• Photo de le-pre-faure→ferme-durand→le-pre-faure
  • Photo de le-pre-faure→ferme-durand→le-pre-faure
  • Photo de le-pre-faure→ferme-durand→le-pre-faure
  • Photo de le-pre-faure→ferme-durand→le-pre-faure
  • Photo de le-pre-faure→ferme-durand→le-pre-faure
  • Photo de le-pre-faure→ferme-durand→le-pre-faure

Difficulté technique   Modéré

Durée  4 hours 8 minutes

Coordonnées 1088

Uploaded 18 janvier 2017

Recorded janvier 2017

-
-
859 m
394 m
0
2,6
5,1
10,28 km

Vu 87 fois, téléchargé 2 fois

près de Seyssinet, Auvergne-Rhône-Alpes (France)

A trip exported from GARMIN Orégon 600
Depuis la Ferme Durand (856 m) la vue sur la ville, les montagnes de Chartreuse et celles de la chaîne de Belledonne, tout en cheminant dans une forêt composée de chênes, de hêtres, de lierre et de houx est superbe.
Notre véhicule abandonné au parking du Pré Faure sur la route de Saint-Nizier, le chemin s'insinue dans le « Désert de Jean-Jacques Rousseau », une gorge étroite à la température ... glaciale, ainsi dénommée car proche de la propriété où le philosophe séjourna pendant l'été 1768. Le ronronnement continu de la circulation urbaine dans la vallée, les sirènes des véhicules d'urgence et le claquement sec et répété des tirs du ball-trap de Noyaret s'estompent (je me suis un temps posé la question de savoir s'il y avait une chasse en cours !).
Le sentier rejoint une combe puis une autre, quelques descentes provoquent des protestations de ma part car après cette perte de dénivelé durement gagné, il faudra remonter…
Après la ferme Froussard (485 m) dont il ne reste pas grand chose, le sentier s'élève en écharpe dans le bois des Vouillants, une montée d'abord régulière quoi que soutenue qui devient franchement raide après une grande heure de marche.
Un peu plus de deux heures de marche, nous sommes arrivés à la Ferme Durand (856 m) laquelle témoigne du passé fermier du Vercors Nord.
Ici, il faut imaginer l’activité qui y régnait encore il n’y a pas si longtemps, au début du siècle passé. Aujourd'hui, la ferme est en parfait état et un troupeau de moutons est toujours présent durant la belle saison.
Près de la ferme, nous avons trouvé un givre épais et on comprendra que dans la fraîcheur, la pause pique-nique n'a pas duré bien longtemps.
Le retour vers la vallée s'est fait en suivant un sentier étroit et peu marqué, dans les pentes raides de la forêt des Ferrières jusqu'à revenir à la Ferme Froussard.
Là, plutôt que d'emprunter à nouveau le Désert de Jean-Jacques Rousseau, c'est par une autre gorge moins marquée celle-là (le Désert de l'Écureuil) que nous sommes revenus vers notre point de départ.
Christian
http://parcourir-le-monde.com

View more external

Commentaires

    You can or this trail