Difficulté technique   Modéré

Durée  6 hours 4 minutes

Coordonnées 5308

Uploaded 6 septembre 2016

Recorded septembre 2016

-
-
91 m
10 m
0
16
33
65,34 km

Vu 749 fois, téléchargé 0 fois

près de Drummondville, Québec (Canada)

Drummondville (API : /dʁɔmɔndvil/) est une ville québécoise (Canada) située dans la municipalité régionale de comté de Drummond, dans la région du Centre-du-Québec dont elle est le chef-lieu2. Elle est située à 107 kilomètres au nord-est de Montréal.

Histoire
Drummondville, anciennement Drummond, a été fondée en juin 1815 par le lieutenant-colonel Frederick George Heriot sur les bords de la rivière Saint-François. On voulait y installer des soldats démobilisés à la suite de la guerre de 1812 et y assurer une présence vigilante sur une des voies d'accès importantes au cœur du Québec, afin de prévenir toute possible invasion de l'armée américaine.
Drummondville ne prit vraiment son essor qu'après la construction, en 1920, de la centrale hydro-électrique de la Chute Hemmings, qui favorisa une croissance industrielle soutenue.
Située au cœur de la plaine Montérégienne, entre Montréal, Québec, Sherbrooke et Trois-Rivières, Drummondville est à la croisée du carrefour routier le plus important du Québec et sa position géographique favorable lui a permis de développer son industrie textile - malheureusement en déclin depuis quelques années. Les efforts du milieu et de la Société de Développement Économique de Drummondville (CLD Drummond) ont cependant permis à l'économie locale de se diversifier au cours des 20 dernières années pour devenir un modèle de développement pour le Québec. En éducation. Drummondville est couverte par la Commission scolaire des Chênes comptant 34 écoles primaires, 5 écoles secondaires dont un collège privé, un centre de formation professionnelle (plusieurs pavillons) et un centre de formation générale des adultes. On y trouve aussi un collège privé et un CÉGEP (Collège d'Étude Générale Et Professionnelle) qui dessert les besoins en éducation de la région.




Origine du nom
La ville de Drummondville a été nommée en l'honneur de Sir Gordon Drummond, général pendant la guerre de 1812, administrateur du Haut-Canada de 1813 à 1815 et administrateur intérimaire de l'Amérique du Nord britannique de 1815 à 1816.

Attraits
Appelée Capitale de l’Expression et des Traditions, Drummondville présente des attraits touristiques centrés sur les cultures d'hier et d'aujourd'hui. Les principales attractions sont le Village Québécois d'antan, le Festival de la Poutine organisé en août par Les Trois Accords et le Mondial des Cultures (anciennement le Festival mondial de folklore), qui a lieu à chaque année dans le parc Woodyatt. Le spectacle Ao La Légende a dû terminer ses opérations en 2010. Le spectacle et l'ancien spectacle, Légendes Fantastiques, ont été présentés de 1998 à 2010 (plus de 500 représentations).
Le théâtre d'été assuré par Gilles Latulippe, D'arbre en arbre Drummondville, le Musée Populaire de la Photographie, l'église catholique St-Frédéric et l'église protestante St-George, la Maison des Arts Desjardins, le Moulin à laine d'Ulverton et plusieurs cabanes à sucre sont aussi du lot des principaux points de mire de la ville. On compte également, mises à part ces attractions, l'Autodrome Drummond, qui présente des courses tout au long de la saison estivale, l'équipe de hockey des Voltigeurs de Drummondville(LHJMQ), qui disputent leurs matchs locaux au Centre Marcel-Dionne, La Courvalloise, qui offre l'occasion de faire de la glissade sur tube, ainsi que divers espaces permettant de pratiquer le ski de fond et la raquette.
La ville de Drummondville est un lieu important du tourisme d'affaires. En effet, Drummondville compte deux centres majeurs pour les réunions et congrès : le Best Western Universel et l'Hôtel & Suites Le Dauphin. Les différents hôtels de la ville offrent plus de 600 chambres et on retrouve, dans la ville, bon nombre de restaurants de tous genres. Le positionnement stratégique de la ville, qui se situe à mi-chemin entre Montréal, Québec, Trois-Rivières et Sherbrooke, n'est par ailleurs pas étranger au succès que remporte la ville en affaires. D'ailleurs la ville de Drummondville vient d'inaugurer son tout nouveau centre de foire, Le Centrexpo Cogéco (100 000 pieds carrés).
Drummondville se trouve au sud du fleuve Saint-Laurent. Elle fait partie des principales villes qui permettent de réaliser un circuit touristique entre Montréal et Québec. Aussi la compte-t-on parmi les différents circuits touristiques offerts dans le Québec du Sud, circuits qui permettent aux visiteurs de découvrir les traditions québécoises, la culture et la bonne gastronomie du terroir. C'est à Drummondville que l'on retrouve notamment le restaurant Le Roy Jucep, présumé inventeur de la poutine.

Réseau routier
Le multiplex 20/55, passant au nord-ouest de Drummondville (sorties 173 à 210). L'autoroute 20 fait aussi partie de la route Transcanadienne.
L'autoroute 20, la Route Transcanadienne, passe à l'ouest et au nord de la ville, traversant la rivière Saint-François, en possédant 5 sorties vers la ville, soit les sorties 173 (A-55), 175 (route 143 nord, Saint-Bonaventure), 177 (Centre-ville, route 143 (Boul. Saint-Joseph)), 179 (chemin du Golf) et 181 (boulevard Foucault). L'autoroute 55, quant à elle, passe au sud de la ville, et les sorties 116 (route 139), 122 (boulevard Jean-de-Brébeuf) et 125 (Centre-ville, route 122 (rue Saint-Pierre) relient la 55 à Drummondville.
La route 143 est la principale artère commerciale de la ville, traversant la ville sur une orientation nord-ouest / sud-est. Elle prend le boulevard Saint-Joseph et la section du boulevard Lemire au nord de la 20. La route 122 prend la rue Saint-Pierre (depuis Saint-Germain-de-Grantham), puis quitte Drummondville vers Saint-Cyrille-de-Wendover vers le nord-est en empruntant la rue Saint-Georges et le boulevard de l'Université. Les autres artères importantes de la ville sont: le boulevard Lemire, la rue Janelle et le boulevard Mercure.
Drummondville, étant située à la jonction des autoroutes 20 (Route Transcanadienne) et 55, est située à exactement 102 kilomètres de centre-ville de Montréal (90 kilomètres de l'île) et à 148 kilomètres du centre-ville de Québec (135 kilomètres des ponts de Québec) via l'autoroute 20. Elle est aussi située à 72 kilomètres de centre de Sherbrooke, accessible par l'autoroute 55 sud. Trois-Rivières est situé 77 kilomètres de Drummondville via les autoroutes 20 et 55 nord.
Sur l'autoroute 20, Drummondville n'est pas indiquée sur les panneaux routiers (excepté sur ceux de distance), même si Drummondville est la principale ville entre Montréal et Québec. Toutefois, sur l'autoroute 55 nord (depuis Sherbrooke), Drummondville est indiquée sur les panneaux routiers 3.

Aéroport
L'aéroport de Drummondville est situé au nord-est de Saint-Nicéphore, à 10 kilomètres au sud-est du centre de Drummondville.

(Cf. https://fr.wikipedia.org/wiki/Drummondville)
Nicolet est une ville du Québec (Canada) située dans la municipalité régionale de comté de Nicolet-Yamaska dont elle est le chef-lieu, et la région administrative du Centre-du-Québec1. La ville est aussi un évêché et abrite l'École nationale de police du Québec. Elle est partiellement incluse dans la réserve de la biosphère du Lac-Saint-Pierre.
Le recensement de 2006 y dénombre 7827 habitants.

Toponymie
Le nom de Nicolet commémore Jean Nicolet (vers 1598-1642), explorateur et commis d'épicerie de la compagnie des Cent-Associés. Il explora la région des Grands Lacs jusqu'au Mexique. Bien que celui-ci n'ait jamais habité cet endroit, il a exploré l'endroit durant les sept années qu'il résidait à Trois-Rivières. L'endroit est aussi connu en abénaqui sous le nom de pinguin ou Pithiganek, qui signifie « l'entrée »3.

Géographie
Article connexe : Géographie du Québec.
Nicolet est située à 140 km au nord-est de Montréal et à 20 km au sud-ouest de Trois-Rivières. Le territoire de 96,11 km2 est situé dans la région administrative du Centre-du-Québec et la MRC de Nicolet-Yamaska. Elle partage ses limites avec les villes de Trois-Rivières et Bécancour, les municipalités de Grand-Saint-Esprit, Sainte-Monique, La Visitation-de-Yamaska et Baie-du-Febvre.
La ville est située dans les Basses-terres du Saint-Laurent. Le relief de Nicolet est généralement plat, avec une légère pente allant du nord vers le sud. Il est entrecoupé par les vallées de la rivière Nicolet et la rivière Nicolet Sud-Ouest sur un axe nord-ouest / sud-est. L'altitude va de 3 m au niveau du lac Saint-Pierre et du fleuve Saint-Laurent à 52 m près de La Visitation-de-Yamaska. La ville est située à la limite est du lac Saint-Pierre. Le sous-sol est composé de schiste, de grès et de calcaire datant de l'Ordovicien supérieur4.
Nicolet est située sur la route 132, qui traverse la ville selon un axe est-ouest et qui la relie à Bécancour et Sorel-Tracy. Elle est aussi située à l'extrémité nord de la route 259. Nicolet n'est pas reliée à un service de transport en commun.

Protection du territoire
Article connexe : Lac Saint-Pierre.
La partie à l'est de la rivière Nicolet et au nord de la route 132 fait partie de la réserve de la biosphère du lac Saint-Pierre. Cette réserve, créée en 2000 vise la protection du lac Saint-Pierre, dont 12 % du territoire est demeuré sauvage, tout en permettant aux humains vivant à l'intérieur de vivre en harmonie. Le lac est aussi une halte migratoire importante pour les oiseaux et est reconnu comme site Ramsar. Le refuge d'oiseaux de Nicolet, qui est en partie dans la ville, est considéré comme aire centrale de la réserve5.
En plus de la réserve, on retrouve dans la ville le parc écologique de l'Anse du Port situé sur la rive du Saint-Laurent. À l'aide d'un sentier de 823 m de long, ce parc permet de traverser les marais et d'atteindre le fleuve6.
Dans le secteur urbain, on y retrouve deux réserves naturelles en milieu privé, soient les réserves naturelles du Boisé-des-Sœurs-de-l’Assomption et du Boisé-du-Séminaire. La ville loue les deux terrains dans le but d'y aménager un parc urbain7.
Histoire[modifier | modifier le code]
Article connexe : Histoire du Québec.
En 1668, Pierre Mouet sieur de Moras 8 s'établit sur l'île qui porte son nom et construit son manoir seigneurial. Jean Talon concéda la seigneurie de Nicolet à Arnoult de Bois de Loubias en 1672. La seigneurie fut acquise en 1673 par Michel Cressé puis en 1696 par Jean-Baptiste Poulin de Courval. La mission Saint-Jean-Baptiste fut fondée en 1701. Une chapelle fut construite en 1710 sur le terrain de Jacques Daniau et un presbytère fut ajouté en 1722. Nicolet obtint un curé résident en 1729. La seconde église fut construite entre 1734 et 1740. Les premiers colons Acadiens arrivèrent à Nicolet en 1756, à la suite de la déportation des Acadiens. La troisième église fut construite entre 1781 et 1784. La première école élémentaire ouvrit ses portes en 1801.

l'École nationale de police.

Le Séminaire de Nicolet, troisième collège classique du Bas-Canada, ouvrit ses portes en 1803. La paroisse Saint-Jean-Baptiste de Nicolet fut érigée canoniquement en 1831. La quatrième église fut construite en 1873. Le clocher s'effondra peu après mais ne put être reconstruit à cause de la faiblesse de la structure. Le siège épiscopal de Nicolet fut établi en 1885.
En 1887, les Frères des Écoles chrétiennes fondèrent l'Académie commerciale. La construction de la deuxième cathédrale commença en 1897 mais une partie de l'édifice s'effondra en 1899. Le 21 juin 1906, un incendie détruisit un quartier de la ville comprenant les deux cathédrales et la Maison-mère des Sœurs de l'Assomption. Le nouveau siège-social des Sœurs de L'Assomption et l'École normale pour jeunes filles furent inaugurées en 1908. L'École d'agriculture fut fondée en 1938 au Séminaire de Nicolet. Un centre d'essais des Forces canadiennes fut établi en 1952.
Le 21 mars 1955, un incendie détruisit 35 immeubles9 et jeta 75 familles à la rue. Une place porte maintenant l'odonyme « Place du 21-Mars » en mémoire de cette tragédie.
Le 12 novembre 1955, un glissement de terrain des berges de la rivière Nicolet détruisit l'Académie commerciale et une partie de l'évêché. La cathédrale dut être démolie. Une rue porte maintenant le nom de « rue du 12-Novembre » en mémoire de cet effondrement. La rue en question longe la rivière Nicolet, là où a eu lieu l'éboulement. La cathédrale actuelle fut inaugurée en 1963.
L'atelier et maison Rodolphe-Duguay ont été construits respectivement en 1854 et 192710. L'ancienne bâtisse du Séminaire de Nicolet abrite l'école nationale de police du Québec depuis 1968.

Démographie
Article connexe : Démographie du Québec.
Évolution de la population de Nicolet11
Municipalités 1991 1996 2001 2006
Nicolet 4 789 4 352 7 92812 7 827
Nicolet-Sud 396 367
Saint-Jean-Baptiste-de-Nicolet 2 751 3 076
La population de Nicolet était de 7 827 habitants en 2006 et de 7 928 habitants en 2001, soit une diminution de 1,3 % en 5 ans2. Cependant, il faut souligner ici le phénomène de la diminution des communautés religieuses. Très importante dans le portrait démographique nicoletain, ces dernières ont considérablement diminuées avec les années. Pour les langues, 99 % des habitants de la ville ont pour langue maternelle le français. Le 1 % restant comprend les locuteurs de l'anglais, du portugais et du vietnamien13.
66,2 % de la population de Nicolet est urbaine14. La population de la région urbaine de Nicolet est de 5 180 en 2006, pour une superficie de 5,96 km2 et une densité de 869,1 hab./km215.

Éducation
L'école primaire Curé-Brassard, située sur le boulevard Louis-Fréchette, accueille les élèves de la maternelle à la sixième année. L'école secondaire Jean-Nicolet, située sur la rue Monseigneur-Brunault, accueille les élèves du secondaire 1 à 5. Le Collège Notre-Dame-de-l'Assomption (CNDA) , situé sur la rue Saint-Jean-Baptiste, est une école secondaire privée mixte.
Au niveau de l'éducation supérieure, Nicolet possède l'École nationale de police du Québec et l'École d'agriculture de Nicolet. Trois-Rivières, située à une vingtaine de kilomètres de Nicolet, possède d'autres collèges et une université.

Religion
Cathédrale Saint-Jean-Baptiste de Nicolet
La ville possède la Cathédrale Saint-Jean-Baptiste de Nicolet et le diocèse de Nicolet.

(Cf. https://fr.wikipedia.org/wiki/Nicolet)
  • Photo de Km 0 Drummondville
Km 0 Drummondville
  • Photo de Km .2 JCT St-Joseph vs Richard
  • Photo de Km .2 JCT St-Joseph vs Richard
  • Photo de Km .2 JCT St-Joseph vs Richard
Km .2 JCT St-Joseph vs Richard
  • Photo de Km 1 de l'Émissaire
  • Photo de Km 1 de l'Émissaire
Km 1 de l'Émissaire
  • Photo de Km 3.1 JCT Route verte 4
  • Photo de Km 3.1 JCT Route verte 4
Km 3.1 JCT Route verte 4
  • Photo de Km 8 Chemin du Golf O
Km 8 Chemin du Golf O
  • Photo de Km 8.7 Parking
Km 8.7 Parking
  • Photo de Km 8.7 Parc du Sanctuaire St-Majorique
  • Photo de Km 8.7 Parc du Sanctuaire St-Majorique
Km 8.7 Parc du Sanctuaire St-Majorique
  • Photo de Km 8.8 Halte vélo
  • Photo de Km 8.8 Halte vélo
Km 8.8 Halte vélo
  • Photo de Km 9 Route verte 4 Pont
Km 9 Route verte 4 Pont
  • Photo de Km 11 Trail
  • Photo de Km 11 Trail
Km 11 Trail
  • Photo de Km 11.1 Pont
Km 11.1 Pont
  • Photo de Km 12.2 Halte Rivière
  • Photo de Km 12.2 Halte Rivière
  • Photo de Km 12.2 Halte Rivière
Km 12.2 Halte Rivière
  • Photo de Km 14.2 Piste en forêt
  • Photo de Km 14.2 Piste en forêt
Km 14.2 Piste en forêt
  • Photo de Km 16.1 Traverse
Km 16.1 Traverse
  • Photo de Km 16.4 Piste sur route
Km 16.4 Piste sur route
  • Photo de Km 19.1 Route et Champ de blés
  • Photo de Km 19.1 Route et Champ de blés
  • Photo de Km 19.1 Route et Champ de blés
Km 19.1 Route et Champ de blés
  • Photo de Km 20.2 Maisons et Rivière
  • Photo de Km 20.2 Maisons et Rivière
  • Photo de Km 20.2 Maisons et Rivière
Km 20.2 Maisons et Rivière
  • Photo de Km 23.1 Arbres
  • Photo de Km 23.1 Arbres
  • Photo de Km 23.1 Arbres
Km 23.1 Arbres
  • Photo de Km 29.8 Rivière St-François
  • Photo de Km 29.8 Rivière St-François
  • Photo de Km 29.8 Rivière St-François
Km 29.8 Rivière St-François
  • Photo de Km 32.3 Pont aux Vaches
  • Photo de Km 32.3 Pont aux Vaches
Km 32.3 Pont aux Vaches
  • Photo de Km 32.7 vers St-François-du-Lac
  • Photo de Km 32.7 vers St-François-du-Lac
  • Photo de Km 32.7 vers St-François-du-Lac
Km 32.7 vers St-François-du-Lac
  • Photo de Kim 37.5 JCT Route 132
  • Photo de Kim 37.5 JCT Route 132
  • Photo de Kim 37.5 JCT Route 132
Kim 37.5 JCT Route 132
  • Photo de Km 37.6 Pont David-Laperrière
  • Photo de Km 37.6 Pont David-Laperrière
  • Photo de Km 37.6 Pont David-Laperrière
  • Photo de Km 37.6 Pont David-Laperrière
Km 37.6 Pont David-Laperrière
  • Photo de Km 37.9 Pierreville
  • Photo de Km 37.9 Pierreville
  • Photo de Km 37.9 Pierreville
  • Photo de Km 37.9 Pierreville
  • Photo de Km 37.9 Pierreville
Km 37.9 Pierreville
  • Photo de Km 42 JCT Route 132 vs Ste-Anne
  • Photo de Km 42 JCT Route 132 vs Ste-Anne
Km 42 JCT Route 132 vs Ste-Anne
  • Photo de Kim 41.3 Ste-Anne
Kim 41.3 Ste-Anne
  • Photo de Km 44.8 JCT Route de la ligne
  • Photo de Km 44.8 JCT Route de la ligne
Km 44.8 JCT Route de la ligne
  • Photo de Km 45.1 JCT Rang Pays-Brulé
  • Photo de Km 45.1 JCT Rang Pays-Brulé
  • Photo de Km 45.1 JCT Rang Pays-Brulé
Km 45.1 JCT Rang Pays-Brulé
  • Photo de Km 50.6 JCT Route 255
  • Photo de Km 50.6 JCT Route 255
  • Photo de Km 50.6 JCT Route 255
Km 50.6 JCT Route 255
  • Photo de Km 57.3 Village de Nicolet
  • Photo de Km 57.3 Village de Nicolet
  • Photo de Km 57.3 Village de Nicolet
Km 57.3 Village de Nicolet
  • Photo de Km 60.3 Piste sur route
  • Photo de Km 60.3 Piste sur route
  • Photo de Km 60.3 Piste sur route
Km 60.3 Piste sur route
  • Photo de Km 61.5 Route et champs
  • Photo de Km 61.5 Route et champs
  • Photo de Km 61.5 Route et champs
Km 61.5 Route et champs
  • Photo de Kim 65 Pont Pierre-Roy
  • Photo de Kim 65 Pont Pierre-Roy
Kim 65 Pont Pierre-Roy
  • Photo de Km 65.3 Nicolet
  • Photo de Km 65.3 Nicolet
  • Photo de Km 65.3 Nicolet
Km 65.3 Nicolet

Commentaires

    You can or this trail