Prout
  • Photo de Gr 67 - De Colognac à Saint-Marcel de Fonfouillouse
  • Photo de Gr 67 - De Colognac à Saint-Marcel de Fonfouillouse
  • Photo de Gr 67 - De Colognac à Saint-Marcel de Fonfouillouse
  • Photo de Gr 67 - De Colognac à Saint-Marcel de Fonfouillouse
  • Photo de Gr 67 - De Colognac à Saint-Marcel de Fonfouillouse
  • Photo de Gr 67 - De Colognac à Saint-Marcel de Fonfouillouse

Difficulté technique   Difficile

Durée  9 hours 15 minutes

Coordonnées 2243

Uploaded 4 avril 2016

Recorded mars 2016

-
-
1 146 m
404 m
0
5,6
11
22,26 km

Vu 474 fois, téléchargé 1 fois

près de Colognac, Région Languedoc-Roussillon (France)

Cette deuxième étape entre dans le vif du sujet. La montée à partir de Colognac s’effectue le long d’une draille. Elle est agréable. On est en sous-bois d’essences diverses. Le début du chemin est bordé de pierres plates plantées sur leur tranche. J’ai vu un tel agencement dans le massif de la Montagne Noire.
Lorsqu’on arrive à la fin de l’ascension, la draille se tient en balcon. Peu après une jonction avec un chemin forestier (monument en mémoire d’un résistant), on arrive à un bâtiment isolé en réfection. Le paysage est plus ouvert. La draille poursuit en balcon et est bordée de genêts. On peut voir de jolies échappées sur les vallées et les sommets avoisinants
Au col de Lougarès, on doit obliquer à droite : une forte pente amène à un grand chemin forestier qu’on suit sur la gauche. A la fin de ce chemin, on emprunte à nouveau la draille qui monte sèchement sur un versant du Liron, d’abord en ligne droite. Puis elle oblique vers la droite pour accéder, enfin, au col du Fageas (antenne). Un beau point de vue donne sur la suite du parcours, en contrebas le col de l’Asclié et le chemin de crête qui part de celui-ci et au loin le mont Aigoual.
Le Gr s’engage sur le chemin forestier. On accède au beau rocher de l’Aigle. Delà un collet permet d’accéder au versant Nord du Fageas. Le chemin tourne à gauche et descend progressivement jusqu’au col de l’Asclié.
A la jonction avec la D 20, sur la gauche, un pont moutonnier en dessous duquel on passe.
Si l’on descend au-delà la D 20, on accède à Corbière où un gîte d’étape peut vous accueillir (45 min)
Par la droite, un sentier remonte sur la draille (statue d’un berger) que l’on suit en direction du col de l’Homme Mort. On passe d’un versant de la crête à l’autre peu avant le serre de Borgne. Le versant est raide et le sentier peu large. Celui-ci est bon et la progression ne présente pas de difficulté. Après la montée sur le flanc du serre de Borgne, on redescend sur le col de l’Homme Mort. Dans cette partie, la végétation est plutôt rase.
Peu après le col, sur la droite, une sente raide conduit à un replat, Crouzinal (ruine). On a débuté la longue descente vers Les Plantiers. On entre dans une châtaigneraie. Le sentier tire vers la gauche et coupe plusieurs vallons (passages de gué). Il cherche une croupe qu’il gagne à un collet. Un beau sentier descend progressivement sur le flanc Ouest de cette croupe : belles échappées sur la vallée. Après une longue descente en balcon, la descente devient très marquée et mauvaise. On accède à des premières habitations et delà à D 20.
La suivre à droite. Peu après, à un carrefour, on remonte vers Les Plantiers par la D 907. Gîte communal à côté d’un commerce au centre du village.
Le Gr remonte par une ruelle à droite, puis par une ancienne route sur Saint-Marcel de Fonfouillouse. A un tournant vers la gauche, un chemin sur la droite vous conduit au hameau et au gîte d’étape tenu par Paolo et son épouse. L’accueil est sympathique et sans façon. Et le repas fut bon.
L'étape m'est apparue longue avec les dénivelés cumulés et la longue descente sur Les Plantiers. Elle ne présente pas pour autant de réelles difficultés.

Commentaires

    You can or this trail