-
-
220 m
94 m
0
2,1
4,2
8,37 km

Vu 17 fois, téléchargé 0 fois

près de Toulouse, Occitanie (France)

Le canal du Midi est un canal français qui relie Toulouse à la mer Méditerranée depuis le xviie siècle. D'abord nommé « canal royal en Languedoc », les révolutionnaires le rebaptisent en 1789 « canal du Midi ». Il est considéré par ses contemporains comme le plus grand chantier du XVIIe sièclenote. À partir du XIXe siècle, le canal de Garonne, qui double la Garonne de Bordeaux à Toulouse, prolonge le canal du Midi pour fournir une voie navigable de l'océan Atlantique à la mer Méditerranée : l’ensemble des deux canaux est dénommé « canal des Deux-Mers ».

C'est le commerce du blé qui motive la construction du canal. Colbert autorise le début des travaux par un édit royal d'octobre 1666. Sous la supervision de Pierre-Paul Riquet le chantier dure de 1666 à 1681, pendant le règne de Louis XIV. Le canal du Midi est l'un des plus anciens canaux d'Europe encore en fonctionnement (le prototype en étant le canal de Briare). La mise en œuvre de cet ouvrage est étroitement liée à la question du transport fluvial aux temps modernes. Le défi, relevé par Pierre-Paul Riquet, était d'acheminer l'eau de la montagne Noire jusqu'au seuil de Naurouze, le point le plus élevé du canal.

Depuis 1996, il est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Le canal du Midi se situe dans le sud de la France, sur les départements de l'Hérault, de l'Aude et de la Haute-Garonne. Il court sur 241 kilomètres entre Marseillan, au lieu-dit Les Onglous où il débouche dans l'étang de Thau près de Sète, et Toulouse, au niveau du port de l'Embouchure (Ponts-Jumeaux).

Le canal du Midi est un canal à bief de partage avec un versant situé du côté Atlantique d'une longueur de 57 km et l'autre du côté Méditerranée d'une longueur de 189 km. Le bief de partage du seuil de Naurouze constitue la section la plus élevée2.

PONT NEUF

Le Pont-Neuf enjambe la Garonne, et relie la place du Pont-Neuf à la rue de la République à Toulouse. En dépit de son nom, c’est le plus vieux pont de la ville encore debout qui enjambe la Garonne. Les autres ont été emportés par les crues du fleuve. Le pont de Tounis est antérieur mais il servait à relier l'ancienne île de Tounis à la rive droite. Le pont-Neuf conduisait autrefois à l'entrée de la cité, symbolisée par un arc de triomphe construit par Jules Hardouin-Mansart. Si l'arc a été détruit en 1860, le pont est toujours emprunté par les véhicules et les piétons.

Au XVIe siècle, le mauvais état du pont de la Daurade fit envisager son remplacement. La construction du nouveau pont fut initiée par les Capitouls mais elle ne commença réellement qu'en 1541, lorsque le roi François Ier décida d'en financer la construction par un impôt exceptionnel sur la région.

Le projet avait donné lieu à une étude très complète, qui ne permit cependant pas d'éviter une déviation de 20 mètres par rapport aux plans initiaux. La première pierre est posée le 8 janvier 1544 par Jean de Mansencal lors d'une cérémonie. Interrompus en 1560 par les guerres de religion, les travaux furent achevés en 1632.

L'ancien pont de la Daurade fut démoli quelques années plus tard en 1639. On peut encore voir le vestige d'une pile de celui-ci à côté du Pont-Neuf.

Le pont fut inauguré par le roi Louis XIV en personne, le 19 octobre 1659.

Source: Wikipedia

Commentaires

    You can or this trail