-
-
150 m
50 m
0
3,5
7,1
14,14 km

Vu 9 fois, téléchargé 0 fois

près de Le Bouchet, Île-de-France (France)

Départ de la gare de Ballancourt et a vous de découvrir ce site superbe dans les bois de la butte de Ballancourt
A peine entré dans le bois, dit « la Butte », à Ballancourt-sur-Essonne, l'air se fait plus frais, les moustiques coriaces et les pieds s'enfoncent dans le sable blanc au point de vouloir se déchausser malgré la présence de vipères. Paris semble bien loin. Le XXIe siècle aussi. Cinq minutes de marche suffisent à faire un bond de deux siècles. Car au milieu de cette forêt, Louis Guerton surnommé le « Père de la Musique », a, entre 1859 et 1869, fait graver â??avec une orthographe parfois surprenante que nous avons choisi de conserver â?? sur sept roches les grands récits de la France. Un témoignage exceptionnel que la municipalité fait restaurer en ce mois d'août.

Ainsi, en 1859 il adresse à la postérité ces quelques lignes : « A nos descendants/Le nom des Français a retenti par toute la terre/Le bruit de leurs armes a fait trembler l'univers/La France en Révolution en 1789/La Bastille prise le 14 juillet/Et la fameuse séance du 4 août au Jeu de Paume qui a aboli la noblesse le champart la dime et la destruction du gibier/Le roi la reine et toute la noblesse ont été guillotinés [â?¦] Il y avait 14953 couvens de religieux et 163 abayes de religieuses/Tous leurs biens ont été vendus [â?¦] Le drapeau tricolore a fait le toure de l'urope et a été planté sur les piramides d'Egypte sous la République et l'Empire par le Général Bonaparte dit le petit caporal ».

Plus loin, une autre pierre évoque Paris « cette première capitale de tout l'univers » et qu'« en voyant notre patrie tous les étrangers voudraient être Français ».

Plus étonnant encore, cette « id? burinée en 1868 : « Il ne manque plus à Paris qu'une pyramide deux fois plus haute que celles d'Egypte avec une lumière dessus qui éclairerait la capitale et les campagnes et que l'on verrait des montagnes d'Espagne. » Dix-neuf ans plus tard, les travaux de la tour Eiffel sont lancés. En 1937, la société Marcel Pagnol réalise un film documentaire pour le cinquantenaire du monument et lui rend hommage : « Si l'ermite de Ballancourt était encore de ce monde, il aurait été content et fier de voir son voeu, son idée réalisée ». Sur ces roches, le « Père de la Musique » décrit également son village avant la Révolution : « j'ai vu la plaine couverte de lièvre comme des troupeaux de moutons » ou encore « J'ai connu honze gardes à Ballancourt pour garder le gibiers ». Lorsqu'il entreprend de sculpter ses 2600 lettres, Louis Guerton est âgé de 82 ans. Pour y parvenir, le vieillard fait construire dès 1858 un refuge dans cette parcelle dont il est propriétaire. « J'ai fait une grotte (NDLR : également gravée) sous une roche avec un escalier à tenir dix personnes assis. Cand tu viendra on pourra faire collation dedans, Mr le Curé veu être de la partie », écrit-il à son fils un an plus tard.

View more external

Commentaires

    You can or this trail