-
-
89 m
11 m
0
2,9
5,9
11,75 km

Vu 27 fois, téléchargé 2 fois

près de La Gacilly, Bretagne (France)

Départ et arrivée : rue des Primevères à La Gacilly (Morbihan)

Cet itinéraire nous est proposé par le topoguide « Le Morbihan … à pied©» de la FFRP. Le descriptif précis du parcours étant publié sur ce topoguide, ma contribution ne peut être que mon ressenti personnel.

Je me suis garé facilement rue des primevères, ce qui n'était pas le cas, dans ce pont du 15 août, en centre ville. On s’est dirigé, avec ma compagne, vers le rond point et sommes partis, à droite, dans ce sentier qui surmonte un petit ruisseau. Arrivés à une dalle servant de pont, on a regardé cette pierre où apparaissent les encoches faites par les lames à aiguiser au temps jadis.
On arrive à une route qu'une balise nous fait prendre à gauche jusqu'à cette large allée empierrée dite "voie romaine". A un embranchement, il devait y avoir cette croix rappelant qu'on s'y faisait assassiner. Pas vue ! Plus loin un carrefour sans balise. Il faut aller tout droit et bientôt apparaissent les éoliennes. Il parait que c'est laid. Ah bon ? Il parait que ça fait du bruit. Nous somme très proches et on n'entend qu'un léger souffle qu'on pourrait confondre avec le vent dans les feuilles.
Bien nous passons et arpentons un bon bout de temps cette longue piste dans une forêt de pins très hauts. La marche est facile et aucun soucis de navigation jusqu'à une route près des maisons de Saint-André.
Là, il faut continuer tout droit, mais je dois dégager une balise bien cachée dans des ronces. Aie !
Peu de temps après, nous quittons la piste pour emprunter un sentier à droite dans le bois. Une barrière en bois préserve sa tranquillité. C'est la forêt de la Gacilly (c'est écrit partout). Sur une large allée herbeuse, je compte les allées à traverser en regardant les pancartes. Quand on arrive à la 3, je sais qu'il faut partir à droite.
Mais un sentier continue tout droit. Je vais voir et je découvre une balise. C'est donc par là. Le sentier descend jusqu'à découvrir deux croix. Nous ne sommes donc pas loin de la chapelle Saint Jugon, ce saint qui a ressuscité une vache ! Pause boisson et barre céréale sur une table de pique nique bien placée. La chapelle est dans les bois près d'une route.
Sur la route nous tournons à gauche et laissons les éoliennes sur notre droite en prenant le chemin empierré. Au loin une ruine doit être celle du moulin Mayet. Tiens, une idée de mon épouse, si je me servais des éoliennes pour rendre ses ailes au moulin ? Clic, une photo pour mon diaporama. Il faut avouer que ce n'est pas très réaliste ! Quelle vue étendue sur la campagne ici !
Encore une route, mais celle ci est très passante et ça roule vite. Attention !
Nous sommes à La Corblaie où on doit s'attarder sur cet habitat typique de la région. Les murs sont des enchevêtrements de dalles longues et étroites liées par du mortier peu apparent. Une maison mériterait d'y être restaurée. A la sortie du village une villa nous offre une abondance de géraniums lierres.
Une petite route nous ramène, à droite, à la route dangereuse qu'il faut, à nouveau, traverser. Difficile de voir la balise qui fait longer à gauche sur 50 mètres cette route, avant de nous faire pénétrer dans la forêt par un petit sentier qui part sur la droite (m'enfin, à gauche, c'est la route !). Quel est ce très gros champignon jaune ? Arrivés à La Haute Bardaie, une balise et deux pancartes indiquant La Gacilly et Brozéas sont ensevelies par du lierre. Il faut avoir l'œil ! Nous traversons Brozéas un peu déçus par l'état de ruine de nombreuses maisons. Au carrefour une croix très plate porte des inscriptions. "CHOTA JEAN 1819". Nous passons le verger de pommier (on ne dit pas pommeraie ?), observons les palis qui bordent les jardins et retrouvons la voie romaine toujours sans sa croix Jacquary !

N'hésitez pas à cliquer sur "view more" pour en savoir plus et voir le diaporama.

Bonne randonnée

Jean LM

View more external

Commentaires

    You can or this trail