Prout
  • Photo de Gr de Pays - Tour du Tanargue - 2.De Loubaresse à le Jal
  • Photo de Gr de Pays - Tour du Tanargue - 2.De Loubaresse à le Jal
  • Photo de Gr de Pays - Tour du Tanargue - 2.De Loubaresse à le Jal
  • Photo de Gr de Pays - Tour du Tanargue - 2.De Loubaresse à le Jal
  • Photo de Gr de Pays - Tour du Tanargue - 2.De Loubaresse à le Jal
  • Photo de Gr de Pays - Tour du Tanargue - 2.De Loubaresse à le Jal

Difficulté technique   Difficile

Durée  un jour 3 hours 14 minutes

Coordonnées 2709

Uploaded 22 mai 2016

Recorded mai 2016

-
-
1 445 m
528 m
0
6,2
12
24,87 km

Vu 210 fois, téléchargé 6 fois

près de Loubaresse, Auvergne-Rhône-Alpes (France)

J’avais omis de lancer le Gps. Donc, quand je le fis, je laissai comme point de départ celui de l’arrivée de la veille, soit le café. Les temps en sont incorrects : l’heure de départ de cette étape fut vers 9h00. D’autre part le relevé gps commence dans la montée au travers de zones de pacages. Toutefois, le départ du Gr du village ne présente aucune difficulté de cheminement : dans le dos de l’église, il suffit de monter tout droit et on débouche jusqu’au chemin traversant les zones de pacage.
On atteint rapidement à la cote 1370 le Pratarabiat. De là, on pénètre dans le bois des Portes pour atteindre le col de Meyrand : vue sur le dôme arrondi du mont Tanargue. On pénètre à nouveau dans la forêt. On passe à proximité du Ron de Coucoulude (massif d’escalade).
On suit toujours un grand chemin forestier. Après des lacets et une descente, on remonte : on quitte le chemin pour gravir une pente plutôt raide jusqu’à un flanc herbeux du sommet du Méjean qui surplombe Valgorge. Plus loin, on coupe sur la gauche pour rechercher la crête (passage par une partie boisée). On atteint la crête : c’est une large croupe herbeuse qu’on suit sur près de trois kilomètres. Par après, dans une descente, on accède à un chemin bien tracé : on suit ainsi ce grand chemin jusqu’au col des Langoustines (on passe de l’adret à l’ubac). Au col, on repasse sur l’adret : peu de végétations, de grandes échappées sur la vallée de Valgorge et sur les crêtes de l’étape de la veille. On contourne le Mont-Aigu et le sommet de Soucheyre. On repasse sur l’ubac : la végétation est plus abondante. Au col de Merle, le gr monte tout droit sur une arrête (terre, schiste, genêts) : on escalade de 1072 à près de 1200 mètres pour atteindre une croupe orientée sud. C’est l’amorce de la descente sur le Vernet. Le sentier est plutôt bon au départ, puis ce sont des pierres éparses de granit qui roulent sous les pas. On descend après dans des châtaigneraies : à part un sentier aménagé en lacets dans les schistes, l’essentiel est pentu avec des schistes épars et instables. On descend ainsi de 1194m à 595m pour le Vernet et 524 pour le Jal. Peu avant le Vernet, on débouche sur un chemin : on poursuit tout droit par un beau sentier à travers des prés (culture de châtaigniers) jusqu’à le Vernet. Par la suite, on poursuit un chemin, tout d’abord le long de prés, toujours plantés de châtaigniers, puis à travers un bois. On débouche finalement sur le Jal et le gîte d’étape.
Alain Gilbert et Marie Gallice vous accueillent avec le sourire. Des panneaux anti-ogm et une ancienne affiche électorale montrant le patron annoncent clairement l’orientation écologiste. Tout est annoncé produit du pays au repas. On mange à la même table que les hôtes. Nouveau moment agréable.
Cette étape, sans difficulté, est longue, particulièrement pour ce qui est de la descente. La dénivellation positive ne se ressent pas, par contre celle négative bien. C'est ainsi que l'étape est cotée difficile.

Commentaires

    You can or this trail