Difficulté technique   Modéré

Durée  2 hours 26 minutes

Coordonnées 1598

Uploaded 28 juillet 2015

Recorded juillet 2015

-
-
36 m
12 m
0
4,9
9,8
19,56 km

Vu 930 fois, téléchargé 1 fois

près de Saint-Jean-sur-Richelieu, Quebec (Canada)

Saint-Jean-sur-Richelieu est une ville du Québec, au Canada, située dans la MRC du Haut-Richelieu en Montérégie1.
Le décret de la population 2014 y dénombre 94 636 habitants2, ce qui en fait la seconde plus grande ville en Montérégie derrière Longueuil.

Histoire
Les débuts : une colonisation ralentie par un rôle stratégique de défense (1666-1790)

En 1666, un premier fort en bois, le fort Saint-Jean, est érigé sur la rive de la rivière Richelieu à l'initiative d'Alexandre de Prouville de Tracy3. Une première paroisse, Saint-Jean-l'Évangéliste, est fondée en 1667. Elle est nommée en l'honneur de l'évangéliste Jean de Patmos et Armand Jean du Plessis de Richelieu, cardinal français et ministre de Louis XIII3. Elle dessert le noyau urbain qui s’est constitué à l’intérieur des fortifications 4. Une première urbanisation à l’extérieur du fort se produit vers 1750 5, et le noyau villageois naissant est consolidé entre 1776 et 1786 par l’arrivée massive de Loyalistes. Un faubourg se forme le long de la route menant à Chambly (aujourd’hui la rue Richelieu), et celui-ci est nommé «The Rookery». À cette époque, déjà, nous y retrouvons tavernes, auberges, artisans et magasins 4. C’est donc un début d’activité commerciale pour la future rue Richelieu. En 1787, le commerce du bois est libéralisé et, en 1794, le commerce dans son entier. Des entrepôts sont alors construits le long de ce chemin et des quais sont jetés sur la rivière 4. L’activité portuaire était complétée, depuis 1776, par un chantier naval sur le site du fort. Plusieurs expéditions militaires contre les États-Unis partaient de ce point 6. En 1790, David Alexander Grant, Baron de Longueuil, renomme la ville Dorchester et y prévoit une première trame orthogonale de 16 îlots (quatre par quatre). Ces îlots existent toujours aujourd'hui et sont délimités de l'ouest à l'est par les rues Laurier, Longueuil, Jacques-Cartier Nord, Champlain et Richelieu et, du sud au nord, par les rues Frontenac, Saint-Georges, Saint-Jacques, Saint-Charles et Foch. Par la suite, la vocation portuaire et commerciale de la rue Richelieu est confirmée par l’établissement progressif des institutions civiques plus à l’ouest, sur la seconde terrasse, près des actuelles rues Longueuil et Jacques-Cartier.

Essor et industrialisation (1790-1876)
La ville prend pleinement son essor au dix-neuvième siècle avec le développement des transports : les diligences en provenance de Montréal s’arrêtent aux hôtels de la rue Richelieu, un chemin s’ouvre vers les Cantons-de-l’Est en 1797 et un premier pont est construit sur le Richelieu en 1827, coin Saint-Charles et du Quai, remplaçant le service de traversier établi entre Saint-Jean et Iberville par les frères Mott dès 1797. Le commerce entre le Canada et les États-Unis provoque à Saint-Jean la construction du premier chemin de fer canadien en 1836, qui relie la ville à La Prairie, près de Montréal. Rappelons que le Richelieu relie Saint-Jean et New York par le biais du lac Champlain et de la rivière Hudson. Le port de Saint-Jean se hisse même au 4e rang quant au commerce au Canada. En 1843, l’activité s’intensifie encore avec l’inauguration du canal de Chambly 7, qui rend le Richelieu navigable sur toute sa longueur 4. Montréal et Saint-Jean sont ensuite reliées aux États-Unis par voie ferroviaire dès 1853. Les activités portuaires diminuent donc à Saint-Jean au détriment de Montréal, mais plusieurs manufactures de céramique, entre autres, s’établissent le long de ces voies. Ces manufactures ont valu à Saint-Jean le surnom de capitale canadienne de la poterie et de la céramique. En juin 1860 paraît Le Canada français, un des plus vieux journaux francophones d'Amérique, qui n'a jamais cessé de publier jusqu'à ce jour. En 1876, un incendie détruit la rue Richelieu. Celle-ci est totalement reconstruite avec le visage qu’on lui connaît aujourd’hui.

Croissance et redéfinition (1876-...)
Au cours de la fin du dix-neuvième siècle et dans la première moitié du vingtième, la ville continue sa croissance, les faubourgs devenant des quartiers. L’avènement de l’usine Singer en 1906 marque le début de la véritable diversification industrielle de Saint-Jean-sur-Richelieu, qui prend de plus en plus les atours d’une capitale régionale. L’ouverture du Collège Militaire Royal du Canada en 1952 et les développements de la base des forces canadiennes au cours de la Seconde guerre mondiale et en 1970 ont que confirmé la position de Saint-Jean-sur-Richelieu en tant que ville-garnison. Aujourd’hui, Saint-Jean est toujours une ville-centre, offrant emplois et services à la très grande majorité de sa population. La proximité de Montréal accroit la tendance à l’urbanisation vers le nord-ouest de la ville, et les pôles économiques suivent cette tendance, au détriment du centre-ville.
Après une légère périclitation vers le début des années 1990, Saint-Jean-sur-Richelieu semble maintenant sur une nouvelle voie de prospérité, attirant chaque année davantage de jeunes familles et d'industries. Le secteur touristique y est aussi bien développé grâce à l'International de montgolfières, le plus important événement du genre au Canada.
L'actuelle municipalité est issue de la fusion, en 2001, des villes de Saint-Jean-sur-Richelieu, d'Iberville et de Saint-Luc, de la municipalité de L’Acadie et de la paroisse de Saint-Athanase.

Chronologie johannaise
• 1609. Champlain remonte le Richelieu5.
• 1666. Le premier Fort Saint-Jean est construit par le Régiment de Carignan-Salières5.
• 1710. Les terres où se trouve aujourd'hui la ville sont concédées au Baron de Longueuil5.
• 1747. La route qui relie Saint-Jean à La Prairie est construite5.
• 1748. Le Fort Saint-Jean est reconstruit5.
• 1760. Le Fort Saint-Jean est déserté et brûlé durant la nuit du 29 au 30 août5.
• 1764. Gabriel Christie et Moses Hazen achètent la partie de la Baronnie de Longueuil adjacente à la rive ouest du Richelieu ainsi que la seigneurie de Bleury5.
• 1775. Lors d'une bataille s'étant déroulée sur le site de l'actuel club de golf de Saint-Jean, le général américain Montgomery est repoussé par le capitaine De Lorimier5.
• 1775. 3 novembre. Capitulation du Fort Saint-Jean face aux troupes américaines après 45 jours de siège5.
• 1776. Construction du blockhaus d'Iberville. Il servait à protéger le Fort Saint-Jean8.
• 1797. Un traversier relie les deux rives du Richelieu entre Saint-Jean et Iberville5.
• 1814. Construction, à Saint-Luc, des casernes de Blairfindie8.
• 1816. Construction de l'église St. James5.
• 1826. Construction du premier pont entre Saint-Jean et Iberville, le pont Jones5.
• 1832. Félix-Gabriel Marchand, premier ministre du Québec de 1897 à 1900, naît à Saint-Jean5.
• 1836. Inauguration du premier chemin de fer canadien, qui relie le Richelieu au Saint-Laurent entre Saint-Jean et La Prairie5.
• 1839. Construction des bâtiments actuels du Fort Saint-Jean, situés autour de l'ancienne place d'Armes8.
• 1843. Ouverture du Canal de Chambly, entre Saint-Jean et Chambly5.
• 1845. Création de la municipalité de paroisse de Saint-Jean-l'Évangéliste5.
• 1848. Création de la municipalité du village de Saint-Jean5.
• 1850. Fondation de l'académie de Saint-Jean, qui deviendra le Cégep Saint-Jean-sur-Richelieu en 19685.
• 1856. La municipalité du village de Saint-Jean reçoit son statut de Ville5.
• 1858. Construction de l'édifice de la place du Marché5.
• 1860. Fondation du journal «Le Franco Canadien», par Charles Laberge, Félix-Gabriel Marchand et Isaac Bourguignon. Ce périodique fusionnera avec le Canada Français en 18955.
• 1868. Les Sœurs Grises fondent ce qui deviendra le premier hôpital de Saint-Jean5.
• 1872. Le premier aqueduc de la ville est construit5.
• 1873. Fondation de la banque de Saint-Jean, qui fermera en 19085.
• 1876. Un grand incendie détruit la rue Richelieu et le côté est de la rue Champlain au centre-ville5.
• 1887. La Bell Telephone Company s'établit à Saint-Jean et y instaure le premier service téléphonique5.
• 1911. Fondation du Séminaire de Saint-Jean (plus tard incorporé au Cégep).
• 1916. Inauguration du pont Gouin, en remplacement du pont Jones5.
• 1916. La Ville de Saint-Jean obtient son statut de Cité5.
• 1922. Fondation de l'école d'infirmières de Saint-Jean5.
• 1933. Érection du diocèse de Saint-Jean-de-Québec, dont Saint-Jean devient le siège5.
• 1952. Fondation du Collège militaire royal de Saint-Jean5.
• 1959. Création de la bibliothèque municipale5.
• 1966. Inauguration du pont Félix-Gabriel Marchand5.
• 1968. Création du Cégep Saint-Jean-sur-Richelieu5.
• 1970. La Cité de Saint-Jean et la municipalité de paroisse de Saint-Jean-l'Évangéliste fusionnent pour former la Ville de Saint-Jean, qui devient Saint-Jean-sur-Richelieu en 19785.
• 1984. Création du Festival de montgolfières du Haut-Richelieu, devenu en 2001 l'International de montgolfières de Saint-Jean-sur-Richelieu. Ce festival attire pas moins de 300 000 personnes chaque année et fait rayonner la ville à travers le monde9.
• 2001. Fusion des villes de Saint-Jean-sur-Richelieu, Saint-Luc et Iberville, de la municipalité de L'Acadie et de la paroisse de Saint-Athanase.
• Mai 2011 : La ville subit les effets des inondations du bassin du lac Champlain et de la rivière Richelieu10.
Octobre 2014 : Un sympathisant de l'État Islamique Martin «Ahmad» Rouleau renverse deux militaires dans un stationnement (en), en tuant un. Il est abattu quelques minutes plus tard par la police municipale11. Cet événement s'est produit deux jours avant une fusillade est provoqué au parlement d'Ottawa.

Réseau routier
La ville de Saint-Jean-sur-Richelieu est située à la confluence de nombreuses voies routières, autoroutières et ferroviaires.
L'autoroute 35 constitue la pierre angulaire de réseau routier de Saint-Jean-sur-Richelieu. Elle possède 6 échangeurs menant vers la ville, soit les sorties 39 (route 104, ancienne sortie 3), 42 (route 133, ancienne sortie 6), 43 (route 223, 45 (route 219, rue Pierre-Caisse), 47 (route 104, boulevard Saint-Luc) et 50 (Chemin Saint-André). Une fois complétée en 2017, elle connectera directement Saint-jean au Vermont, aux États-Unis, et à Montréal et à l'autoroute des Cantons-de-l'est. La route 104, le boulevard Saint-Luc, est situé dans l'ancienne ville de Saint-Luc, desservant le quartier sous un boulevard urbain à 4 voies séparées excepté un petit tronçon près de l'église. Elle se poursuit vers l'ouest vers La Prairie. De plus, la 104 forme un multiplex avec la 35 entre les sorties 47 et 39, puis se continue vers l'est vers Mont-Saint-Grégoire. La route 223, le boulevard du Séminaire, est la principale artère commerciale de Saint-Jean, traversant la ville du nord au sud, suivant la rive ouest de la rivière Richelieu. La route 219, quant à elle, quitte la ville par le sud-ouest vers Napierville, alors qu'elle est la suite de la rue Pierre-Caisse, ainsi que le chemin Grand-Bernier. De plus, la route 133 est le chemin des Patriotes, étant située au nord d'Iberville, vers Chambly en suivant la rive est de la rivière Richelieu. Elle quitte la ville par le sud vers Henryville et la frontière Canado-Américaine, et est une route extrêmement empruntée, car elle est le seul lien entre Saint-Jean et les États-Unis.
(Cf. https://fr.wikipedia.org/wiki/Saint-Jean-sur-Richelieu)



Chambly est une ville située dans la MRC de la Vallée-du-Richelieu en Montérégie, au Québec, au Canada1. On y dénombre 25 571 habitants en 2011.
Chambly est aussi la ville dominante de la division de recensement du Bassin de Chambly qui compte trois autres villes soit: Ville de Carignan, Ville de Richelieu et Saint-Mathias-sur-Richelieu pour un total de près de 40 000 citoyens aujourd'hui.
Elle est située à la sortie 22 sur l'autoroute 10. Chambly est renommée pour son fort, ses écluses, son canal et sa bière blanche brassée par Unibroue.

Toponymie
Le toponyme Chambly, toujours utilisé au cours des années, provient de Jacques de Chambly (1640?-1687) qui était capitaine du régiment de Carignan-Salières et à qui fut concédée la seigneurie qui portera son nom. C'est ce capitaine qui construisit le fort Saint-Louis, en 1665 sur ordre de Louis XIV, sur la rive de la rivière Richelieu, fort qui deviendra ultérieurement le fort Chambly. La seigneurie de Chambly, fut octroyée à Jacques de Chambly. Le fort tomba aux mains des Anglais, puis des Américains durant la guerre de 1812-14, avant d'être reprise par Charles-Michel de Salaberry, le héros de Châteauguay.

Histoire
Fort Chambly, vers 1840.
Créée en 1849, la municipalité de Chambly proprement dite est d'abord connue comme municipalité de village de Chambly-Canton. En 1855, des mutations territoriales sont perpétrées puisque le village de Chambly-Bassin ou Bassin-de-Chambly est officiellement créé. Le père Pierre-Marie Mignault a eu une place importante dans le développement du territoire et de la construction de l'église Saint-Joseph de Chambly.
En 1952, Chambly-Canton devient ville de Fort-Chambly et Chambly-Bassin devient ville de Chambly. Ces deux villes fusionneront en 1965 sous le nom et le statut de cité de Chambly.

Lieux et monuments
Le fort Chambly est situé sur la rive gauche de la rivière Richelieu au Québec. Au pied des rapides de Chambly, il constitue l'un des plus importants vestiges de l’architecture militaire des XVIIe et XVIIIe siècles ; il s’inspire des principes des fortifications françaises à la Vauban.
Désigné lieu historique national en 1920, le fort Chambly est aujourd'hui un lieu d'interprétation qui rappelle l'histoire militaire et sociale de la vallée du Richelieu, de 1665 à 1760.

Patrimoine religieux
• Église Saint-Joseph de Chambly. Située au 164 rue Martel dans la ville de Chambly, elle a été construite de 1880 à 1881. La paroisse avait été fondée en 1665.
Article détaillé : Église Saint-Joseph-de-Chambly.
. Statue du Sacré-Cœur de Jésus, érigée face à l'église Saint-Joseph de Chambly. Cette nouvelle statue a été érigée en 1999 par les Amis du Sacré-Cœur et du Patrimoine en souvenir du centenaire de la consécration du monde au Sacré-Cœur de Jésus.
• Église Très-Saint-Cœur-de-Marie, située au 2390 rue Bourgogne dans la ville de Chambly, construite de 1949 à 1950.
• Église Saint-Stephen, anglicane, située au 2000 rue Bourgogne à Chambly proche du cimetière. Elle a été érigée en 1820 sur le terrain militaire proche du fort, pour desservir aussi bien les militaires que la population anglophone de Chambly. Elle a été construite de 1820 à 1822. Elle est classée comme ayant une architecture incontournable.
L'intérieur, simple et sobre, renferme un trésor : un orgue de Samuel Russel Warren qui a marqué la facture d'orgues au Canada au xixe siècle.
L'église est désignée lieu historique national du Canada depuis 1970. Elle a été classée monument historique par le gouvernement du Canada en 1965.Il y a aussi le fort de Chambly qui est l'un des bâtiment commémoratif de la ville.

Évolution démographique
1986 1991 1996 2001 2006 2011
12 869 15 893 19 716 20 342 22 6082 25 5713

Grenouille en fête
Écluses de Chambly
Au mois d’avril de chaque année a lieu ce festival unique en son genre. Le niveau d’eau de la rivière Richelieu est à son plus haut et l’eau oscille entre 4 et 8 degrés Celsius4.
Des plongeurs en apnée se laissent glisser, au gré du courant, sur les rapides de la rivière Richelieu. La descente commence au parc des Rapides pour se terminer plus bas à la hauteur du Fort Chambly, soit une distance d’environ 1,7 km. Certains descendent plus d'une dizaine de fois dans une même journée.
Le festival attire chaque année quelque 2 000 téméraires. De l’animation et des jeux agrémentent cette fin de semaine qui se veut avant tout conviviale et familiale.
Ce festival est organisé par Bassin en Fête5.

Fête Bières et Saveurs
Établi depuis 2002 aux abords du Bassin de Chambly et des rapides de la rivière Richelieu, le festival Bières et Saveurs se déroule chaque année lors de la fin de semaine de la fête du travail. Ce festival champêtre à saveur Neuve-France met en vedette une centaine d'exposants du Québec, donc près de 50 exposants du monde brassicole. À eux s'ajoute des dizaines de kiosques agroalimentaires, vignobles et cidreries en plus des restauranteurs qui offrent des élixirs et de la boustifaille tirée du terroir québécois6.
Accueillant plus de 65 000 visiteurs, répartis sur quatre jours, et permettant à une centaine d'exposants de se faire connaître, le festival Bière et Saveurs permet aussi à différents artistes de toutes catégories (magiciens, musiciens, etc.) de se produire sur le site enchanteur qu'est celui du Fort Chambly sur une des scènes disposées sur le site.
Évidemment, les enfants ne sont pas en reste avec la Seigneurie des petits, un coin du site où les jeunes enfants peuvent s'amuser, suivre des ateliers de cuisine et assister à des spectacles sous la supervision d'éducatrices spécialisées. Tout cela pour donner un peu de répit aux parents.
Ce festival est organisé par Bassin en Fête et est le plus important rassemblement brassicole du nord-est de l'Amérique5.
(Cf. https://fr.wikipedia.org/wiki/Chambly_(Québec))
  • Photo de Km 0 Pont Saint-Jean-sur-Richelieu
  • Photo de Km 0 Pont Saint-Jean-sur-Richelieu
  • Photo de Km 0 Pont Saint-Jean-sur-Richelieu
  • Photo de Km 0 Pont Saint-Jean-sur-Richelieu
  • Photo de Km 0 Pont Saint-Jean-sur-Richelieu
  • Photo de Km 0 Pont Saint-Jean-sur-Richelieu
Km 0 Pont Saint-Jean-sur-Richelieu
  • Photo de Km .1 Canal-de-Chamblay
  • Photo de Km .1 Canal-de-Chamblay
  • Photo de Km .1 Canal-de-Chamblay
  • Photo de Km .1 Canal-de-Chamblay
  • Photo de Km .1 Canal-de-Chamblay
  • Photo de Km .1 Canal-de-Chamblay
Km .1 Canal-de-Chamblay
  • Photo de Km .5 Pont tournant train
  • Photo de Km .5 Pont tournant train
  • Photo de Km .5 Pont tournant train
  • Photo de Km .5 Pont tournant train
  • Photo de Km .5 Pont tournant train
Km .5 Pont tournant train
  • Photo de Km ,7
Km ,7
  • Photo de Km 1.6 Pont Autoroute 35
  • Photo de Km 1.6 Pont Autoroute 35
  • Photo de Km 1.6 Pont Autoroute 35
  • Photo de Km 1.6 Pont Autoroute 35
Km 1.6 Pont Autoroute 35
  • Photo de Km 2.8 Pont 35
  • Photo de Km 2.8 Pont 35
Km 2.8 Pont 35
  • Photo de Km 4 Rivière Richelieu et Canal
  • Photo de Km 4 Rivière Richelieu et Canal
  • Photo de Km 4 Rivière Richelieu et Canal
Km 4 Rivière Richelieu et Canal
  • Photo de Km 5.3 Traverse
  • Photo de Km 5.3 Traverse
  • Photo de Km 5.3 Traverse
  • Photo de Km 5.3 Traverse
  • Photo de Km 5.3 Traverse
Km 5.3 Traverse
  • Photo de Km 6.2 Canal
  • Photo de Km 6.2 Canal
  • Photo de Km 6.2 Canal
Km 6.2 Canal
  • Photo de Km 7.7 Véloroute
  • Photo de Km 7.7 Véloroute
  • Photo de Km 7.7 Véloroute
Km 7.7 Véloroute
  • Photo de Km 8.5 Halte
  • Photo de Km 8.5 Halte
  • Photo de Km 8.5 Halte
Km 8.5 Halte
  • Photo de Km 9.5 Traverse
  • Photo de Km 9.5 Traverse
  • Photo de Km 9.5 Traverse
  • Photo de Km 9.5 Traverse
  • Photo de Km 9.5 Traverse
  • Photo de Km 9.5 Traverse
Km 9.5 Traverse
  • Photo de Km 10.8 Halte
  • Photo de Km 10.8 Halte
Km 10.8 Halte
  • Photo de Km 11.2 Le barrage Fryer
  • Photo de Km 11.2 Le barrage Fryer
  • Photo de Km 11.2 Le barrage Fryer
Km 11.2 Le barrage Fryer
  • Photo de Km 12 Canal
  • Photo de Km 12 Canal
Km 12 Canal
  • Photo de Km 12.3 Rivière Richelieu
  • Photo de Km 12.3 Rivière Richelieu
  • Photo de Km 12.3 Rivière Richelieu
  • Photo de Km 12.3 Rivière Richelieu
  • Photo de Km 12.3 Rivière Richelieu
  • Photo de Km 12.3 Rivière Richelieu
Km 12.3 Rivière Richelieu
  • Photo de Km 12.9 Traverse
  • Photo de Km 12.9 Traverse
  • Photo de Km 12.9 Traverse
  • Photo de Km 12.9 Traverse
  • Photo de Km 12.9 Traverse
  • Photo de Km 12.9 Traverse
Km 12.9 Traverse
  • Photo de Km 13.4 JCT Autoroute 10
  • Photo de Km 13.4 JCT Autoroute 10
  • Photo de Km 13.4 JCT Autoroute 10
Km 13.4 JCT Autoroute 10
  • Photo de Km 14.4 Canal suite
Km 14.4 Canal suite
  • Photo de Km 15.4 Montée Pont
  • Photo de Km 15.4 Montée Pont
  • Photo de Km 15.4 Montée Pont
Km 15.4 Montée Pont
  • Photo de Km 16.4 Éluses
  • Photo de Km 16.4 Éluses
  • Photo de Km 16.4 Éluses
  • Photo de Km 16.4 Éluses
Km 16.4 Éluses
  • Photo de Km 16.9 JCT Route 112
  • Photo de Km 16.9 JCT Route 112
  • Photo de Km 16.9 JCT Route 112
  • Photo de Km 16.9 JCT Route 112
Km 16.9 JCT Route 112
  • Photo de Km 17.2 Bateau Écluse
  • Photo de Km 17.2 Bateau Écluse
Km 17.2 Bateau Écluse
  • Photo de Km 17.6 Écluses
  • Photo de Km 17.6 Écluses
  • Photo de Km 17.6 Écluses
Km 17.6 Écluses
  • Photo de Km 18.5 Bateaux
  • Photo de Km 18.5 Bateaux
Km 18.5 Bateaux
  • Photo de Km 18.8 Pont levant
  • Photo de Km 18.8 Pont levant
Km 18.8 Pont levant
  • Photo de Km 18.8 L'Éclusier
  • Photo de Km 18.8 L'Éclusier
Km 18.8 L'Éclusier
  • Photo de Km 18 Marina
  • Photo de Km 18 Marina
  • Photo de Km 18 Marina
  • Photo de Km 18 Marina
Km 18 Marina
  • Photo de Km 19.2 Blanche de Chambly
  • Photo de Km 19.2 Blanche de Chambly
  • Photo de Km 19.2 Blanche de Chambly
Km 19.2 Blanche de Chambly
  • Photo de Km 19.3 Parc
  • Photo de Km 19.3 Parc
  • Photo de Km 19.3 Parc
Km 19.3 Parc
  • Photo de Km 19.4 Centre nautique
  • Photo de Km 19.4 Centre nautique
Km 19.4 Centre nautique
  • Photo de Km 19.5 Location
  • Photo de Km 19.5 Location
  • Photo de Km 19.5 Location
Km 19.5 Location
  • Photo de Km 19.5 Chambly
  • Photo de Km 19.5 Chambly
  • Photo de Km 19.5 Chambly
  • Photo de Km 19.5 Chambly
Km 19.5 Chambly

Commentaires

    You can or this trail