Temps en mouvement  4 hours 50 minutes

Durée  7 hours 56 minutes

Coordonnées 2895

Publié 22 juin 2019

Recorded juin 2019

  • Rating

     
  • Information

     
  • Easy to follow

     
  • Scenery

     
-
-
3 502 m
1 417 m
0
4,1
8,1
16,28 km

Vu 87 fois, téléchargé 3 fois

près de Fontrabiouse, Occitanie (France)

|
Afficher l'original
Vall de Galba: Estanys de la Portella d'Orlu du pont Els Planos de l'Orriet (Capcir-Catalunya Nord)

Aujourd'hui, j'ai eu des problèmes avec l'altimètre au début de la route. Selon la machine, nous avons commencé à marcher à 3 502 mètres alors que le parking se trouve réellement à 1 623 mètres. À un certain point du retour, l'altimètre est tombé subitement à 1 807 mètres et a continué de descendre sur le parking, mais avec des chiffres irréels.

Les chiffres réels sont:

- Hauteur au début du parcours jusqu'au parking: 1 623 mètres.
- Hauteur maximale sur le dernier lac de La Portella d'Orlu et point de retour à 2199 mètres.
- dénivelé effectif: 576 mètres.

Quelques mois plus tard, nous retournons au Capcir pour faire un itinéraire linéaire, aller-retour, qui traverse la vallée de la Galba depuis le parking du Pont des Planes de l'Orriet jusqu'aux Estanys de la Portella d'Orlu. C'est une vallée longue et étroite, orientée d'est en ouest.

Nous avons commencé la route sur le parking, suffisamment pour contenir une quinzaine de voitures, où nous sommes arrivés par la piste (environ 4 kilomètres de terrain et dans un état acceptable) qui quitte la ville d’Espollosa et va dans la vallée. dans la direction ouest. Bien qu’il ait été long de pouvoir être atteint en voiture de la zone de loisirs de la Barraca de la Jaceta, il faut maintenant le laisser sur le parking autorisé du Pont des Planes d’Orriet. Cela signifie marcher environ 2 kilomètres de plus, aller-retour. Dans le parking, il y a un panneau d'information sur la forêt de Camporells et l'itinéraire que nous suivrons.

Nous passons la barrière en bois qui dépasse le sentier et commençons la promenade en parallèle de la rivière Galba, que nous ne laisserons pas pour la majeure partie du parcours. Les premiers kilomètres suivent le GR de la "Tour del Capcir" (marques jaunes et rouges) que nous verrons souvent dans les rochers et les arbres.

À 750 mètres, nous atteignons la Barraca de la Jaceta, un abri gratuit de 1 645 mètres qui, comme d'habitude dans cette région, est très propre et rangé. À l'extérieur, il y a un barbecue autorisé et une table de pique-nique en bois. Au fond de la vallée, on peut voir la belle silhouette pyramidale du sommet de Terrers encore enneigée.

Peu de temps après, nous sommes arrivés à la zone de loisirs où c'était il y a longtemps. Il y a trois tables en bois à côté de la rivière et un autre panneau informatif de la forêt de Camporells.

Nous continuons, maintenant dans une ascension douce, et nous pouvons encore trouver les vestiges de l'ancienne clôture qui ignorait les véhicules. En peu de temps nous passons devant une cascade que nous laissons à gauche. C'est un endroit qui invite la salle de bain lors des journées les plus chaudes de l'été. Aujourd'hui, c'est une journée spectaculaire, mais il ne fait pas trop chaud et c'est une belle journée.

Après avoir passé la cascade, nous continuons par la piste herbeuse jusqu'à ce que, dans un coin, en plus des Terrers, nous voyions également la silhouette de Pic Mortiers. Nous ne pouvons toujours pas voir la Portella d'Orlu, objectif du jour, car nous sommes cachés plus au nord-ouest.

Entre de petits sapins et avec de nombreux torrents qui descendent à droite (Solana de la Vall de Galba) et à gauche (Baga de la Vall de Galba) et Massís del Canigó sur notre dos, nous arrivons à la Cabane de la Jaça de la Llosa, Refuge gratuit à 1 760 mètres, également avec un très bon état de conservation et de nettoyage. Dehors, il y a un nouveau barbecue autorisé.

Nous laissons derrière le refuge et peu de temps après, le sentier se termine et un chemin herbeux commence qui se transformera plus tard en sentier escarpé.

Sous la vigilance constante des Mortiers et des Terrers, nous arrivons à un carrefour de chemins balisés. Sur la gauche, suivez le GR de la Tour del Capcir qui nous mènerait au Refuge Camporells, traversant la rivière par un levier qui nous permettra de voir très bien de notre chemin. Nous quittons le GR et suivons un chemin à droite sans aucun signe ni marque. Nous ne trouverons que quelques jalons en pierre, mais si nous nous soucions de nous, il n’y aura pas de perte possible.

Nous traversons la Jaça de les Antenes en traversant des zones herbeuses et fleuries. Nous traversons des torrents qui descendent à droite et, sans trop d’efforts, nous nous trouvons aux Bassetes, espace glaciaire où la rivière coule en jouant des méandres dans plusieurs directions. L'endroit est d'une beauté spectaculaire et vous invite à vous asseoir pour profiter de l'eau, des prairies verdoyantes, des pentes émaciées de neret toujours peu flatteuses et des pics qui dominent tout.

Nous prenons le temps de nous reposer, de manger et de respirer les fonds. C'est un de ces endroits que vous ne quitteriez jamais.

Après le déjeuner, Carmen reste au repos et avec Tuc, nous allons au fond des plaines pour commencer l'ascension finale des Estanys de la Portella d'Orlu. Nous traversons les méandres et commençons l'ascension par un sentier escarpé qui traverse la garrigue de neret (dommage que nous n'ayons toujours pas de fleurs) et quelques gommages de Tora Blava, également sans floraison. Petit à petit nous gagnons en hauteur. Des deux côtés, nous voyons des plaques de neige qui résistent encore. En regardant en arrière, nous verrons la beauté de la plaine des Bassetes, de plus en plus éloignée.

Au sommet, nous passons à côté de la tour métallique d'un Telenivometer. Ici, nous avons déjà de très grandes plaques de neige que nous devrons traverser pour suivre. La partie la plus plate du récif est recouverte de neige; nous la suivons ensuite et tournons vers le nord-est pour atteindre l'Estanys de la Portella d'Orlu.

Lorsque cette première plaque se termine, nous retraçons le chemin et passons à la cascade qui se draine de l'étang et apparaît en dessous d'une autre grande plaque à neige qui se trouve au-dessus.

À ce stade, tout est enneigé et nous ne trouvons pas de chemin. Nous suivons quelques traces sur la neige et, d'une petite colline, nous voyons quelques mètres plus bas le grand lac de la Portella d'Orlu (2 155 mètres) pour la plupart gelé et avec de magnifiques tons bleus qui changent avec les rayons du soleil.

De là, nous jouissons d'une vue magnifique sur l'environnement enneigé: de gauche à droite, nous avons les sommets de Mortiers, Terrers, Pic de la Portella et les villes de Portella d'Orlu, Baxouillades, Tribuna et Pla de Bernat.

Nous continuons à monter vers le nord et, peu après, nous apercevons le premier des trois petits étangs de la Portella d'Orlu. C'est ce qui se trouve juste en dessous de la Portella d'Orlu (qui est à 2 277 mètres, marque la limite avec l'Ariège et est une porte d'entrée du parc national d'Orlu). L'étang est glacié dans sa totalité pratique. En fait, lorsque nous sommes arrivés en septembre dernier, j'avais encore beaucoup de reportages qui couvraient partiellement le sujet. Je suppose que cette année, la neige durera aussi longtemps.

Comme nous sommes déjà allés à Portella d'Orlu, nous avons décidé aujourd'hui de continuer dans la direction du nord, en direction des deux autres étangs qui se dirigent vers la Portella de Laurenti.

En quelques minutes, nous arrivons au deuxième petit lac de La Portella, entouré de neige et rempli de grenouilles qui, quand nous les entendons, sont jetées à l'eau partout.

Nous continuons le long de la vue de La Portella de Laurenti, flanquée à l'est par la pyramide du Pic de la Tribuna (2 499 mètres) et à l'ouest par la dernière partie du sommet du pic de Baxouillade. Le canyon du canal a très peu de neige, seulement quelques embouteillages et nous pourrions grimper sans problème, mais aujourd’hui nous ne le ferons pas car il est déjà en panne.

Avant de commencer le voyage de retour, nous visiterons la troisième et dernière petite piscine de La Portella (également connue sous le nom de Solà de la Portella), où Tuc prend quelques bains avant de partir.

Ici, à 2200 mètres, nous commençons le virage. Nous remontons dans les lacs précédents et à la hauteur de la Portella d'Orlu, nous nous tournons vers l'est pour descendre au Grand Estany de la Portella. Un instant, nous quittons le sentier de l'ascension et nous nous détournons un peu pour aller visiter le lac et observer de près les tons bleus de la glace qui recouvre pratiquement toute la surface.

Arrivé au bord de l'eau, le spectacle est brutal. Malheureusement, les photos ne rendent pas justice à la beauté de l'endroit. Nous attendons un chargement de batteries et, petit à petit, nous reprenons le chemin initial pour continuer la descente.

Parmi les courses pour la neige que Tuc aime bien, le "ski" et les descentes, nous perdons de la hauteur rapidement.

En un clin d'œil, nous sommes revenus au Telenivometer. De là, maintenant sans neige, nous suivons le sentier escarpé de l'ascension et peu à peu, ils perdent au bord du neret jusqu'à arriver de nouveau aux Bassetes, où Carmen nous attend.

Nous récupérons le "camp" et, peu à peu, nous dégageons le chemin jusqu'à retrouver le parking. Fin du parcours.

Un itinéraire magnifique pour une vallée solitaire et calme remplie de couleurs, d'odeurs, de neige, d'eau et de sommets qui remplissent les sens.

Conseillé, accessible et sans difficultés techniques d'aucune sorte, à l'exception des sections les plus élevées où, avec la neige, vous devez garder à l'esprit. En hiver, avec de la neige et de la glace, vous devrez utiliser le matériel approprié.

Santé et bonne marche!
Aparcament al Pont dels Plans de l’Orriet, a 1.625 metres
Premiers mètres de parcours et premiers regards sur les Picos de Terrers et Mortiers au fond de la vallée. 1- Nous avons trouvé de nombreux spécimens de Narcissus pseudonarcissus, "lis sauvage, cloches, grosses cloches, cloches scintillantes, oignons d'herbes, oignon doré, faux narcisses, ange fleur, grillandas, lyre, narcisse, narcisse, narcisse", dans Catalan et "Azucena silvestre", Campanillas, Campanilla tragona, Capillejas, Oignon des prés, Oignon doré, Faux narciso, Lirón, Narciso de campanilla, Narciso de los prados, Narciso de trompeta ou Trompón ", en espagnol 2- Nous trouvons des champs pleins de Trollius europaeus ou "Rovell d'ou" en catalan et de "Calderones ou Flor de San Pallari" en espagnol.
Tram de bosc arribant al refugi lliure de la Jaceta.
Refugi lliure de la Jaceta, a 1.645 metres.
Refugi lliure de la Jaceta, a 1.645 metres.
Àrea de pícnic del Galba.
Salt d'Aigua del Galba.
Section d'escalade avec un coup d'oeil au sommet de Terrers. Fleurs du chemin. Nous trouvons des spécimens de Cerastium arvense, "Cerasti" en catalan et "Ear of mouse" en espagnol.
Tram més costerut.
Torrent qui descend à travers le Baga de la Vall de Galba. Nous continuons sur la piste herbeuse avec vue sur le pic Terrers.
Refugi lliure de la Cabana de la Jaça de la Llosa, a 1.760 metres.
Tram espectacular del riu Galba, poc més enllà del refugi lliure.
Terminez la piste herbacée et commencez le chemin étroit, avec des points de repère en pierre, parallèles à la rivière.
Mirada a la Portella d’Orlu.
Carrefour et indicateur de bâton. Allons à droite. À gauche, suivez le chemin de la tour del Capcir jusqu'au refuge de Camporells.
Regardez le pont en bois où suit le Tour du Capcir. Nous continuons le long du chemin.
Salt d’aigua i mirada al Pic de Terrers.
Inici de tram més costerut i amb vistes al Pic de Terrers.
Replà al final del tram costerut. Grans vistes als cims del voltant.
Les Bassetes. Espectacle visual brutal.
Les Bassetes. Aturada per dinar i gaudir de l’espectacle.
Les Bassetes. Nous continuons vers les Estanys de la Portella d'Orlu.
Première congestion de neige à la montée. Je regarde Les Bassetes.
Seguim corriol costerut envoltat de neret, encara sense florir.
Corriol frit avec des vues et des restes de neige. 1- Nous trouvons des spécimens de Primula elatior, "Cucute, Primevère, Primula grande, Primavera ou Primavera de jardín", en catalan et "Bellorita, Bellorita encarnada, collants de coucou, Gallos, herbes du Grand San Pablo, lilicopa, Mangueux, Manguitos, Nabo montés, Primavera , Primicias de la luna ou Papagalls de primavera ", en espagnol. 2- On trouve également quelques spécimens de Gentiana acaulis, "Didales, Genciana acaule, Gençana acaule ou Gençaneta", en catalan et "Genciana, bleu gentiane, gentiane d'été", en espagnol.
Telenivòmetre i més neu.
Travessem la placa de neu.
Salt d’aigua sota la neu.
Cada vegada més neu. Ja no tenim corriol i seguim alguna traça.
Nous continuons vers le haut en laissant le grand lac de La Portella d'Orlu sur la droite.
Regardez le grand lac de La Portella d'Orlu. Nous gardons la neige. Regarde les Portelles d'Orlu et Laurenti.
Nous continuons vers les petits étangs de la Portella d'Orlu. Parmi la neige on trouve: 1- Numéros de Gentiana acaulis, "Didales, Genciana acaule, Gençana acaule ou Gençaneta", en catalan et "Genciana, bleu gentiane, gentiane d’été", en espagnol. 2- Dans la neige, nous voyons également des spécimens de Ranunculus pyrenaeus, "Jonquilla ou Ranuncle des Pyrénées", en catalan et "Ranúnculo de los Pirineos ou Ranúnculo del Pirineo", en espagnol. 3- Parmi les plaques de neige, on trouve également des spécimens de Lotus corniculatus, "Lotus, Lot corniculate, Couronne du Roi, Corne de Chèvre ou Lote", en catalan et "Cuernecillo, Lotus, Patte de l'oiseau, Cockpit, Cuernecillo de campo ou Loto corniculado ", en espagnol.
Estany petit de la Portella d’Orlu. Al fons la Portella d’Orlu.
Regardez le grand lac de La Portella d'Orlu, la Portella d'Orlu et les Picos de Baxouillade.
Mirada entorn nevat.
Premier Estany del Solà de la Portella. Au bas de la Portella de Laurenti.
Deuxième Est de Solà de la Portella. Au bas de la Portella de Laurenti. Point de retour de l'itinéraire aujourd'hui.
Sur le chemin du retour, nous passerons près de la Petite Estany de la Portella, sous la Portella d'Orlu
Ens acostem a l'Estany Gran de la Portella d'Orlu. Neu a dojo.
Estany Gran de la Portella d'Orlu.
Tram de tornada en direcció al Telenivòmetre.
Mirada a Les Bassetes, de tornada.
A Les Bassetes, de tornada.
A Les Bassetes, de tornada.
En descendant le chemin, en arrière. Nous avons trouvé de nombreux spécimens de Narcissus pseudonarcissus, "lis sauvage, cloches, grosses cloches, cloches scintillantes, oignons d'herbes, oignon doré, faux narcisses, ange fleur, grillandas, lyre, narcisse, narcisse, narcisse", dans Catalan et "Azucena silvestre", Campanillas, Campanilla tragona, Capillejas, Oignon des prés, Oignon doré, Faux narciso, Lirón, Narciso de campanilla, Narciso de los prados, Narciso de trompeta ou Trompón ", en espagnol
Partie arrière du chemin. 1- Nous avons trouvé de nombreux spécimens de Narcissus pseudonarcissus, "lis sauvage, cloches, grosses cloches, cloches scintillantes, oignons d'herbes, oignon doré, faux narcisses, ange fleur, grillandas, lyre, narcisse, narcisse, narcisse", dans Catalan et "Azucena silvestre", Campanillas, Campanilla tragona, Capillejas, Oignon des prés, Oignon doré, Faux narciso, Lirón, Narciso de campanilla, Narciso de los prados, Narciso de trompeta ou Trompón ", en espagnol 2- On trouve également de nombreux gommages de Rhododendron ferrugineum, "Neret, gavet, abarset, barset, nigeria, boixerica, gafet, ganxet ou talabard" en catalan et "Rododendro, Bujo, Talabarda ou Azalea de Montaña" en espagnol.
Nous revenons à la piste arrière. Nous continuons à gauche. Nous trouvons quelques spécimens d’Anthyllis vulnéraaria, "Vulneraria", en catalan et "Vulneraria, Llaguera Grass, Grass Grass, Incredible Coq Pie, White Pitiflor ou Cat's Claw" en espagnol.
Refugi lliure de la Jaça de la Llosa.
Aparcament i final de la ruta.

1 comment

  • Photo de Pitcollonsiamunt2

    Pitcollonsiamunt2 24 juin 2019

    I have followed this trail  View more

    Ruta preciosa per una vall poc transitada i farcida de llocs encisadors. Punt de partida per a moltes ascensions per la zona. Molt recomanable.

You can or this trail