• Photo de Vercoiran - Notre Dame des Champs

Difficulté technique   Facile

Coordonnées 154

Uploaded 21 mars 2010

Recorded mars 2010

-
-
742 m
520 m
0
1,9
3,8
7,66 km

Vu 2631 fois, téléchargé 31 fois

près de Vercoiran, Rhône-Alpes (France)

"Ces choses-là sont rudes, il faut, pour les comprendre, avoir fait des études" (Victor Hugo)
Départ du parking du Moulin (Vercoiran) GPS 31T0687092 4907969. 15 personnes, longueur 8 kms (*), dénivelée environ 370 mètres.
Randonnée faite par un froid glacial et, dans sa dernière partie, écourtée à cause des chutes de neige.
(*) A noter : au retour nous sommes "montés" chez Gaston pour nous mettre à l'abri et déguster le repas de midi. La longueur ci-dessus n'inclut pas ce détour, pas plus que la trace téléchargeable. Nous n'avons pas souhaité que les randonneurs s'invitent chez notre hôte, dont la maison accueillante est bien gardée par son molosse berger-allemand !
Ce sont 15 vaillants randonneurs qui se présentent au départ, sous la houlette de Gaston. Car il faut le faire, le thermomètre marque -7°C. La journée sera rude, et nous n'en prévoyons pas le dénouement, tant notre confiance est grande. Nous sommes dans un pays accueillant, le climat est sain, ici, et l'avertissement météo, qui a pourtant été diffusé ce matin sur les ondes, ne nous concerne pas, car nous avons notre micro climat.
Gaston modifie quand même le sens de la randonnée : vu le froid intense, nous convenons de parcourir d'abord la partie à l'adret - au soleil. Sage précaution. Le groupe grimpe en quelques instants au vieux village de Vercoiran - que nous admirons et traversons d'est en ouest, puis nous nous dirigeons vers l'Autanne, terminus de la route goudronnée. La troupe est fraîche et joyeuse, personne ne se plaint du froid. Nous prenons plein est vers Plan Pélegrin, pour enfin arriver, un bon km plus loin, à ND des Champs. Nous poussons les portes du cimetière. C'est un moment de recueillement. En effet, ici reposent les corps de nombreuses personnes qui ont été fusillées lors de la dernière guerre. Gaston nous en raconte l'histoire, je dirais encore plus : les histoires, les drames... La mémoire de toutes ces choses s'efface petit à petit. Nous continuons notre chemin sur le sentier équestre. Cette fois nous commençons à voir une neige très fine arriver et nous envahir petit à petit. La randonnée sera forcément écourtée. D'autant qu'à de nombreux endroits le chemin est verglacé, nous obligeant souvent à marcher sur les côtés, dangereusement. C'est ainsi que nous passons tant bien que mal la ferme du plan Lozan, où nous délaissons l'itinéraire, pour nous attacher à rejoindre la route D546. Rejoindre le parking est alors un jeu d'enfants, mais nous décidons de monter chez Gaston prendre notre casse-croûte à l'abri. Ce que nous faisons, bien au chaud dans la salle de séjour, rassasiés par ce que nous tirons de notre sac et réchauffés par les boissons traditionnelles - pas seulement du thé ou du café ! Mais il est temps de rentrer, car certains - comme nous - sont venus de loin. Nous aurons un retour prudent par une neige qui cache la route tant elle est présente. Ce sera finalement la vraie partie dangereuse de cette sortie... mais aussi la plus douillette car nous serons bien au chaud dans notre voiture !
Les photographies sont d'Annie Molinet
Le reporter webmestre du jour André Molinet.

Commentaires

    You can or this trail