Temps en mouvement  4 hours 52 minutes

Durée  7 hours 39 minutes

Coordonnées 3919

Publié 5 novembre 2019

Recorded novembre 2019

-
-
1 120 m
402 m
0
5,5
11
22,0 km

Vu 0 fois, téléchargé 2 fois

près de Oberhaslach, Grand Est (France)

L’objectif du jour était simple : se faire plaisir en allant au Rocher de Mutzig, et apprécier le panorama que l’on a de là-haut. Une vue magnifique sur le Donon, le Climont, le mémorial du Struthof, et bien d’autres sommets. A cette époque, les couleurs sont remarquables et je prends un plaisir immense à randonner dans la robe d’automne que revêt la nature.
C’est avec cet état d’esprit que je prends la route ce matin vers le Camping de Niedeck où je stationnerai mon véhicule, à une altitude de 402m, pour prendre les sentiers menant au Rocher de Mutzig. C’est un lieu que j’apprécie énormément, que je ne connais pas encore bien, mais qui a sur moi l’effet d’un aimant. Le magnétisme dégagé par les roches du Rocher ne me laisse pas insensible et je me sens apaisé quand mes pieds foulent les poudingues gréseux du sommet du rocher. J’aime sauter de l’un à l’autre en regardant vers l’horizon, certes, mais en restant prudent.
La randonnée commence en traversant le camping du Nideck, géré par le Club Vosgien, pour bifurquer ensuite sur la gauche derrière ce dernier, fermé pour le moment pour l’hiver jusque avril me semble-t-il.
Le sentier est un peu serré, la température un peu fraîche mais le soleil est pour le moment de la partie.
Nombreux sont les champignons que je croise et c’est la pleine saison pour remplir les paniers d’osier, et se faire de délicieuses omelettes, mais ce n’est vraiment pas là où mon attention m’amène. Je suis vraiment serein et obnubilé par cette ascension qui sera rude, avec un gros dénivelé pour moi, cela ne montera qu’une seule fois et fort. Mais je suis déjà pressé d’être là-haut, pressé par le temps aujourd’hui car j’ai prévu une trace d’une vingtaine de kilomètres et les journées raccourcissent vite, il ne faut pas traîner sans oublier d’apprécier.
Je longe dans un premier temps a Hasel qui a repris un peu d’eau, les dernières pluies ont permis de reprendre un niveau stable. A la maison forestière du Hohensteinwald, je bifurque sur la droite pour longer à présent le Grand Weinbaechel et commence à monter.
Les premières centaines de mètres sont assez douces, puis ça monte un peu plus dur. La pluie commence à se mêler à la partie mais de façon assez légère. Je passe à côté de la Cascade du Weinbaechel (pk 2.18), qui est en fait sur le côté gauche du chemin, entre deux parois de grès plongeant à pic (restez prudent si d’avenir vous voulez y prendre une photo).
C’est une petite cascade de quelques mètres, entre deux parois rocheuses distantes d’environ un bon mètre.
Je continue mon ascension lentement et surement, jusque la maison forestière Weinbaechel, une jolie demeure malheureusement vide, qui mériterait un autre sort.
Direction col du Wildberg pour mon premier passage de la journée. Les directions sont nombreuses et il ne faut pas se tromper. J’emprunte la route forestière de la Wann du haut, qui grimpe pas mal. Cette route est en partie « pavée » avec des dalles larges de 30 à 50 cm de côté voire plus et cela a dû être un sacré boulot, mais le résultat est que cela limite considérablement l’érosion du ruissellement.
Cela me rappelle les voies romaines que j’abordais dans un précédent article mais sans les sillons des roues de chariot. L’ascension continue vers la Porte de Pierre, les centaines de mètres de dénivelé s’entassent et une petite douleur à la hanche droite ralentit ma progression alors que j’étais parti comme un avion. J’arrive finalement à cette porte de Pierre après presque 8 kilomètres ou cela n’a fait quasiment que monter.
La première pause-café est bienvenue, avant de repartir vers le Rocher. La porte de Pierre est en fait une magnifique double-porte composée de trois piliers surmontés d’une arche, qui a été façonnée par le temps et les conditions climatiques qui ont gravées sa roche.
La matinée est encore toute douce même si quelques gouttes commencent à fendre le ciel et se déverser sur mon visage encore marqué par un rude effort. Je préfère mille fois monter que de descendre mais quand cela dure aussi longtemps, le corps encaisse bien plus que l’esprit chez moi. Et si la volonté est là, j’accuse quand même le coup. Je me relève reposé, du baume au cœur, replie mes affaires et vérifie si je n’ai rien laissé tomber sur place avant de reprendre la direction du Rocher de Mutzig, dont le panorama ouvert je l’espère. Ces nuages qui arrivent pour ternir un peu cette journée amènent la brume avec eux et je croise les doigts pour ne pas avoir monté tout cela et me retrouver avec un écran de fumée devant les yeux.
La montée vers le Mutzig se fait par la Route Forestière du Langenberg, pour finir par une dernière ligne droite ou presque sur un sentier Cercle Rouge.
Ca y est, je suis enfin en haut et s’ouvre à moi un panorama magnifique, prenant.
Monter sur ces rochers et prendre un grand bol d’air en regardant à l’horizon au loin le Climont se dresser, le Donon pointer la tête à travers les trainées de nuages qui glissent sur les colis en semant de petites touffes de nuages est plus qu’apaisant. C’est un sentiment que j’apprécie à présent de plus en plus, qui me remplit de bonheur le peu de temps que je passe sur ces rochers et qui me fait aller mieux tout au long des longues journées de travail, harassantes, que je peux rencontrer parfois. Un sentiment de bien-être monte et vous vous sentez requinqué pour des heures, des jours...mais qui a tôt fait de vous faire revenir sur les sentiers et repartir chaque nouveau matin de randonnée, prêt à recharger les batteries.
Il est temps de reprendre des forces à la cabane des juifs, parfait endroit pour faire une halte car le vent est monté sur le Mutzig et la température ressentie doit être à 5°.
la cabane des Juifs
Cette cabane offre un espace assez conséquent, et se trouvant dans les bois, le vent est coupé. J’avale rapidement le contenu de mon pique-nique et reprends assez rapidement la route, car il me reste encore beaucoup de kilomètres à faire et je vais pousser au-delà des 20km, alors que j’en avais prévu 17. Les journées raccourcissant, il ne faut quand même pas trainer.
Je reprends un autre chemin pour partir (cercle jaune) et retourner à la Porte de Pierre dans un premier temps, puis je fais une boucle courte au Katzenberg, qui n’était pas prévu, car j’ai eu envie de revoir cette ancienne place forte, et son point de vue sur Oberhaslach avant de revenir pour un dernier passage à la Porte de Pierre. Il est à présent temps d’amorcer la descente.
Le « retour » est intéressant, j’emprunterai de nombreux petits sentiers, serpentant sur les versants abrupts du secteur. L’essentiel de la journée est fait, j’ai pu admirer des panoramas qui me laissent à chaque fois sans voix. Un secteur que j’adore !
Je descends par le Col de Wildberg que j’ai pris également en montant, passerai dans la vallée de Gendsbourg où j’admirerai un domaine magnifique, près duquel je passerai par une route forestière de cailloux, bordée de marronniers.
En arrivant sur la jonction du ruisseau Hintersteinbaechel et de la Hasel, je découvrirai une grotte courte dans laquelle je ne me hasarderai pas sans éclairage, mais où je reviendrai par curiosité.
C’est le cœur léger et satisfait que je franchis le pont sur la Hasel, avant de reprendre le GR pour arriver au camping que je traverserai à nouveau pour finir cette superbe journée où j’ai pu vraiment me régaler. Une superbe rando, je tiens à dispo le fichier GPX comme toujours, si cela tente quelques-uns d’entre vous, il ne faut pas hésiter.
L’automne est une saison magnifique, elle vous donne vraiment une autre vision des choses. On entre dans le froid, la pluie et la grisaille mais elle vous met malgré tout du baume au cœur.
photo

Photo

photo

Photo

Carrefour

A droite

photo

Cascade weinbaechel

photo

Photo

photo

Maison forestière

photo

Photo

Carrefour

Croix jaune a droite

photo

1er panorama de la rando

Carrefour

Prendre route forestière wann du haut

photo

Photo

photo

Porte de pierre

photo

Photo

photo

Photo

photo

Photo

photo

Photo

photo

Rocher de mutzig

photo

Photo

photo

Photo

photo

Photo

photo

2eme passage

photo

Photo

photo

Photo

photo

Le donon depuis le Petit Katzenberg

photo

Photo

photo

Photo

photo

3emeet dernier passage

photo

Photo

photo

Photo

photo

Photo

photo

Photo

photo

2eme passage

photo

Photo

photo

Photo

photo

Photo

Commentaires

    You can or this trail