Durée  10 hours 47 minutes

Coordonnées 3686

Uploaded 13 juin 2015

Recorded juin 2015

-
-
2 669 m
1 280 m
0
44
89
177,7 km

Vu 3009 fois, téléchargé 86 fois

près de Imilchil, Meknès-Tafilalet (Morocco)

|
Afficher l'original
Etage mixte de vélo et de voiture. Les éléments les plus remarquables sont la descente du Todra Garganta et la traversée de la Palmeraie. Nous commençons le voyage à vélo avec une montée jusqu'au sommet du port. Nous le faisons pour une route solitaire. Au début, nous voyons des villages où la vie grouille, toutes les terres encaissées entre les ravins sont parfaitement cultivées. Le mois de juin, quand il est terminé, est le moment de la récolte, le blé a été récolté, laissant la terre jaune et les gerbes de blé empilées. Les paysans abondent dans un champ, les ânes portent encore la récolte et certaines femmes chantent pendant la pêche. Au fur et à mesure que nous montons et que nous nous éloignons du cours des rivières, le paysage devient aride et les murs nus sans végétation. Mais, au sommet du port, et avant de commencer une descente rapide et prolongée, ce paysage est grand, avec des ravins profonds et de larges canaux de rivières maintenant secs. Cette longue descente nous emmène dans les Gorges du Todra, que nous pouvons faire rapidement et confortablement sur l'asphalte, en nous recréant dans ses murs. Nous nous arrêtons dans sa partie inférieure, là où les murs semblent engloutir les maigres constructions, ce qui s’est déjà produit à une certaine occasion (voir photo).
Un peu plus de voyage et nous trouvons une autre étape importante du parcours: El Palmeral. Nous avons accès de la route à un monde qui reste le même qu’il ya plusieurs siècles. Les avenues ont détruit les ponts, et il est nécessaire de traverser la rivière à deux reprises, tout comme ses habitants. Je conseille de suivre fidèlement la piste, car il est facile de se perdre dans ce monde de sentiers et de plantations. Et c’est que la palmeraie, une surface agricole irriguée par la rivière qui la donne vie, et que les générations successives ont moulé, et pas toujours la ligne droite est la voie à suivre. Nous traversons de petites parcelles cultivées, des arbres fruitiers et des palmiers, repérant en arrière-plan une vieille kasbah en pisé. Cette tournée se termine par la découverte de Tinerhir et la nouvelle civilisation du trafic et de la circulation. Il n'y aura qu'un seul lien par voiture vers la belle ville de Boulmane Dades, terminant la route à l'hôtel Xaluca Dades, point culminant pour un itinéraire qui nous fera sentir le Maroc le plus authentique.
154. BOULMANE DADES - NEKOB PAR JBEL SAGHRO. Etage mixte de vélo et de voiture. Nous nous approchons de Boulmane Dades jusqu'au point de départ par une plaine pour entrer dans la zone montagneuse. En déchargeant les vélos, nous entamons l'ascension qui nous mènera au Jbel Saghro. Ce massif est une extension à l'est de la chaîne de montagnes Anti-Atlas, séparée de celle-ci par la vallée du Draa. Saghro dans la langue tamazight signifie une sécheresse, un nom approprié étant donné que le Jebel Saghro est la zone la plus sèche de tout le système montagneux de l'Atlas. Nous sommes dans un paysage très aride de type lunaire avec des plateaux, des pics et de vastes espaces de roches nues. Nous faisons un premier arrêt dans un petit bar, en commençant une descente difficile pour les voitures et les pierres. Nous trouverons toujours un deuxième bar, avec une petite boutique de souvenirs. Au loin, nous voyons des montagnes isolées, dans un climat d'extrême aridité, avec une poussière en suspension et souvent une brume. Progressivement, nous trouvons des petits villages, ce qui indique que nous avons quitté ces montagnes arides et avons trouvé de petits cours d'eau. Après une montée brève mais intense, nous commençons une descente rapide vers Nekob, le terrain est extrêmement sec et la montagne laisse de la place pour la plaine. Ici nous terminons la route, à l'ombre des acacias solitaires, le seul arbre qui résiste dans ces terres désolées.
Ceci, avec les numéros 151, 152 et 154, constitue un excellent voyage, qui nous fera relier le Haut Atlas à la porte des déserts du sud. Cela nous fera vivre la vie rurale, traverser des gorges et des palmeraies, ainsi que des paysages lunaires. Un Maroc profond qui ne laissera personne indifférent.
Début de la balade en vélo devant la ville. Au moment de décharger les vélos, les enfants entourent les cohes. L'un d'eux, et pendant une demi-heure sans interruption, je n'arrête pas de dire "bon jour", oui, une demi-heure de suite.
De este pueblo sale la pista que enlaza con la Garganta del Dades.

Commentaires

    You can or this trail