-
-
2 m
-418 m
0
113
227
453,75 mn

Vu 1560 fois, téléchargé 1 fois

près de Moulin Blanc, Bretagne (France)

A Trip exported from SPOT
Les Açores, c’est un archipel, à 1 500 km au large de Lisbonne, au milieu de l’Océan Atlantique, constitué de neuf îles volcaniques, un archipel enchanteur aux nuances vertes, bleues et noires, au détour de cratères, lacs et grottes. Parsemées de fleurs, des hortensias par millions et des agapanthes, les îles émerveillent, tel un bijou de nature encore préservé, intact, comme il en existe peu aujourd'hui. L'hospitalité des habitants demeure surprenante, sans pareil, partout où on se trouve.
C’est sur Queequeg, le bateau de Pierre, que j’ai embarqué pour rejoindre l’archipel, une navigation prévue de deux semaines si la météo nous est favorable.
Christian
http://parcourirlemonde.eklablog.fr

♦♦♦♦

Samedi 23/06 ~ Brest Le Moulin Blanc
Le bateau est prêt à partir, les approvisionnements ont été faits hier et avant-hier mais il pleut depuis plusieurs jours et on attend que ce mauvais temps s’arrête pour quitter Brest.
Dimanche 24/06 ~ Brest Camaret
Il a plu et il pleut au réveil conformément à la météo et encore lorsqu’on largue les amarres à 10 H, le vent souffle du SW force 4 à 5. On stoppe le moteur une heure plus tard et, dans un fort clapot vent contre courant, on navigue avec un ris dans la grand voile (GV) et le génois au 2/3 lorsqu’on passe le goulet de Brest sous la pluie et au près serré, on est trempé ! A 14 H, on prend un coffre devant Camaret. Ainsi, demain on passera le Raz de Sein avec la marée … Le soleil revient timidement en après-midi.
Lundi 25/06
Pas de vent, mais il bruine et le brouillard est là lorsqu’on quitte Camaret à 9 H. On passe le Raz comme prévu et de suite, on met les voiles avec un bon cap au 240° alors que le brouillard se lève avec un vent SW de force 4, mais le ciel reste chargé avec du soleil perçant parfois entre les nuages. Lorsque la nuit tombe, je prends le premier de quart du bord (de 21 à 23 H), le premier d’une longue série…
Mardi 26/06
Après une nuit calme, nous sommes dans la brume, la mer est plate et le vent inférieur à 4 nœuds (kts) qui impose le moteur ! A 13 H 15, une brise légère permet de remettre à la voile au bon cap alors qu’on déjeune dehors sous un beau soleil ! En fin d’après-midi, le vent tombe progressivement, c’est le retour au moteur de 18 H 50 à 20 H 30.
Mercredi 27/06
A 2 H, le vent est NE, on a lofé pour ne pas être vent arrière, mais il a fallu prendre un ris à 1 H, puis un 2ème ris à 5 H 30 et rouler un ½ génois alors que le vent est monté à 20 kts. Vers 10 H 30, le vent retombe à 8 kts puis c’est encore 20 kts à 12 H et à nouveau vent faible, imposant le moteur une bonne partie de l’après-midi. Ça va, ça vient comme l’écrit le skipper dans le livre de bord ! Belle nuit étoilée avec beaucoup de bateaux car nous sommes dans le rail de séparation du trafic de cargos, entre ceux qui remontent vers l’Europe du Nord et ceux qui s’en reviennent. Des dauphins viendront aussi rendre visite à Queequeg traçant dans la nuit de superbes sillages phosphorescents autour du bateau.
Jeudi 28/06
A 5 H 15, le vent est SW, en plein dans le nez, imposant un cap au 200°. C’est une journée de soleil, on est toujours au près avec 20 kts de vent sur une mer agitée, puis vers 16 H, 25 kts (force 6) nécessitant qu’on barre en laissant le pilote au repos. On navigue sous GV à 2 ris et trinquette seule (le génois est roulé). Alors qu’on se prélasse dans le cockpit, on se prend une belle douche qui trempe tout le monde. A 18 H 30, Pierre décide de nous dérouter vers La Corogne en attendant que passe ce petit coup de « vent frais ».
Vendredi 29/06
Le vent revient à 20 kts après 23 H. Soirée magique lors de mon quart de 23 H à 1 H, sous un ciel étoilé avec la lune qui éclaire une mer d’argent ! Lors de mon second quart, de 5 H à 7 H, le vent est revenu à 25 kts et se maintiendra, sous un bon soleil jusqu’à l’entrée, dans la marina de La Corogne peu après 15 H 30.
Après la douche bienvenue, c’est, en fin de journée, une visite en ville, très animée comme il se doit en Espagne passé 19 H. En revenant vers la marina, nous assistons à la Fête de la San Juan organisée par l’ayutamiento avec la collaboration de l’armée ( ! ). Plus tard, on est retourné en ville pour diner de quelques « raciones » avec une bouteille de Ribeiro pour fêter mon anniversaire !
Mais auparavant, nous avions consulté sur Internet au bureau de la marina les fichiers Grib pour les jours suivants et, à priori, le vent devrait baisser en tournant au Nord, nous permettant d’envisager de repartir demain dans la journée.

Christian
http://parcourir-le-monde.com

View more external

Commentaires

    You can or this trail