lion3411
67 5 25

Coordonnées 294

Uploaded 28 septembre 2009

-
-
2 432 m
1 535 m
0
3,8
7,5
15,04 km

Vu 2608 fois, téléchargé 54 fois

près de Urbanya, Languedoc-Roussillon (France)

Il sagit de l'itinéraire Est qui permet d'atteindre le Pic du Madres, sommet des piémonts pyrénéens dans le secteur Aude - PO.
Nous remonterons la vallée de la Casteillanne, petit torrent qui prend ses origines dans le cirque au pied du Pic, en faisant ensuite un retour par les cretes qui bordent le flanc Nord de la vallée.
Vous trouverez plus de photos sur mon site :
http://petit-plateau-de-sault.com

View more external

Point de départ de la randonnée. A 3 kilomètres du Col de Jau par une piste forestière, ce refuge à 1537 m d'altitude permet de dormir et de se restaurer. On peut y accéder en voiture malgré l'état quelque peu abimé de la piste.
Ce torrent pyrénéen long de 8400 m est le fil conducteur de notre randonnée. Il prend sa/ses source/s à 2275 m dans le fond du cirque qui ferme le fond de la vallée. Il va confluer avec le Ruisseau de Las Bottes à l'altitude de 1069 m pour descendre ensuite sur la Tet.
A 2000 m d'altitude, le refuge de la Balmette n'est guère plus qu'un orry de berger. Elle est néanmoins une étape importante dans la montée avec un changement de décor radical Jusqu'à ce stade le sentier monte franchement dans la foret et la lande à genet. Au-delà s'ouvre un vaste cirque assez plat et sans arbres ou presque qui sert d'estive aux troupeaux.
Réintroduits il y a quelques dizaines d'années les mouflons se sont très bien adaptés dans le secteur du Madres. Lors de cette randonnée, noue eumes la chance d'observer une grande harde d'une quarantaine de tetes sur la base des falaises du flanc Sud.
La flore dans la vallée est une transition entre les différents stades de l'étage montagnard depuis la hetraie-sapinière jusqu'aux pelouses rases d'altitude. Juste quelques clichés pour la beauté...
Ce piton rocheux culminant à 2074 m. barre le fond de la vallée et marque le départ du dernier coup de nez vers le sommet. Hanté par une colonie de choucas, il est un élément incontournable du paysage.
Le but de notre randonnée à 2469 m. Un orry de 3/4 places en occupe le sommet, orné d'un très joli cairn agrémenté de drapeaux de prières tibétaines. Que dire de plus sinon que la vue est imprenable avec un panorama à 360°.
C'est l'option de retour que nous avons choisi pour tacher de varier le parcours et surtout essayer de surprendre par en-dessus les isards que nous avions vu à l'aller. On va longer les éboulis de la crete, froler le Pic du Bernard Sauvage et suivre ainsi les falaises entre les grands paturages du versant Nord et les à-pic de la vallée. Vallée que nous rejoindrons par un raidillon au-dessus du refuge de la Balmette.
Animal emblématique des Pyrénées, l'isard est aussi présent dans ce secteur. Plus discret que son cousin le mouflon, on va l'observer à la limite des falaises et des pierriers en groupe plus restreint, surtout depuis les épidémies qui les ont décimés ces dernières années.

Commentaires

    You can or this trail