-
-
994 m
440 m
0
2,9
5,7
11,42 km

Vu 1 fois, téléchargé 0 fois

près de Obersimonswald, Baden-Württemberg (Deutschland)

Randonnée extrêmement difficile avec de forts dénivelés, des sentiers étroits et des descentes raides.
Au fond de la vallée du Simonswald, là où les renards et les sangliers se disent bonne nuit, il y a les coins les plus sauvages du “Pays des deux vallées” (ZweiTälerLand). Les cascades de Zweribach, les étangs dans les gorges, Spitzer Stein, Hintereck sont des noms magiques qui font battre le cœur des randonneurs de la région. Et la Vesperstube Hintereck, une ancienne ferme de plus de 200 ans, est l'un des snack-bars les plus rustiques de la Forêt-Noire.
Si vous voulez visiter cette cabane, vous devez être sûr de vous. Vous pouvez vous attendre à des gorges profondes, des chemins pierreux et des descentes raides, des vues magnifiques, des ruisseaux sauvages. Et - au moins le week-end et les jours fériés - une collation copieuse avec le légendaire bacon de la Forêt-Noire. Il ramènera vos forces.
Car avant d’atteindre le coin reculé, vous transpirerez bien. Mais l'effort en vaut la peine! Tout d'abord, il commence lentement, au Gasthaus Engel à Obersimonswald. Vous suivez le Wild Gutach dans la vallée. Jolies prairies de vallée, aulnes isolés. Le ruisseau coule paisiblement. La vallée se rétrécit derrière le bâtiment historique de la centrale Obertal. Le chemin se dissout du fond de la vallée. Le Wilde Gutach rugit plus fort.

Puis l'entrée de la gorge de l'étang. Fasciné, vous vous sentez comme dans un autre monde. Éboulis. Morceaux de pierre de taille humaine. Tout épais vert mousse. Vous absorbez le charme follement romantique avec tous vos sens et vous ne réalisez pas à quel point cela monte toujours.

Avec sa force originelle, le Teichbach bondit et tombe dans la vallée, formant d'innombrables petites cascades. Lentement et stupéfait, vous vous levez vers le haut. Sous un énorme rocher, le chemin rejoint le Felsenmeer et l’Hintereck.

Les 100 derniers mètres en altitude devant la cabane. La pente semble être presque verticale. Chaque pas exige votre force, vous défie. Tempting est le Vesperstube ci-dessus. Énonciations de motivation dans chacun des zigzag tourne. "Alors hein g'schwitzt?".

Ci-dessus: Eau glacée sur la peau chaude. Vue grandiose sur le Simonswäldertal. Vous méritez vraiment la collation copieuse.

Dans la pente raide, le "Wildsauweg" mène à la pierre pointue. Pic des roches dans la forêt de montagne dense - avec vue. La majeure partie est faite. Mais attention: la descente raide jusqu'à la Saulache peut être assez glissante lorsqu'elle est mouillée. Un dernier élan vous amène à Kilpenbachtal, où vous pourrez terminer la randonnée sur le Kilpensträßle en pente douce.

Traduction d'un article du Schwarzwaldverein

Commentaires

    You can or this trail