Temps en mouvement  6 hours 45 minutes

Durée  9 hours 5 minutes

Coordonnées 5519

Publié 3 septembre 2019

Recorded septembre 2019

-
-
400 m
216 m
0
8,1
16
32,53 km

Vu 3 fois, téléchargé 1 fois

près de Graufthal, Grand Est (France)

Après une sortie de 20.5km qui m’a fait revenir sur le Schneeberg avant-hier, j’avais pour objectif aujourd’hui de randonner à deux pas de Phalsbourg où j’avais affaire très tôt ce matin, sans rouler plus de 15 minutes après cela. Je me suis donc rendu sur le secteur de Graufthal pour stationner mon véhicule, avant de prendre le chemin, par une douce matinée qui commence (4°, ça pique un peu !), le soleil n’étant pas encore levé complètement quand je ferme le coffre de ma voiture.
Graufthal est un joli petit village connu pour ses maisons troglodytes, dont on a vite fait le tour quand on est déjà venu comme c’est mon cas, mais où la douceur de vivre se ressent dès le matin tôt, quand beaucoup dorment encore, et que la journée commence pour les autres.
Cette randonnée commence en longeant un nombre incalculable d’étangs privés, plus joli les uns que les autres, bordés de cabanes ou au mieux de magnifiques maisonnettes de villégiature, où les plus chanceux peuvent venir se délasser d’un amer bière en taquinant les carpes, dormir d’un sommeil profond un peu plus tard, et se réveiller avec le chant des oiseaux….
En son début, aucune difficulté, à l’horizon, on emprunte le GR 532 retangle jaune jusqu’au Rocher Blanc et c’est bien plat jusqu’au PK 5.1 où l’on commence une ascension sympa, qui met bien en jambe, au sommet de laquelle on passe par la Fontaine du Tonnelier Jacques, datant vraisemblablement du 17ème siècle et servant jadis à alimenter en eau les ouvriers ayant élu domicile un peu plus en amont de cette source.
On continue donc ensuite jusqu’au Rocher Blanc PK 7.5 , où je prendrai la première pause de la journée, qui me permettra de contempler au loin le Château et le village de la Petite Pierre, le panorama étant tout simplement sompteux. Je reprends ensuite la route en direction du Rocher des Païens, tout en passant devant le Grand Chêne au PK 9.0 (et oui il en existe énormément des Grands Chênes dans nos forêts !) . Le Rocher des Païens au PK 10.0 est vraiment sympa, c’est un long éperon rocheux sous lequel est placé un banc, entre autres, et qui permet de s’abriter des intempéries si besoin.
On entame ensuite une longue descente vers la vallée par un sentier Losange Rouge vraiment chouette, qui descend à flanc de colline en single et aboutit sur une maison de chasse, pour moi beaucoup moins glamour, je n’aime vraiment pas ce genre de portique que l’on peut y voir, pour accrocher les animaux encore sanguinolents, ce n’est vraiment pas ma tasse de thé, même si je peux comprendre qu’on aime chasser…
La remontée vers la Petite Pierre est assez difficile et ça pique bien dans les jambes. Je ne m’attarderai pas au niveau du Château et de sa partie de village que je connais déjà par cœur, et je reprendrai la route sur le GR 53 jusqu’un peu plus loin que l Kirchberg, avant de bifurquer au fond sur la droite vers le Rocher de la Grenouille, qui surplombe la D7, de sa forme très particulière. A noter qu’on peut faire le tour de ce rocher ou presque pour l’admirer sur de multiples coutures et prendre quelques photos.
Je repars ensuite vers le Loosthal et son association de sauvegarde des animaux, la GORNA (PK 15.7), que je salue ici, puis je continue vers Imsthal et ses fantastiques petits étangs et sa magnifique Auberge, avant de me diriger vers le Kolthalerhof où je reprendrai le GR53, pour monter d’une traite jusqu’au village d’Eschbourg sur environ 2km. La Montée est longue et tape bien dans les jambes, après déjà une bonne partie d’une randonnée vraiment sympa.
Deuxième pause de la journée, pour le déjeuner que je prendrai assis sur des grumes, sans le savoir à 200m d’une chouette aire de pique-nique, au stade d’Eschbourg, la prochaine fois je regarderai la carte au lieu d’écouter mon estomac car le confort sommaire a failli avoir raison de moi, sentant une crampe arriver.
Je continuerai le GR53 jusqu’à Graufthal où j’arrive presque à mon point de retour, au PK 23.3…Mais j’ai encore envie de me dépenser un peu et de monter un peu la cadence, car à ce soir je n’ai pas encore effectué de randonnée de plus de 20 ou 21 km, environ, et aujourd’hui je me sens en jambe. J’ai débuté les rando pédestres cette année et j’apprécie les randos courtes et intenses en général, faute de temps. Par contre aujourd’hui il me reste un peu plus de 2h et je reprends la route en direction d’Oberhof, toujours sur le GR 53 que je suivrai sur une partie plane, à une bonne cadence malgré la distance déjà faite , jusqu’au PK 26.6 où je reprendrai un mur court mais intense sur le GR532, qui rejoint mon point de départ par le sentier dit des crêtes. Cela me permet de faire encore quelques kilomètres, avec un point de vue certes restreint mais je peux ainsi dérouler un peu et me faire plaisir, jusqu’à la fin de cette rando qui se termine derrière l’église de Graufthal, un édifice magnifique qui terminera cette journée en beauté.
32.5km faits, pour un petit dénivelé de 704m seulement, en 6h45 à 4.8km/h de moyenne, beaucoup de chiffres qui ne veulent pas dire grand-chose, seul le plaisir compte et chaque jour à chaque sortie, il augmente, petit à petit et vous m’en voyez ravi !

Commentaires

    You can or this trail