Temps en mouvement  16 minutes

Durée  8 hours une minute

Coordonnées 124

Publié 4 mars 2019

Recorded mars 2019

-
-
286 m
227 m
0
0,2
0,4
0,74 km

Vu 209 fois, téléchargé 3 fois

près de Périllos, Occitanie (France)

Ressenyades les cavitats del sector de
Corbières, Périllos (France):

1) AVEN DU ROBOUL (-101m) ou Grand Aven de Périllos.

2) AVEN JEAN (-95m, 120mr). Nota: A la nova topo del 16/10/2015 de CAF i TES el recorregut s'amplia amb la descoberta de noves sales (Réseau Gaby), a partir d'una escalada en una de les xemeneies del final del P28 Puits Yves. Veure ressenya de "Les Trogloxenes" (*).

3) AVEN DU FIGUIER (-25m)

L'Avenc Roboul és un dels mítics de la zona de Périllos. Va tenir una gran difusió mediàtica l'any 1951, on el diari local "L'Indépendant", seguia els avanços durant l'exploració.
Ens ha fascinat! Laboriós d'instal.lar i descendre, doncs és "un -100 que gastes 200 metres de corda i 60 mosquetons", amb estretors amb nom propi en capceleres de pou (Chatière Creus) i l'estretor del meandre "Laminoir" tipus túnel, al final del qual hi ha la capçalera del següent pou, entretingut d'instal.lar perquè els químics estan elevats i costa accedir.

Així que la jornada ha estat entretinguda fent contorsionismes i arrossegant petates ben carregats. El "famós" pou final és aclaparador de tamany i sensació de buit....l'eco ressona com si el món subterrani d'obrís de cop sota nostre! A la capçalera d'aquest P18 hi ha unes banderes excepcionals <3 i algun toll.
La base fangosa del gran pou terminal (Lac Tabarié) queda a la cota -101m.

Dinem en el Wagon-restaurant, molt a gust.
Altres sales: Salle du Portefeuille, Salle Maryse, Salle Alberny.

Temperatura aprox: 16-17°C
****
MATERIAL I INSTAL.LACIÓ:
Equipat en químics i algun spit.
Hem portat 230m de corda, en aquest ordre:
1x60 (*), 1x60, 1x20, 1x40,1x40.
50 moscates + 5 dynemes.
10 chapes.
Diverses cintes per fer desviadors i naturals.

(*) Es necessiten els 60m de corda fent el passamà de la capçalera del P14 sobre la Salle Pouthus: hi ha 3 químics poc visibles que estan al final de la paret, gairebé tocant el sostre, per evitar fregaments en descendre aquest pou.

Atenció! Passat el Castell de Périllos la cobertura mòbil és gairebé nul.la. Preveure-ho per donar avís d'entrada o cercar dades.

ACCÉS: Aparquem els vehiques en una petita esplanada al marge de la pista que condueix al poble abandonat de Périllos, poc després de passar el Cortal Lalanne.
Ja s'intueix un corriol, que seguim a peu. Creuem el llit sec i en breu trobem la boca de l'Avenc Roboul. El primer pou és de 3 metres amb una àmplia base.

En 5 minuts més, continuant en la mateixa direcció, a l'esquerra de la torrentera principal, trobem l'Avenc d'en Joan i l'Avenc de la Figuera (AVEN JEAN, AVEN DU FIGUIER).

Gràcies a tots els exploradors que amb la seva àrdua tasca fan possible el descobrir i mantenir tots els avencs que agraïm conèixer i descendir amb el respecte que es mereixen. I gràcies als amables
Jacquy Saguer, François Figuerola i Denis Bataille pels seus consells i la seva aportació al món de la espeleo.

----

Extret d'Speleo Club Roussillon:

* AVEN DU ROBOUL
"coordonnées: 
Latitude: 42.89540100097656 
Longitude: 2.859100103378296

développement: 200m
dénivellation:  -101m

I - Historique :
L'aven a été exploré par l'E.S.R. à partir de 1949, qui atteindra la mare terminale, au terme d'une véritable expédition qui aura vu la mise en jeu de 4 équipes différentes, le 18 novembre 1951 à 11h.
(cf. QPST n° 2 / 1976).

II - Situation :
Laisser les véhicules au niveau d'un terre-plein quelques 300m après la bergerie du Cortal Lalanne en direction du village de Périllos, et descendre en direction du lit du Roboul pour remonter en rive droite, l'entrée se situant à une dizaine de mètre au dessus de l'actuel lit du ruisseau.

III - Description :
Le puits d'entrée de 1,5 x 2m et profond profond de 3m permet d'accéder à une galerie déclive et ébouleuse donnant à la côte -15m sur un beau puits de 14m, suivi après un court tronçon de galerie d'une nouvelle verticale de 10m. A ce niveau, la cavité se rétrécit quelque peu, et on enchaine une série de petits ressauts jusqu'à atteindre un puits de 8m, dont le fond (côte -59m) est bouché par des sédiments, ne laissant entrevoir qu'un soutirage sur 2m environ.
Il faut alors emprunter un méandre étroit qui permet d'accéder à deux nouvelles verticales de 7m au bas desquelles la cavité semble s'horizontaliser quelque peu : la progression s'effectue dans une galerie plus large que haute, encombrée d'éboulis calcifiés et glaiseux que l'on parcourt sur une vingtaine de mètres avant d'arriver en haut du puits terminal, profond de 18,5m, dont la base boueuse présente une mare d'eau boueuse (le Lac Tabarié), terminus de l'aven à la côte -101m.

IV - Géologie & Hydrogéologie :
La cavité se développe dans la série de calcaires urgoniens du valanginien au bédoulien inférieur.
Il s'agit très probablement d'une ancienne perte du ruisseau du Roboul, actuellement fossile et le lac terminal représente très probablement un regard sur une partie noyée du karst.

V - Toponymie :
L'aven a également été appelé 'Grand aven de Périllos' lors de la couverture médiatique (nombre d'articles sont parus dans le journal local L'Indépendant qui a suivi les expéditions menant à son explorations dans les années 1950).

VI - Fiche d'équipement :
P 3m : corde de 55 m - 2 broches.
plan incliné : C.P. - 4 broches
P 14m : C.P. - 7 broches
P 10m : corde de 35m - 5 broches
R 4,5m : C.P. - 4 broches
Ressauts : Corde de 40m - 6 broches
P 7.9m : C.P.  - 4 broches
R 7,4 m : C.P. + corde de 25m (raboutage sur fractionnement) -  6 broches
P 7m : C.P. - 4 broches
R 2m : C.P. 2 broches
P 18,5m : corde de 35m - 6 broches"

https://blog.speleo-club-roussillon.fr/fiche-cavite/aven-du-roboul
--------------------
* AVEN JEAN

(*) Voir: Les trogloxenes: "35 plus tard, l'Aven Jean se dévoile": http://les-trogloxenes.blogspot.com/2015/10/35-plus-tard-laven-jean-se-devoile.html?m=1
---
Coordonnées: 
Latitude: 42.89459991455078 
Longitude: 2.8587300777435303

développement: 120m
dénivellation: -95m

I - Historique :
L'entrée de la cavité est découverte le 24 mars 1980 par Jacquy Saguer, et désobstruée le soir même en compagnie de Gaby Guitard ... L'exploration proprement dite aura lieu, sans tarder, le 30 mars 1980.

II - Situation :
L'aven, tout proche de l'aven du Figuier, s'ouvre à une dizaine de mètres au dessus du lit du Roboul, en rive gauche, au niveau du premier méandre prononcé que l'on rencontre, après l'aven du Roboul, en descendant ce talweg à partir de la route de Périllos.

III - Description :
Un méandre de surface, qui a dû faire l'objet d'une désobstruction, permet d'accéder à un premier puits de 23m qui aboutit sur un palier incliné, qui avait été aménagé d'une protection grillagée afin d'éviter que la terre et les bloc le constituant ne chutent dans le puits suivant.
Au bas de ce palier, une nouvelle étroiture a été dégagée, et amène en tête d'une série de puits enchainés de respectivement, 10 m et 27 m, séparés par un palier formé de gros blocs coincés dans la verticale, et calcifiés, au niveau duquel une courte escalade de 2m permet d'accéder à une lucarne où s'ouvre un puits de 8m au bas duquel on trouve une trémie provenant selon toute vraissemblance de l'aven du Figuier et obstrué en son fond par cet éboulis.
Au fond du P30, la cavité se sépare en 2 branches possibles :
- Un méandre descendant, entrecoupé de verticales (ressaut de 3m, 10m et 10m) mène à une zone rétrécie et boueuse, signant le point bas de la cavité à la côte -90m.
- Une étroiture désobstruée (et à nouveau aggrandie le 6 janvier 2013 ...), mène sur un conduit ascendant prolongée d'une cheminée de 6 m en haut de laquelle une étroite fissure s'ouvre sur un puits parallèle de 6m de profondeur obstrué par la calcite.

IV - Géologie & Hydrogéologie :
La cavité se développe dans les calcaires urgoniens du bédoulien inférieur ; elle est formée, pour ce qui concerne le puits d'entrée, à faveur d'un réseau de diaclases grosso-modo Nord/Sud, puis au niveau du P37, d'une belle faille, dont on arrive encore à discerner le mirroir sur la paroi opposée à celle de l'équipement qui permet de le descendre.
A partir de ce niveau, il semble que le creusement ait capturé les ruissellements provenant de l'aven du Figuier, tout proche, dont on retrouve probablement la suite depuis une lucarne située dans la partie haute du P37.
La cavité est maintenant fossile, on n'y distingue plus aucune trace de ruissellement actif, et elle présente un fort comblement calcitique.

V - Toponymie :
L'aven a été ainsi nommé en souvenir de Jean Ribas, décédé accidentellement quelque temps après sa découverte.

VI - Fiche d'équipement :
P23 : corde de 35m - 2 broches MC - 1S - 2 broches plein vide + 2 broches fractionnement à -15 + 2 broches au niveau du palier
P37 : code de 60m - 1S à l'entrée de l'étroiture + 2S en sortie de celle-ci (-2m) + 2 broches au niveau du palier à -10m + 2 broches de plein vide à -12m + 1S de fractionnement déporté à 8m du fond du puits.
R3 : corde de 10m - 2 broches au départ + 1 plaquette de fractionnement
P10 : corde de 35m - 2 broches + 1 S + 1S
P10 : corde précédente - 2 broches MC + 2 broches plein vide

VII - Bibliographie :
Récit et topo dans Quelque Part Sous terre n° 2 / 1980. "

Extraido de: https://blog.speleo-club-roussillon.fr/fiche-cavite/aven-jean

-------

* AVEN DU FIGUIER
"coordonnées: 
Latitude: 42.89459991455078 
Longitude: 2.8587400913238525

développement: 30m
dénivellation: -25m

I - Historique :
L'aven est connu de longue date, on pourra notamment citer les visites de HUTTER le 29 juillet 1951, du G.E.R.S. le 15 avril 1967.

II - Situation :
L'aven, tout proche de l'aven Jean, s'ouvre à une dizaine de mètres au dessus du lit du Roboul, en rive gauche, au niveau du premier méandre prononcé que l'on rencontre, après l'aven du Roboul, en descendant ce talweg à partir de la route de Périllos.

III - Description :
Il s'agit d'un puits unique de 23m de profondeur, bien ouvert en surface (5m de long pour 3m de large) et dont le fond est occupé par un imposant éboulis. En direction de l'aven Jean, vers le nord-ouest donc, un petit ressaut protégé de l'éboulis principal par un resserrement où est venu buter un gros bloc, permet d'atteindre la côte -25m. Cet éboulis est probalement en relation avec la trémie à laquelle on peut accéder par une lucarne située en haut du P34 de l'aven Jean.

IV - Géologie & Hydrogéologie :
La cavité fossile se développe dans les calcaires urgoniens du bédoulien inférieur ; elle est formée à la faveur d'une belle fracture orientée NW/SW.

V - Toponymie :
Doit son nom à la présence d'un figuier pendu dans la puits d'entrée.

VI - Biospéologie :
Il a été reporté à maintes reprises la présence de vipères dans l'éboulis a bas du puits; le 26 juillet 2015, pas de serpents constatés mais deux beaux crapauds...

VII - Fiche d'équipement :
Corde de 30m. 2 broches de main-courante + 2 broches en tête de puits + 1 broche de fractionnement à -3m

https://blog.speleo-club-roussillon.fr/fiche-cavite/aven-du-figuier
Waypoint

Aparquem vehicle

Waypoint

Travessar riera seca

Waypoint

ROBOUL

Waypoint

Roboul2

Waypoint

Roboul 3

Waypoint

Roboul4

Waypoint

Roboul5

Waypoint

Roboul 6

Waypoint

Roboul 7

Waypoint

Avenc du Figuier (-25m)

Waypoint

2

Waypoint

Aven Jean (-95m)

Waypoint

4

Commentaires

    You can or this trail