Durée  5 hours 4 minutes

Coordonnées 1906

Publié 5 mars 2019

Recorded février 2019

  • Rating

     
  • Information

     
  • Easy to follow

     
  • Scenery

     
-
-
1 388 m
462 m
0
11
21
42,48 km

Vu 64 fois, téléchargé 3 fois

près de Daour Hammouda, Oriental (Morocco)

|
Afficher l'original
Je cherchais un itinéraire dans le nord du Maroc qui réunirait une composante historique et un défi cycliste. Et celui de Santi Cobreros, peut combiner ces deux caractéristiques.

Nous partons de Tafersit. La route couvrira les montagnes près de la ville, révélant la plaine de Annual. Ici, en 1921, l'un des plus grands désastres de l'histoire militaire espagnole s'est produit, avec la mort aux mains des Riffiens de 18 000 soldats espagnols, dont le général Silvestre, qui les commandait.
À partir de la même sortie, nous commençons à gravir et nous allons continuer sur une distance de 12,5 km.Nous roulons sur de l’asphalte, la montée se poursuit mais est supportable. Nous gravissons de 462 mètres à 1 282, plus de 800 mètres d'altitude, sans trêve. Ce ne sera pas le point culminant de la journée, on les trouvera 100 ci-dessus, mais le moment qui marque un tournant. Nous sommes entrés dans la vallée d'Ifarni avant d'entrer dans une zone boisée.
Nous pénétrons dans une pinède qui nous donnera bientôt une vue splendide sur la plaine et la mer. La plaine est annuelle où le monument historique appelé le désastre annuel s'est produit. Au fond la mer. Et nous avons dévié pour atteindre un jalon de la journée Peña Tahuarda. Une tour de guet rocheuse dans un endroit impossible. Nous accédons à un blockhaus, une petite forteresse de pierres et de sacs de sable, dont il reste aujourd'hui peu de vestiges. Cela vaut la peine de parcourir à pied les quelques mètres qui séparent le point de vue et d’imaginer où ce serait l’ascension vers cette tour de guet, ainsi que son inutilité à l’époque des armes à feu.
Seule la descente est laissée, d'abord par la route puis par les rues de différentes localités jusqu'au retour à Tarfesit.
En bref, un itinéraire intéressant à la fois pour sa valeur sportive et historique.
IBP: 85
Temps total: 4:40:00 h
Temps en mouvement: 3:31:29 h
Le temps s'est arrêté: 1:08:31 h
Vitesse totale moyenne: 8.17 km / h
Vitesse moyenne en mouvement: 10.81 Km / h
Les étapes en vélo du voyage:
298. Environs de Melilla à vélo.
299. TAFERSIT, UNE HAUSSE ET UN HORLOGER IMPOSSIBLE.
300. CALA IRIS À TORRES DE ALCALA PASSANT À TRAVERS LE PEÑON DE VELEZ DE LA GOMERA
RUTA PEDALES DE BERBERIA:
301. PÉDALES DE BERBERIA BIKE 2019. DE MELILLA À CEUTA.
Punto en que finaliza la subida ininterrumpida.
Nous avons encerclé la montagne et maintenant nous avons une vue sur la mer. La plaine des annuelles apparaît
Peña Tahuarda est un ancien fort militaire. En 1921, lors de la catastrophe d'Annual, dans la région de Peña Tahuarda se constituait la position dite A de l'armée espagnole, défendue par 86 hommes, qui furent tous tués et la position perdue le 28 juillet 1921. En octobre 1922 est pris par les forces espagnoles et entre 1924 et 1924, il est le théâtre de différents affrontements guerriers avec les rifeñas commandés par Abd el-Krim. L'un d'entre eux a eu lieu le 5 juin 1923, lorsque des troupes de la légion espagnole se sont emparées du poste. aux rifeños, meurent pendant l'action le chef de la légion, le lieutenant-colonel Rafael de Valenzuela et Urzaiz avec 40 de ses hommes. La construction est en état de ruine. Elle a été réalisée avec l'arme espagnole de l'ingénieur et consiste en une petite enceinte carrée de 5 mètres de côté avec une terrasse crénelée au dernier étage d'où domine un grand territoire.
Point de départ de la scène, sans intérêt particulier, sauf pour avoir accueilli une partie de l'histoire de la guerre au Maroc. La carte reflète la situation de la région pendant la guerre et la catastrophe annuelle. Et une photo d'une montée de la troupe par ces montagnes.

3 commentaires

  • Photo de Javier Suricatos

    Javier Suricatos 29 mars 2019

    Jesús. Un gran trabajo de investigación histórica para esta etapa. Me imagino que con algo de emoción en el fuerte??

  • Photo de Santi Cobreros

    Santi Cobreros 23 avr. 2019

    Muy buena descripción, sí señor. ¿La subida hasta el Col de Iferni está asfaltada? Hace tiempo que no vamos por allí y la última vez seguía siendo pista de tierra

  • Photo de Jesus-4x4

    Jesus-4x4 23 avr. 2019

    Hola Santi: Si estás todo asfaltado. Lo que no le quita dureza. Gracias por tus comentarios.

You can or this trail