-
-
17 m
9 m
0
1,3
2,7
5,31 km

Vu 95 fois, téléchargé 11 fois

près de Binnenstad, Flanders (Belgique)

CityTour de Gand de 5.3 km reprenant les principales choses à voir et à na pas manquer : Korenmarkt - " het Pand "ancien couvent dominicain - Canaux de La Lys - Sint Veerleplein - Château des Comtes de Flandre (Gravensteen) - Vrijdagmarkt - Église Saint-Jacques de Gand - Graffiti Street - Le beffroi (
Sint-Baafsplein ) etc...

Départ "Center parking"
Gand (prononcé /ɡɑ̃/ en français et Gent, prononcé /ʝɛnt/ en néerlandais, du Latin classique: Candia ou Gandia « terre de la confluence des cours d'eau ») est une ville belge, située en Région flamande, au confluent de la Lys et de l'Escaut. C'est le chef-lieu de la province de Flandre-Orientale et depuis 1559 le siège de l'évêché de Gand. Avec un peu plus de 255 000 habitants, c'est la deuxième commune la plus peuplée de Belgique, après Anvers. L'agglomération gantoise ne compte pas moins de 455 000 habitants. Auteur: wikipedia.org De plus amples informations
Derrière l’église, en bordure de l’eau, s’étend le Pand (het Pand). L’ancien couvent dominicain et hôpital est aujourd’hui la propriété de l’Université de Gand et est utilisé comme centre culturel et de congrès. Auteur: Dromos De plus amples informations
L’Eglise Saint-Michel (Sint-Michielskerk) devait culminer à quelques 138 mètres, mais elle n’a jamais été terminée. Officiellement pour des raisons de sécurité. Mais en réalité, les plans étaient bien trop mégalos et la bourse pas suffisamment fournie. Derrière l’église, en bordure de l’eau, s’étend le Pand (het Pand). L’ancien couvent dominicain et hôpital est aujourd’hui la propriété de l’Université de Gand et est utilisé comme centre culturel et de congrès. Auteur: Dromos De plus amples informations
Ce port médiéval avec sa rangée unique de bâtiments historiques qui se reflètent dans la longue rivière est aujourd’hui un lieu de rencontre par excellence. Jeunes et plus âgés, habitants et visiteurs se retrouvent sur l’une des nombreuses terrasses ou simplement le long de l’eau. C’est le cœur ardent du centre-ville gantois. Chaque maison du Quais aux Herbes a sa propre histoire. Elles constituent ensemble l’histoire de l’essor incroyable de l’économie gantoise au Moyen Âge. Auteur: Westtoer POIs De plus amples informations
A gauche, de l’autre côté du pont, vous voyez la Grande Halle aux Viandes (Groot Vleeshuis). Vous y découvrez toutes les spécialités de la Flandre orientale, du jambon ganda aux cuberdons. Pour la moutarde typiquement gantoise, adressez-vous toutefois de l’autre côté, chez Tierenteyn, où le délice piquant est encore préparé sur place. Saviez-vous que Charles Quint considérait la moutarde indispensable à la dégustation d’un morceau de jambon? Auteur: Dromos De plus amples informations
Nous arrêtant d’abord en face de la Waterhuis aan de Bierkant. Une faute d’orthographe? Pas du tout: la maison a les pieds dans l’eau et c’est sur son pignon que l’on déchargeait autrefois les tonneaux de vin et fûts de bière. Dans l’ancien siège de la Guilde des wijnschroeders (qui étaient chargés de contrôler la teneur en alcool de la boisson), on trouve maintenant un bar à tapas mexicain. Le Manneken Pis gantois a l’air affamé. Où son ventre est-il déjà bien plein? Auteur: Dromos De plus amples informations
Nous continuons notre promenade en retenant notre souffle. Car c’est ici que trône l’imposant Château des Comtes de Flandre (Gravensteen). Nulle part ailleurs dans le monde ne trouverez vous une forteresse aussi imposante au beau milieu du centre-ville. Celui qui vient à Gand sans visiter le Château des Comtes, érigé en 1180, mérite le supplice de la vis au pouce, les oubliettes ou même la guillotine (utilisée pour la dernière fois en 1861). Tout est à voir à l’intérieur. Quand on regarde, depuis l’ancienne basse-cour du comte en direction du château des comtes, on oublierait presque que nous sommes au 21ème siècle. Mais Gand est une ville bouillonnante, qui a su non seulement préserver son patrimoine historique, mais qui est aussi résolument tournée vers l’avenir. Pour preuve, la toile d’araignée, témoin d’un événement artistique d’envergure internationale qui, tout comme la forteresse, a été placée là pour défier les siècles. Auteur: Dromos De plus amples informations
Nous quittons Neptune, flanqué de l’Escaut (principe masculin) et de la Lys (principe féminin), derrière la partie supérieure de l’entrée de l’ancien marché aux poissons (Oude Vismijn) (qu’on reconvertira, dans les prochaines années, en centre multifonctionnel public) et nous traversons le Pont sur la Lieve. Auteur: Dromos De plus amples informations
A mi-chemin de la Jan Breydelstraat, vous pouvez profiter d’un moment de pur plaisir: le petit parc Appelbrugparkje est l’une des nombreuses perles cachées du centre-ville. En face se trouve le Design museum Gent, qui abrite une collection permanente unique et des expositions au rayonnement international. Le grand vase qui trône dans la cour intérieure mérite à lui seul une visite! Auteur: Dromos De plus amples informations
Le musée du Design de Gand est unique en Belgique : il rassemble et expose des objets design, en mettant l’accent sur la période allant de 1860 à nos jours. Le musée est hébergé dans l’Hôtel de Coninck, un exemple impressionnant d’architecture civile flamande du 18ème siècle. Dans les salons pourvus d’authentiques parquets et lambris aux murs et plafonds, vous trouverez une riche collection de meubles de style. Depuis 1992, le musée dispose également d’une nouvelle construction qui vaut à elle seule la visite : un bâtiment moderne au look aéré derrière une façade reconstituée du 18ème siècle. La hauteur des étages est ajustable, ce qui permet de répartir les pièces sur des niveaux toujours différents. Auteur: Westtoer POIs De plus amples informations
Huis van Alijn:. A cet endroit, nous débouchons sur une cour intérieure tranquille en passant sous un fronton très accueillant. L’endroit ressemble à s’y méprendre à un béguinage, mais ce n’en est pas un. Il ne l’a jamais été d’ailleurs. Il s’agissait d’un lieu de culte, construit comme pénitence pour le meurtre de Hendrik et Seger Alijn et qui a servi de refuge pour les femmes en détresse. Aujourd’hui, le bâtiment abrite le musée du folklore, qui plait aussi bien aux jeunes q’aux plus âgés. Pour les gosiers secs le très agréable café (cafeetsen) offre un apéritif du musée (plumetje). Auteur: Dromos De plus amples informations
On remarque directement deux maisons exceptionnelles. Elles datent en effet du XVIIe siècle, une époque au cours de laquelle on a particulièrement peu construit, étant donné que la ville était à cette époque tout sauf prospère. La maison sur la gauche (Kraanlei 79) illustre les six travaux de la miséricorde. Six? Les historiens commencent peu à peu à s’accorder sur le fait que le septième travail, à savoir celui d’enterrer les morts, n’est pas représenté parce qu’il était trop sombre. Les estomacs les plus affamés trouveront toutefois leur réconfort dans ce petit magasin qui regorge de spécialités typiquement gantoises, comme les cuberdons. La maison sur la droite (Kraanlei 81) évoque les cinq sens, mais également un joueur de flûte, un cerf volant et dans la partie supérieure, la foi, l’espoir et l’amour. En continuant tout droit, vous pénétrez dans l’un des plus anciens quartiers de Gand. Aujourd’hui, le magnifique Patershol au plan de rue médiéval authentique, constitue le centre culinaire de la ville. Auteur: Dromos De plus amples informations
Aujourd’hui, le magnifique Patershol, au plan de rue médiéval uthentique, constitue le centre culinaire de la ville. Auteur: Dromos De plus amples informations
Du pont Zuivelbrug, qui enjambe la Lys, on aperçoit sur la gauche Marguerite l’enragée (Dulle Griet). Cet impressionnant canon en fer forgé fut longtemps utilisé comme poubelle ou comme lit par les ivrognes égarés. Pour cette raison l’ouverture du canon a été munie d’une plaque de fermeture. Le canon trône au même endroit depuis 425 ans, sans jamais avoir tiré un seul boulet. Passé le pont, vous avez quitté la ‘fosse’ et vous arrivez au ‘‘s Gravensgrond’: ce quartier était autrefois propriété du comte et non pas de la ville. Auteur: Dromos De plus amples informations
Les plus parts des bâtiments sur le Vrijdagmarkt datent du 18ème siècle, la maison socialiste du peuple (Ons Huis, Bond Moyson) quant à elle date du début du 20ème. Bien que la grande baie Art Nouveau et la fenêtre en fer à cheval attirent l’attention, il s’agit toutefois d’un bel exemple de mélange des styles, qu’on appelle l’éclectisme. C’est ici qu’était autrefois établi le premier hôpital public de Gand. Auteur: Dromos De plus amples informations
Jacob Van Artevelde pointe toutefois dans l’autre direction, vers l’Angleterre pour être plus précis. Son choix opportuniste pour le roi d’Angleterre fit en sorte qu’au 14ème siècle, Gand, et par extension toute la Flandre, ont pu rester neutres et donc prospères lors de la Guerre de Cent Ans. Grâce à celui qu’on appelle ‘Le Sage de Gand‘, l’industrie du textile a connu un essor inégalé jusqu’alors. Six cents soixante ans après que ses rivales l’aient lâchement assassiné, Gand continue à être baptisée la ville d’Artevelde. Auteur: Dromos De plus amples informations
Nous passons par la Meerseniersstraatje aux boutiques avec des articles de stylistes flamands célèbres. Auteur: Dromos De plus amples informations
Victor Horta est un des grands architectes art nouveau en Europe. Il est née à Gand en 1861, comme fils du cordonnier Petrus Horta et Henrica Coppieters. Il a suivi l'enseignement secondatire à l'Athénée royal dans l'Ottogracht. Lors des premières années de sa carrière il a travaillé comme décorateur à Montmartre à Paris. Un des chefs-d’œuvre de son talent d'architecte ét décorateur art nouveau se situe dans l'Avenue Louise: l'Hôtel Solvay (1894). Plus tard il passe à l'Art Déco. Vous en trouvez une belle exemple tout près de la Rue Baron Horta à Bruxelles: le Palais des Beaux-Arts ou le Bozar. Ce "temple quasiment caché" est génial en toute sa complexité. Un autre exemple était "la Maison du Peuple" à Bruxelles. Elle a été complètement rasée en 1965 et remplacée par le cage à lapins "la Tour Blaton". Auteur: Dromos De plus amples informations
Le musée de l’industrie, du travail et du textile possède une collection de patrimoine industriel de niveau international. Sur plus de 1800 mètres carrés d’espace d’exposition, il raconte l’histoire de notre passé industriel et de l’influence que cette industrialisation exerce toujours sur notre vie. Ne manquez pas les anciennes machines textiles, toujours fonctionnelles et assourdissantes. À la fin du 18ème siècle, Gand est la première ville du continent où s’implante la révolution industrielle. Pendant plus de 150 ans, elle reste un centre industriel important, surtout pour la production textile. Au cours des années 1970, lors du déclin des industries classiques, une grande partie du patrimoine industriel est perdu. La ville de Gand décide de conserver elle-même des machines et objets importants, posant ainsi les bases du MIAT. En 1991, le MIAT s’installe dans l’ancienne filature de coton Desmet-Guequier, une entreprise qui remonte à 1830 et qui, comme de nombreuses usines textiles, a fermé ses portes dans les années 1970. L’une des pièces maîtresses du musée est une mule-jenny : une machine inventée en 1779 en Angleterre permettant de filer du fil à l’échelle industrielle. En 1800, le Gantois Lieven Bauwens parvient à faire passer dans le continent, sous le manteau, une mule-jenny de Grande-Bretagne, et pose ainsi les bases du développement industriel de sa ville. Le MIAT est un musée qui se veut accessible. Il accorde une attention particulière aux écoles, surtout de l’enseignement professionnel et technique, aux familles, et aux groupes multiculturels. Auteur: Westtoer POIs De plus amples informations
Victor Horta est un des grands architectes art nouveau en Europe. Il est née à Gand en 1861, comme fils du cordonnier Petrus Horta et Henrica Coppieters. Il a suivi l'enseignement secondatire à l'Athénée royal dans l'Ottogracht. Lors des premières années de sa carrière il a travaillé comme décorateur à Montmartre à Paris. Un des chefs-d’œuvre de son talent d'architecte ét décorateur art nouveau se situe dans l'Avenue Louise: l'Hôtel Solvay (1894). Plus tard il passe à l'Art Déco. Vous en trouvez une belle exemple tout près de la Rue Baron Horta à Bruxelles: le Palais des Beaux-Arts ou le Bozar. Ce "temple quasiment caché" est génial en toute sa complexité. Un autre exemple était "la Maison du Peuple" à Bruxelles. Elle a été complètement rasée en 1965 et remplacée par le cage à lapins "la Tour Blaton". Auteur: Dromos De plus amples informations
La chapelle (probablement en bois) édifiée à la fin du XIe siècle fut remplacée au XIIe siècle par une église monumentale de pierre. De cet édifice roman ne subsistent aujourd’hui que les piliers du transept, la base du clocher octogonal sur la croisée, et les deux tours occidentales (la flèche en pierre de la tour sud date du XVe siècle). La nef et le chevet actuels résultent d’une part d’un agrandissement effectué au XIIIe siècle, lors duquel le vaisseau central fut exhaussé et voûté, d’autre part de transformations opérées au XIVe siècle, ayant consisté notamment à dédoubler les collatéraux de façon à créer, à l’intention des guildes, des lieux de prière particuliers. Au XIIIe siècle également, la tour de croisée fut rehaussée de deux étages supplémentaires de style gothique scaldéen. Le reste de l’édifice (abside et absidioles) relève du gothique tardif. Les tours occidentales portent des ornements caractéristiques du style roman tardif : baies géminées (c'est-à-dire divisées en deux par une colonnette), fenêtres aveugles avec motifs ornementaux etc. Après les dévastations de l’iconoclasme, c’est dans le style baroque que l’on entreprit de restaurer l’église, lui donnant, entre les deux clochers occidentaux, une façade baroque. Des travaux de restauration, dirigés par l’architecte Auguste Van Assche, et rendus nécessaires par le mauvais état du bâtiment suite au manque d’entretien, furent effectués entre 1870 et 1906. Ces travaux, assez critiquables, visèrent en particulier à remplacer les ajouts tardifs par des volumes néoromans et néogothiques ; ainsi la façade baroque fut-elle ôtée et remplacée par une façade néoromane, avec arcature à consoles etc. Auteur: wikipedia.org De plus amples informations
L'église Saint-Nicolas (néerlandais: Sint-Niklaaskerk) est un des plus anciens et des plus imposants édifices de la ville de Gand en Belgique. Commencée au début du XIIIe siècle pour remplacer une ancienne église romane, la construction a duré tout le siècle dans le style architectural particulier gothique tournaisien. Les particularités locales étaient : Auteur: wikipedia.org De plus amples informations
Faisons encore une halte devant la Grande Triomphante (de Grote Triomphante), une cloche refondue à partir des ruines de la jadis tristement célèbre Cloche Roeland (Klokke Roeland), brisée en 1659. Elle espère pouvoir un jour retourner au Beffroi pour devenir la cinquante-cinquième cloche de ce carillon unique. Auteur: Dromos De plus amples informations
Face à la cathédrale, le Beffroi se dresse vers le ciel. Au sommet de la majestueuse tour de guet, le dragon veille sur les habitants de la ville et sur les libertés, que la ville reçut en 1180. Il s’agit déjà du troisième exemplaire de la statue en cuivre de 400 kilos, toutes les copies du dragon original de 1377 sont à admirer dans la salle des guetteurs. Depuis 1999, le Beffroi figure sur la liste du patrimoine culturel protégé de l’UNESCO. Dans la halle aux draps (de Lakenhalle), qui a été construite en annexe du beffroi, on retrouve le syndicat d’initiative de la ville (où vous avez d’ailleurs reçu ce circuit avec le sourire). Flanqué de ses muses, le dieu Apollon contemple depuis le bâtiment du théâtre (het theatergebouw) la place magnifiquement rénovée. L’eau de la fontaine y coule à flot, tout comme la bière sur les nombreuses terrasses. Auteur: Dromos De plus amples informations
La halle de Gand (en néerlandais, stadshal van Gent) est une structure construite dans le centre historique de Gand, en Belgique, entre 2010 et 2012. Auteur: wikipedia.org De plus amples informations

1 comment

You can or this trail