-
-
2 097 m
752 m
0
10,0
20
39,95 km

Vu 382 fois, téléchargé 5 fois

près de Sainte-Marie-de-Campan, Région Midi-Pyrénées (France)

|
Afficher l'original
La plus belle étape, sinon la section de 2,5 km dans une montée difficile vers la Mongie.
Nous avons eu le seul impact mécanique de l'itinéraire. A environ 3,5 km du départ, qui montrait déjà des symptômes la veille, a décidé de se manifester de manière définitive. Le diagnostic était très clair et démoralisant. Au milieu d'un hêtre, l'une des roues du dérailleur arrière a dû être remplacée!
De retour à l'origine, nous avons demandé au propriétaire du gîte de l'Ardoissière s'il pouvait nous emmener à Boudéan (12 km) pour acheter la pièce de rechange. Heureusement, nous avons quitté le véhicule et le problème a été résolu en 1 heure.
Pour les étudiants des pistes, c'est l'explication du saut d'heure dans le PK3,5.
Nous continuons ensuite, d’où nous sommes sortis, une montée en zigzag typique des bois de hêtres, pour suivre un beau sentier avec une pente plus douce, puis je traverse une forêt de conifères luxuriante.
Sable au soleil et légère descente vers Artigues. Nous prenons la route qui mène au Col du Tourmalet par une légère montée, puis la laissons sur la droite. La montée se fait d'abord par une bonne piste. Avec des inégalités constantes nous fait durilla. En haut, jusqu'à un espace carte postale, avec un stand, un torrent à la croisée des chemins, avec le Pic du Midi de Bigorre (2877 m) en arrière-plan.
Traversez le ruisseau et d'ici la putada du parcours. Très forte pente avec un sol très lâche. Impossible d'aller sur le vélo.
Dans environ 20 minutes, cela améliore le chemin ... mais pas les inégalités!
Après environ 2,5 km, nous arrivons à La Mongie.
Route vers le haut dans le but du point culminant du parcours, le Col du Tourmalet. Présence importante de cyclistes sur route tout au long de la montée (4 km).
En passant, un peu avant le sommet, vous prenez des photos que vous pouvez acheter en ligne sans engagement.
Col du Tourmalet (2.115m). Top des personnes. Nous nous rafraîchissons dans le seul bar.
Photo de rigueur dans le monument au cycliste et descente par la route vers Luz St. Sauveur.
Attention ici, car à environ 2 km dans un virage à gauche, nous quittons la route à droite et suivons la descente sur un sentier trialero très technique et amusant. Et ... pour libérer les suspensions! Descente longue et rapide, avec un point compliqué
Au final, on retourne à la route et on fait les derniers mètres pour cela. Parking Baréges et encore nous quittons la route à droite en suivant le GR-10. Entre la piste et la piste, il traverse la pente droite de la vallée dans une descente douce continue. Attention dans le PK32.6 juste avant une courbe très serrée, il y a un panneau de signalisation avec des panneaux, il faut quitter la piste à droite. En raison de la vitesse et de la descente, il est très facile de le dépasser. Un peu avant Sers dans le Pk33.7, au milieu de nulle part apparaît "la Crêperie St. Justine" suivant le Point de Contrôle. Ils n'ont que des boissons et des crêpes.
Maintenant, en descente claire par GR-10, il nous emmène à Sers, où il nous en coûte de trouver la bonne sortie (la clé est de suivre le GR).
Chemin vers Viey et de là par une courte mais dangereuse trialerilla jusqu'à la route et déjà tout en descente vers Luz St. Sauveur.
Nous sommes allés à "Chez Cristine et Petxu" où nous avons eu un très bon service familial.
Nous avons dormi et avons très bien mangé.
Il est scellé à l'hôtel Londres dans le centre-ville, à côté du pont de la rivière.

Commentaires

    You can or this trail