Temps de déplacement  une heure 44 minutes

Durée  3 hours 23 minutes

Coordonnées 4252

Uploaded 13 juillet 2018

Recorded juillet 2018

-
-
206 m
162 m
0
7,6
15
30,22 km

Vu 49 fois, téléchargé 3 fois

près de Beure, Bourgogne-Franche-Comté (France)

Besançon / Beure / Avanne-Aveney / Thoraise / Montferrand le Château / le Toupot / Planoise.
Adresse : (Parking). Complexe Sportive de la Malcombe, Avenue François Mitterrand, 25000 BESANCON. - > Infrastructures de sports et loisirs. Information pour les Vacances d'été : Vital'été sur place à la Malcombe. Une grande place de prestations sportives gratuites agrémente les vacances organisées par la ville de Besançon en partenariat avec quelques sociétés dont Vertical, Beach, Sport, Pleine nature, Santé et Science-environnement. Cette événement sera l'occasion de passer l’été tout en s’entraînant en prenant soin de son corps. Ouverture : Ouvert sur le site Michel Vautrot – la Malcombe. DU 10 JUILLET 2018 AU 25 AOUT 2018 (sans interruption). De 14h à19h du mardi au samedi.
La Gare-d'Eau est un secteur du centre-ville de Besançon ayant été jadis un port de marchandises puis de plaisance, aujourd'hui constitué des jardins de la Gare-d'Eau, vaste espace vert longeant le Doubs bien que le bassin ayant servi de halte nautique existe encore. Les Bisontins désignent également par extension l'avenue de la Gare-d'Eau et plus généralement les quais nord-est jusqu'au secteur de Rivotte comme faisant partie de ce secteur. Le secteur de la Gare d'eau fut jusqu'au XVIIe siècle, d'anciens marécages asséchés tout comme le secteur voisin de Chamars. Il fut aussi, comme ce dernier, aménagé en une promenade à la française. Ce fut après le siège de 1674, que ce secteur commença à se métamorphoser, Sébastien Le Prestre de Vauban décidant de fortifier l'ensemble du secteur le jugeant sensible en cas d'attaques. À partir du XIXe siècle, la ville connaît une période d'expansion commerciale qui fait notamment croître les transports fluviaux, jusqu'au début du XXe siècle. En 1882, le tunnel fluvial est percé sous la citadelle et l'on transforme alors le bassin modeste de ce qui reste de la promenade en gare d'eau. Les bateaux chargeaient et déchargeaient les marchandises (bois et vins notamment) dans ce nouveau « port » et voyageaient par le canal. À partir du XXe siècle jusqu'au début des années 1970, le site est peu à peu laissé à l'abandon. Au début des années 1970, l'État décida de construire au cœur de la Gare-d'Eau une cité administrative. Le projet était de raser tous les arbres, de couler du béton et de rassembler un grand nombre de services sur le site, présentant un intérêt géographique notable car à seulement quelques minutes du centre historique. En 1973, le projet débuta officiellement par le comblement du bassin. Lionel Estavoyer, un bisontin fervent défenseur de la beauté de sa ville et historien d'art et chargé du patrimoine à la ville de Besançon, décida alors de créer une association de défense du site, et parvint à réunir plusieurs milliers de signatures. En 1978, les contestataires du projet sont enfin entendus, et le nouveau préfet, Michel Deneuil décide d'abandonner le projet et de réaménager le bassin. Malgré la « victoire » de Lionel Estavoyer et son association, l'État décide de construire quelques bâtiments publics, notamment l'hôtel de police ainsi que la chambre de commerce. La station de France 3 Franche-Comté s'installe à la même époque dans les locaux dit de la Poudrière. Depuis les années 1980, le site s'offre aux promeneurs et les jardins de la Gare-d 'Eau sont redevenus un véritable ensemble d'espaces verts.
La citadelle de Besançon est une place forte surplombant la ville de Besançon (Doubs), en Bourgogne-Franche-Comté. Elle constitue un des chefs-d'œuvre de Sébastien Le Prestre de Vauban (1633-1707), ingénieur militaire du roi Louis XIV. Son site est classé en 1924, puis l'édifice est classé au titre des monuments historiques par trois arrêtés de 1942 et 1944, et inscrit depuis le 7 juillet 2008 sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO au sein du réseau des sites majeurs de Vauban regroupant douze sites représentatifs du génie architectural de Vauban. La première pierre de la citadelle est posée au mont Saint-Étienne le 29 septembre 1668 alors que la ville est une possession de la Couronne d'Espagne. Le traité de Nimègue, signé le 10 août 1678, rattache définitivement Besançon et sa région au royaume de France. Louis XIV décide alors de faire de Besançon un des maillons essentiels du système de défense de l'Est de la France et confie à Vauban le soin de poursuivre la construction. La citadelle de Besançon est aujourd'hui le symbole de la ville et un haut-lieu du tourisme de Bourgogne-Franche-Comté, troisième monument payant de la région en termes de fréquentation avec chaque année de 200 000 à 300 000 visiteurs. En plus de son cadre historique architectural et de sa situation géographique privilégiée, il abrite trois musées labellisés Musées de France : le Musée de la Résistance et de la Déportation, le Musée comtois et le Muséum qui est réparti selon cinq espaces : le Jardin zoologique, l'Aquarium, l'Insectarium, le Noctarium et le Parcours de l'évolution. Des espaces de restauration et une boutique sont présents sur le site. L'édifice s'étend sur douze hectares en un lieu dont l'importance stratégique est évoquée dès 58 av. J.-C., par Jules César. La Citadelle de Besançon a ainsi été construite sur le mont Saint-Étienne, une des collines qui constitue une protection naturelle de la capitale de la Franche-Comté avec Bregille, Chaudanne, Rosemont ... Elle surplombe de plus de 100 m la vieille ville et offre une vue étendue sur Besançon et ses environs. La cité se situe dans une boucle formée par un méandre naturel du Doubs ; l’éperon rocheux sur lequel se trouve la citadelle ferme en quelque sorte la boucle de la rivière et isole le centre urbain historique.
Rivotte est un secteur du centre ville de Besançon, situé entre le Doubs au nord et la citadelle au sud. Le nom du quartier est composé de « rive » et du suffixe diminutif féminin franc-comtois « -otte » (l'équivalent de « -ette » en français). Le quartier occupe en effet une bande de terre plate, longue et étroite entre le flanc abrupt de la citadelle et le Doubs. L'histoire de ce petit secteur est lui aussi assez mystérieux, mais on sait de sources sures que les premiers bâtis du secteur datent de l'époque romaine, quand ces derniers percèrent le rocher entravant la route de la Suisse.
Le Doubs prononcé est une rivière française et suisse traversant trois départements de la région Bourgogne-Franche-Comté : le Doubs auquel il a donné son nom, le Jura et la Saône-et-Loire, ainsi que les cantons suisses de Neuchâtel et du Jura. C'est le principal affluent de la Saône et par conséquent un sous-affluent du Rhône. Sa longueur totale est de 453 km, dont 430 km sur le territoire français et 85 km sur le territoire suisse, une partie de son tracé faisant office de frontière entre les deux États. Il constitue le dixième cours d'eau français par sa longueur et la quatrième rivière française après la Marne, le Lot et la Saône, ainsi que le neuvième cours d'eau suisse par sa longueur. Il prend sa source dans une cavité du massif du Jura située sur la commune française de Mouthe à 945,5 m d'altitude et s'écoule d'abord principalement vers le nord-est. Après être remonté jusqu'à la trouée de Belfort, il s'écoule ensuite dans une direction opposée à celle de la première partie de son cours, se dirigeant vers le sud-ouest jusqu'à son point de confluence. Il se jette dans la Saône à Verdun-sur-le-Doubs, à 175 m d'altitude. D'une longueur de 453 kilomètres, le Doubs a globalement la forme d'un M avec des jambes très allongées : ainsi, la distance à vol d'oiseau entre sa source et sa confluence n'est que de 93 kilomètres. Il s'écoule d'abord vers le nord-est, puis, après une courte remontée en direction du nord en amont de Montbéliard (qu'il n'arrose pas), il s'écoule en direction du sud-ouest jusqu'à sa confluence avec la Saône à Verdun-sur-le-Doubs (Saône-et-Loire).
Base nautique : La base de Woka Avannne propose des descentes en canoë-kayak sur le Doubs. Pour vivre une descente 100% nature et détente le temps d'un après-midi ensoleillé, les débutants et confirmés choisiront un parcours à leur convenance sans difficultés insurmontables ! La base nautique Woka d'Avanne possède du matériel dernier cri (canoës, kayaks, gilets, pagaies, bidons étanches...). Le parcours Eco Pagayeur : Unique en Franche-Comté, le parcours Eco Pagayeur, c'est l'occasion de naviguer en toute sécurité sur des voies naturelles, de découvrir la faune et la flore du site, en s'amusant à l'aide de topo guide, et d'audio-guide, permettant d'aller plus loin dans la connaissance du patrimoine local. Ouvert à tous les publics, familles et enfants de plus de 5 ans, ce parcours d'environ 8 km offre un spectacle exceptionnel pour une balade de 2 à 3 heures, un parcours qui ne requiert aucune compétence physique ou aquatique particulière. Tout cela, en respectant le milieu naturel ! Location VTT et roller : Sous réservation au préalable (48h), il est possible de louer des paires de rollers ou des VTT pour une demi-journée ou une journée. Pour ce qui est du VTT, la location comprend le VVT, le casque et le kit de réparation. Ouverture de la Base : La base nautique Woka est ouverte en juillet et août, 7/7 jours de 13h à 19h. La base peut accueillir les groupes au mois de mai, juin et septembre, uniquement sur réservation de 10h à 19h.
Double-écluse.
Construction de 1803 à 1810. la Percée de Thoraise qui date de 1810 et mesure 185 mètres. Ce tunnel voûté est entièrement en pierres. Juste à coté vous découvrirez une grotte creusée en 1904 en l’honneur de Notre-Dame de Lourdes.
La pause provisoire. Ouf !
Le Toupot Rancenay Franche-Comté Lieu-Dit Le Toupot 25320 Rancenay.
Avanne-Aveney est une commune française située dans le département du Doubs, en région Bourgogne-Franche-Comté. Elle fait partie du canton de Boussières et de la Communauté d'agglomération du Grand Besançon. Ses habitants sont les Avannais et Avannaises. Avanne-Aveney est une localité sise au sud de Besançon. Les villages d'Avanne et d'Aveney sont situés de part et d'autre du Doubs. Avanne se trouve sur la rive droite, donc côté nord, et Aveney lui fait face, enserré entre la rivière et la nationale 8583.

Commentaires

    You can or this trail