier chevalet Rouge. Ce sentier est vraiment un moment sympa, tranquille car plus plat, jusqu’à presque la fin de la randonnée. Au Pk 10.28, je couperai sur la gauche pour prendre le chevalet jaune qui m’amènera vers le Rocher du Pfaffenlapp, dernier moment très sympa de la rando. Sur ce rocher, on a une vue magnifique, sur la droite, le massif du Schneeberg, sur la gauche, la vallée du Ringelsthal, avec au 1er plan les communes de Niederhaslach et d'Oberhaslach et à gauche de cette vallée, le massif du Ringelsberg. C’est le plus joli point de vue de la journée, quoique celui depuis le Hohenstein ne soit pas mal non plus mais là c’est grandiose.
On se demandera aussi comment les deux rochers tiennent sur ce Rocher du Pfaffenlapp, qui a bien pu les poser là ?
Direction maintenant le Carrefour du Brigadier Jérôme, toujours par le Chevalet Rouge. On y tournera sur la gauche en empruntant la Croix Rouge pour finir la randonnée vers le Col des Pandours.
Une randonnée vraiment sympathique, la météo était idéale aujourd’hui, bien moins chaude qu’en début de semaine et pour ce début Juin, nous n’avons pas à nous plaindre. Une bien belle matinée +, avec une pause repas sur un site remarquable et très sympa.

Commentaires

    You can or this trail