-
-
461 m
169 m
0
5,8
12
23,01 km

Vu 4008 fois, téléchargé 39 fois

près de Les Vieux Moulins de Thilay, Champagne-Ardenne (France)

Je randonne depuis 1982 dans cette région. Alors, les chemins étaient souvent à peine tracés et la forêt peu entretenue. Les cartes reprenaient des chemins devenus à l’état de vestige et pas ceux aménages plus récemment. Souvent, le cheminement se faisait à l’estime. Je devais m’appuyer sur le relief, les traces qui dénotaient d’un ancien chemin et recourir à la boussole (les GPS n’existaient pas). Cette balade m’a ramené quelque peu à cette époque. Je n’ai toujours pas de GPS. Il y eu beaucoup de travaux forestiers depuis, avec l’aménagement de grands chemins forestiers. Toutefois, les cartes récentes restent lacunaires ou erronées : des nouveaux chemins ne sont pas repris et certains repris ne correspondent plus à rien. Le tracé repris ici est indicatif. Il y a lieu de s’appuyer sur le descriptif qui suit et sur la carte (qui n’est donc pour certains tronçons qu’indicative).
Le départ se fait à un parking au sortir de la forêt et au début de la clairière de la Neuville aux Haies en venant des Hauts Buttés. Vous devez prendre le chemin qui part plein Est (laisser celui qui s’emmanche à votre gauche en s’engageant du parking sous le couvert). Il s’incurve vers la droite et descend. Vous arrivez à un carrefour avec un poteau indicateur (La Prise Saint-Jacques 410 m). Suivez la direction de la Roche au Corbeau : tout droit. Des balises jaunes indiquent le cheminement. Elles sont peu nombreuses : il y a lieu de faire attention. Le chemin descend et effectue des lacets. Vous arrivez en fond de vallée. Il suffit de suivre le ruisseau. Cette vallée est très jolie. Sur sa fin, vous pouvez contempler la Roche au Corbeau (poteau indicateur 245 m). En coupant le vallon à la perpendiculaire sur votre droite (clairière des Echameaux), vous pouvez rejoindre Les Forges par de jolis sentiers, plutôt abruptes, qui épousent des rochers). Nous poursuivons tout droit en direction Linchamps. Peu après, juste avant un tournant, prendre à gauche le grand chemin rectiligne. Le suivre jusqu’à la route forestière de la Papeterie. A droite, vous atteignez la route. Suivez la sur la droite, passez le pont et prenez à gauche un chemin qui rejoint un gué. Vous longez un terrain privé avec des baraquements et des chiens hargneux, heureusement attachés. Le chemin s’engage après le gué à gauche. Le sous-bois est très beau. Ne pas trop regarder à gauche : baraquements et autres… Vous arrivez à une route forestière. Passer outre la ravine. Prendre à droite le chemin à l’état de vestige : nombreux arbres abattus en embuscade. Le chemin passe de rive droite à rive gauche. Il monte. Affleurement rocheux à votre droite (vous en verrez beaucoup tout au long de cette balade). Vous atteignez un chemin forestier : le suivre à gauche. Plus loin, carrefour en Y : à droite. Courbe vers la droite et montée. Vous arrivez en T à un autre chemin forestier qui monte plus abrupte : le prendre à droite. Vous arrivez en plateau à un carrefour. Deuxième carrefour. Toujours tout droit. Modeste croix en hommage du gendarme LANGUET Bernard tombé le 24 août 1944 au maquis. Peu après, nouveau carrefour : toujours tout droit. Le chemin descend et rejoint une vallée (plusieurs coupes, puis chemin taillé dans la roche et enfin chemin creux). Vous suivez la vallée : la forêt est moins belle dans l’aval que dans l’amont. Vous retrouvez la route : emplacement de pique-nique au bord de la rivière (bancs). Suivre la route à gauche vers l’aval. Quand elle longe la rivière, faire bien attention : un chemin s’engage à droite à angle aigu et rejoint un vieux pont couvert par la végétation. De l’autre côté, coupe à blanc : plein Ouest. Le terrain devient humide (ronces et balsamines de l’Himalaya). Vous devez traverser une zone boueuse sur quelques mètres. Monter la pente. Un premier ressaut. Plus haut, deuxième ressaut (branchages laissés par les bûcherons) : très beau chemin taillé dans la roche qui suit la vallée jusqu’à les Hautes Rivières et au-delà jusqu’à Thilay. Le remonter par la droite. Assez vite, il quitte la vallée pour remonter un vallon en direction du Champ Bernard. Quand vous passez sur l’autre versant du vallon (légère éclaircie), le chemin tourne à gauche pour atteindre par un dernier tronçon le Champ Bernard. Dans le tournant, aller tout droit ; deux balises en croix vous défendent le passage. La végétation est dense et le sol bourbeux. Le chemin devient dégagé et monte par une courbe vers la gauche. Vous buttez pratiquement au sommet sur un chemin : à gauche. Peu après, vous rejoignez un chemin à la perpendiculaire qui suit la crête. À droite. Quelques cent à deux cent mètres, prendre à gauche un joli chemin qui descend fort. Le suivre jusqu’à un carrefour et tourner à gauche : un autre carrefour avec un poteau indicateur (les Créneaux, 320 m). Tout droit en direction des Six Chénons. Suivre les balises jaunes. Joli chemin qui monte par deux lacets. Vous restez en surplomb de vallon de l’Ours (à faire par son fond à l’occasion). Après un bon moment, vous rejoignez un chemin : le suivre à droite. Laisser plus loin un chemin qui monte dans un tournant vers la gauche. Peu après, prendre un sentier qui monte par la gauche. Plus loin, vous arrivez à un coupe-feu : à gauche et le suivre tout le temps. Sur sa fin, un passage à votre gauche qui débouche sur une route forestière (panneau indicateur) : à droite. Carrefour en Y : suivre vers la droite et gagner les Six Chénons. A hauteur des bâtisses, prendre le chemin herbeux à droite. Tronçon au travers de buissons qui débouche sur une route forestière : poteau indicateur (le Six Chénons, 430 m). Tout droit, le chemin dévale plein Est et rejoint la route forestière. La suivre dans le sens de la pente et rejoindre le vallon de l’Ours en passant par le Rang de la Truie (le chemin de gauche vous conduit jusqu’au fond de vallée du ravin de l’Ours : les Grandes Vendages). De l’autre côté de la route (poteau indicateur), un sentier remonte par la gauche et vous conduit en direction de la Neuville aux Haies. Il débouche sur un chemin, peu avant un tournant : s’engager de l’autre côté de ce chemin dans un couvert de conifères (balises jaunes et balises d’un tracé pour cavaliers). Vous montez dans la direction de la pente. Vous atteignez un chemin : le suivre sur la gauche. Plus loin, vous êtes à hauteur d’une maison forestière. Ne pas s’engager à droite en direction du centre du hameau. Suivre le chemin en lisière qui serre légèrement sur la droite. IL vous conduit jusqu’au point de départ.

Commentaires

    You can or this trail